APPEL scolarise des enfants

600 enfants scolarisés à Dédougou au Burkina FASo

Un complexe scolaire sur 1,5 hectare

13 salles de classes, une salle informatique, un laboratoire de sciences, une bibliothèque...

La caverne des ancêtres

Un escape game solidaire au profit de l'association

pour votre plus grand plaisir !

L'Association de Parrainage Pour l'Education et la Liberté
est une association de type loi 1901 fondée en novembre 1991.

L'enfant a droit à une éducation qui doit être gratuite et obligatoire au moins aux niveaux élémentaires.
(Extrait de l'article N°7 de la déclaration universelle des droits de l'enfant)

APPEL milite pour l'application de cet article.

Les enfants pris en charge par APPEL vivent à Dédougou au Burkina Faso.

Ces enfants sont orphelins ou issus de familles très pauvres et sont exclus du système scolaire public qui ne peut actuellement pas accueillir tous les enfants en âge d'être scolarisés.

Ces enfants ont le seul tort d'être nés dans des familles très pauvres dans une des régions les plus déshéritées du monde.

APPEL permet, à ceux de ces enfants qui en ont la volonté, d'échapper à cette injustice en fréquentant son complexe scolaire.

Le financement de la scolarisation des enfants se fait par un système de parrainage.Avec une contribution modeste, il est possible de changer la vie d'un enfant et ainsi participer au respect d'un de ses droits fondamentaux.Les sommes versées au titre du parrainage sont intégralement destinés à la scolarisation des enfants et sont déductibles des impôts à hauteur de 66 %.

APPEL est dirigée par un conseil d'administration de dix membres.
Un bureau formé d'un président, d'un secrétaire et d'un trésorier fait appliquer les décisions du conseil d'administration.

Les Membres du conseil d'administration d'APPEL :

ANDRES Janine
CHIARA Jean-Yves, président
CHIARA-THEDY Mireille, secrétaire
DIOT Jean-François
DUPONT Denis
GOUSTIAUX Marie-Thérèse, trésorière adjointe
LACROIX Jean, trésorier
MANGEANT Chantal
MULLER Laurence
STARK Annick

APPEL 13 BOUCHES DU RHONE 

Anne PORTOLEAU

Les Noisettes 30 Avenue Louis Julien

13600 CEYRESTE

Tél : 04.42.08.35.66

mél djaale@free.fr

APPEL 31 HAUTE-GARONNE

Michèle ROUSSELET

50 rue Ronsard

31400 TOULOUSE

Tél: 05.61.25.91.19

mél m.rousselet31@orange.fr

APPEL 38 ISERE

François MINELLI

2 pl Jacobins

38130 ECHIROLLES

Tél : 04.76.09.53.55

mél : carol.thomas@numericable.fr

APPEL 57 MOSELLE

Marion CURE et J-Luc GOUSTIAUX

26 rue de l'église

57140 SAULNY

Tél : 03.54.62.72.84

mél marioncure@hotmail.com ou jlgoust@voila.fr 

APPEL 70 HAUTE-SAONE

Gilbert et Annie KLEIN

26 rue des Myosotis

70000 VESOUL

Tél : 03.84.76.47.68

mél : gilbert.klein@wanadoo.fr 

APPEL 90 BELFORT

Armelle DEVILLONI

1 rue de la Charrière

90330 CHAUX

Tél : 03.84.29.02.01

mél : Jean-Luc.Devilloni@wanadoo.fr


APPEL est représentée par 6 antennes locales en plus du siège social en Meuse

N'hésitez pas à contacter ces antennes locales pour plus d'informations sur l'association et ses actions.

APPEL met toutes ses informations à disposition.

Comme l'impose ses statuts, l'association organise une assemblée générale ordinaire chaque année ainsi que deux ou trois conseils d'administration en fonction des besoins et des circonstances.

Tous les comptes rendu d'assemblée générale et de conseil d'administration sont en ligne depuis 1999.

Les comptes rendus d'assemblée générale contiennent toujours un rapport moral ainsi qu'un rapport financier.

Assemblée générale du 19 février 2000

Réunion du conseil d'administration du 27 octobre 2000. 

Suite au compte rendu (voir document joint) du voyage effectué à Zinder. Le conseil d'administration d'APPEL a pris les décisions suivantes : 
        * APPEL va prendre en charge le renouvellement du véhicule de Niger-Amitié. 
Soit : 
-        trouver un véhicule en France ( Boxer Peugeot ou Dina Toyota équipé d'une benne ou d'un plateau). 
-        financer le véhicule partiellement, une part de ce financement est assuré, à hauteur de 12000 F par notre partenaire, l'association ASVS. 
-        trouver le complément au financement d'APPEL et d'ASVS. 
-        expédier le véhicule par container et bateau jusqu'à Lomé où il sera récupéré par Niger-Amitié. 
* APPEL accepte la transformation des indemnités de directeur des études du Président de Niger-Amitié en indemnités de suivi des élèves de Niger-Amitié au-delà du CM2. 
* APPEL financera des fauteuils roulants aux enfants handicapés de Niger-Amitié ayant réussis le concours d'entrée au collège, pour les élèves de la promotion 1998-1999, 1999-2000 et les promotions suivantes. 
* En revanche le conseil d'administration s'est montré défavorable au financement de prêts au personnel de Niger-Amitié considérant qu'une telle mesure n'est pas conforme aux statuts de l'association et l'éloigne de ses objectifs. 

Assemblée générale du 24 février 2001

Réunion du conseil d'administration du 06 mars 2001.


Le conseil d'administration s'est réuni le 6 mars au siège de l'association. Les différents points abordés étaient liés à des questions soulevées lors de l'Assemblée Générale. 

En tout premier lieu, nous avons procédé à l'élection des membres du bureau. 
Monsieur CHIARA Jean-Yves reste président, Madame SCHMIDT Maribel trésorière et Madame CHIARA-THEDY Mireille secrétaire. 

Nous avons ensuite rédigé le courrier à adresser aux membres parrains de l'association pour qu'ils puissent émettre un vote concernant le démarrage ou le report du projet de construction d'une école au Burkina Faso. 

Nous avons également discuté de la réorganisation de la comptabilité suite aux interventions d'un membre de l'association durant l'assemblée générale. Nous avions pris des renseignements auprès d'un comptable avant la réunion du conseil d'administration et nous avons donc pu apporter des réponses aux questions soulevées durant l'assemblée générale. 
*        Une association ne doit pas présenter un bilan au sens commercial du terme mais une feuille de comptes sur laquelle peuvent apparaître les recettes et les dépenses, les soldes en banque. La comptabilité présentée par la trésorière répond plus que largement à ces impératifs. 
*        Pour faciliter la lecture des comptes à l'ensemble des membres sans que les choses ne prennent un aspect trop complexe, nous décidons de réorganiser la comptabilité en transférant sur le compte postal tout ce qui concerne la boutique et les frais de fonctionnement de l'association et de conserver sur le compte de la Caisse d'Epargne tout ce qui concerne les parrainages. 
*        Il faudra encore réfléchir à la présentation de l'état du stock de la boutique. 

Nous essayons ensuite de répondre à la demande formulée préalablement par le salarié Monsieur Stéphane ROY. Jusqu'à présent APPEL finance 50% des frais occasionnés par la location d'un garage à Verdun permettant à Monsieur ROY de garer sa voiture sans décharger systématiquement les produits de la boutique. Monsieur ROY demandait la prise en charge totale des frais de garage. Le conseil d'administration, après discussion, décide de laisser en suspend cette question et d'attendre le mois de Septembre pour prendre une décision. Nous craignons que les mois de vacances pendant lesquels il est plus difficile de faire des ventes ne fassent diminuer considérablement le chiffre d'affaire mensuel moyen des revenus de la boutique. 

Nous sommes d'accord pour verser un intéressement sur les ventes à Monsieur ROY. Cet intéressement sera calculé sur le chiffre d'affaire restant après déduction de son salaire de base (SMIC), de ses frais de déplacement et des charges patronales et salariales. Les ventes réalisées par les antennes n'interviennent pas dans le calcul de ce chiffre d'affaire. 
Le pourcentage de cet intéressement s'élève à 20%. Cet intéressement sera calculé sur les recettes d'une année à partir du 1er Janvier 2001. 


Réunion du conseil d'administration du 19 juin 2001

.Le conseil d'administration d’APPEL s'est réuni le 19 juin 2001 au domicile de la trésorière de l'association, madame Schmidt. 

Les différents points abordés étaient : 
*        Projet Burkina Faso - Résultats des votes et nouveaux éléments concernant ce projet 
*        Véhicule de Niger-Amitié 
*        Ordinateur pour Niger Amitié 
*       Avance comptable pour Niger Amitié 
*        Avenants au contrat du salarié de APPEL 

Projet Burkina-Faso 
44 votes nous ont été adressés : 25 pour, 17 contre et 2 n'ont pas voulu se prononcer. Le démarrage du projet est donc accepté sans hésitation puisque depuis la dernière assemblée le financement de la construction de l'école à Dédougou serait pris en charge par la Fondation de France. 
L'état burkinabé propose des plans standards qui sont fournis par le ministère de l'éducation en ce qui concerne les bâtiments scolaires. 
Des premiers contacts ont été pris avec notre correspondant africain qui nous a déjà fait parvenir un premier devis. Nous avons reçu le plan de situation du terrain attribué à APPEL. Ce terrain mesure 100 mètres sur 150 mètres. 

Véhicule Niger Amitié 
Nous sommes toujours à la recherche d'un véhicule pouvant convenir aux besoins de Niger Amitié. Nous souhaiterions trouver un véhicule plateau ou benne Boxer Peugeot ou Dyna Toyota. A Zinder, avec des véhicules de ce type-là, il serait toujours possible de se fournir en pièces détachées. 

Ordinateur pour Niger Amitié 
Le président de l'ONG Niger Amitié avait fait la demande d'un ordinateur pour le centre. Après discussion, nous sommes d'avis de différer l'achat de cet appareil. Les raisons sont les suivantes: 
·        Niger Amitié dispose déjà d'un ordinateur et le travail de bureau que nécessite la gestion du centre ne nous semble pas suffisant pour justifier une deuxième machine 
·        Les locaux dont dispose Niger Amitié ne sont pas climatisés et les ordinateurs doivent résister à la fois à de fortes chaleurs, à la fois à beaucoup de poussière. Nous préférons attendre quelque temps pour voir comment va se comporter le premier ordinateur. 
·        Le président de Niger Amitié nous a fait savoir qu'il était possible que les vivres PAM (Programme Alimentaire Mondial) ne soient plus attribués au centre. Il convient donc d'être prudent pour pouvoir faire face à de nouvelles dépenses si tel était le cas. 

Avance comptable pour Niger Amitié 
Il arrive que le centre soit à court d'argent en fin de mois. Les dépenses ne sont pas régulières et le temps d'acheminement des virements n'est pas régulier non plus. Afin d'éviter des retards préjudiciables à la bonne organisation de l'école, nous enverrons pour le mois de septembre 2001 deux mensualités sachant que, pour compenser nous n'enverrons rien pour Août 2002. 

Avenants au contrat du salarié 
        Le principe d'un intéressement du salarié sur ses propres ventes au delà d'un certain seuil a été admis et ses modalités mises en place. 
        Un avenant au contrat de travail du salarié concernant la répartition de son travail ainsi que ses horaires pour optimiser son travail a été discuté et adopté par le conseil.


Réunion du Conseil d'administration du 16 Octobre 2001

Le conseil d'administration le 16 Octobre 2001 au siège de l'association, 2, rue petite de l'orme à Sampigny.
Les différents points mis à l'ordre du jour étaient :

· Suivi des parrainages au collège
· Poste de trésorier pour 2002
· Prise en charge mensuelle du garage du salarié
· Questions diverses.


Suivi des parrainages au collège :
Il apparaît que le suivi effectué par Boubacar n'est pas très performant. Ce dernier, bien qu'enseignant dans le secondaire, ne peut pas accéder aux bulletins scolaires des anciens élèves de Niger-Amitié et est obligé de contacter les jeunes individuellement, ce qui rend aléatoire sa quête des documents.
Cette situation ne pouvant pas trouver de solutions simples, puisqu'elle met en scène tous les collèges où sont scolarisés nos anciens élèves, nous prenons la décision d'attribuer systématiquement un nouveau filleul aux parrains dont le jeune a réussi le concours d'entrée en sixième. Le suivi de l'élève scolarisé dans le secondaire se poursuivra, dans la mesure du possible, sans que nous nous engagions de manière formelle et absolue vis à vis du parrain.


Poste de trésorier :
Madame Schmidt annonce sa décision de ne pas continuer à occuper le poste de trésorier, au moins pour les deux années qui viennent. Nous devrons donc trouver un volontaire pour assurer son remplacement.

Prise en charge mensuelle du garage du salarié :
L'association pouvant faire face à ces frais, le conseil d’administration accepte la prise en charge mensuelle de la location du garage. Pour mémoire, le garage du salarié lui évite de décharger systématiquement son véhicule. Jusqu'alors, APPEL finançait la moitié des frais occasionnés par la location de ce garage.

Questions diverses
Un membre d'une association, en cours de dissolution, travaillant au Burkina Faso demandait s'il était possible que APPEL prenne à son actif le suivi d'un centre d'apprentissage au Burkina Faso. Les membres de cette ex-association, au nombre d'une dizaine, souhaitaient prolonger leur action.
Le conseil d'administration a longuement débattu de ce point, les avis étant partagés. Cependant, la décision finale a été de rejeter cette demande. APPEL ne peut pas, en ce moment, augmenter sa charge de travail comptable. De plus, cette structure lui est complètement inconnue et il convient d'être prudent. Enfin, nous nous demandons pourquoi ces personnes ne créent pas une nouvelle association leur permettant ainsi de poursuivre le travail qu'ils ont commencé.

Assemblée générale du 2 mars 2002


Réunion du conseil d'administration du 19 février 2002.

Le conseil d'administration d’APPEL s'est réuni le 19 février 2002 au siège de l'association.
* Le conseil d’administration a discuté de l’ordre du jour de l’assemblée générale devant avoir lieu le samedi 2 Mars. 
* Le salarié de A.P.P.E.L a demandé une revalorisation de ses frais de déplacement. Après discussion, et bien que la décision prise ne fasse pas l’unanimité, les membres du CA décident de satisfaire cette demande. Nous savons que si nous ne développons pas plus la boutique nous ne pourrons pas réaliser notre objectif : le financement total du poste du salarié. L’indemnité kilométrique passe de 0,27€ à 0,30€ par kilomètre. 
* Nous soulevons également le problème du prix des objets mis en vente et décidons que ce prix sera, à l’avenir, pour les nouveaux arrivages, proposé par le salarié puis soumis à l’un d’entre nous pour accord. Nous souhaitons conserver un ensemble de produits, notamment pour les petits articles, à des prix abordables pour tous. 


Réunion du conseil d'administration du 26 septembre 2002
 

Le conseil d'administration s'est réuni le 26 septembre 2002 au siège de l'association. Les différentes questions importants abordées se regroupent en quatre points différents :

1) Burkina-Faso

-    Le départ et l’installation de notre expatrié. Ses relations de travail avec notre correspondant africain ainsi que la réponse à leur fournir concernant l’achat immédiat d’un véhicule.
-    L’état d'avancement des travaux de construction de l’école au Burkina Faso 
2) Etat financier

-    Baisse de l’enveloppe globale des parrainages
-    Les ventes d’artisanat africain 
3) Manifestations

-    La brocante du 29 septembre
-    Le projet de la “ grande manifestation ” prévue pour Mai juin 2003

 
1 –  Burkina-Faso

Notre expatrié, Emmanuel, est parti début septembre pour rejoindre son poste à Dédougou, dans la ville où se construit l’école. A.P.P.E.L, comme prévu, a payé le billet d’avion – aller–retour – de l’expatrié. Cette dépense s’est élevée à 700,09 €uros.
A son arrivée, il a été guidé par notre correspondant burkinabé, Monsieur Jean-Charles KAN.
Il loge à la mission catholique, où il loue une chambre, en attendant de trouver une location indépendante. Il a déjà pris un certain nombre de contacts sur place, administrations, entreprises chargées de la construction…Jean Charles et lui semblent avoir rapidement sympathisé et leurs relations de travail sont détendues et cordiales.
Actuellement, ils se déplacent en utilisant le véhicule personnel de Jean Charles, une 404 bâchée, vieille et en très mauvais état mécanique. Ils s’interrogeaient donc sur la possibilité d’acheter dès maintenant le véhicule destiné au transport des enfants de l’école. 
Il semble bien difficile d’accéder à leur demande, pour d’évidentes raisons économiques mais aussi parce que, d’expérience, nous pouvons dire qu’il faut du temps pour trouver le véhicule désiré, du temps pour son acheminement jusqu’au Burkina…
Il paraît plus judicieux, pour l’instant, de financer une mobylette à Emmanuel…

Les bâtiments administratifs sont en cours d’achèvement. Emmanuel et Jean-Charles attendent la réception du deuxième versement pour engager les travaux de la classe maternelle.
Une première tranche du financement a été envoyée en juillet : 15 000 €, une seconde 
en septembre : 10 000 €.
Nous recevons régulièrement les factures des travaux effectués. Pour l’instant, celles-ci correspondent aux devis que nous avions reçus. Seule l’électrification du bâtiment administratif n’avait pas été estimée. Elle représente un surcoût de 400 000 CFA (soit 609 €).

En conclusion, l’installation d’Emmanuel se fait en douceur et dans de bonnes conditions, les travaux continuent sans problème majeur et à un bon rythme.  Les premiers enfants pourront être scolarisés dès début décembre
   
2 –  Etat financier

L’association a perdu un certain nombre de parrainages qui n’ont pas été remplacés. La baisse financière se situe aux alentours de 1800€ ce qui est bien regrettable et fort ennuyeux puisque qu’il va falloir que nous trouvions de nouveaux parrains pour l’école du Burkina-Faso…

Les ventes de Ane’Argonne se sont élevées à plus de 1600 € ce qui est très encourageant et qui compense les baisses qu’accusent par ailleurs les ventes de notre commercial malgré un bon mois de septembre.
Le magasin, en étant ouvert tous les jours, a augmenté son chiffre d’affaire de manière sensible. L’embauche d’une salariée, au titre d’un contrat CES pour l’instant -et CEC dès que possible, nous a assuré l’inspection du travail – permettra de tirer le meilleur parti du magasin.

Il y a quelques mois, nous avons payé  (275€uros)  pour la parution d’un encart publicitaire dans “ l’agenda des professionnels ”. Nous n’avons plus de nouvelles et il faudrait s’inquiéter rapidement de ce silence et pouvoir récupérer la somme investie si cette parution devait ne pas se faire.

 
3 – Manifestations

Nous préparons, mise au point des derniers détails, la brocante du 29 Septembre. Nous espérons que cette journée nous permettra d’attirer du monde au magasin et permettra de gagner un peu d’argent grâce à la buvette et à la vente de sandwichs. 

Nous ne fixons pas encore une date définitive quant à la “ grande manifestation ” de mai juin.
Nous essayons de définir à quoi elle ressemblera. – manifestation dans la rue avec des itinéraires et des lieux de spectacles – concert en salle, danses dans la rue, conte en salle, percussions dans la rue ,  on pourrait trouver des stands d’association vendant ou exposant des produits africains – sorte de marchés humanitaires-, stand repas, jeux, promenades en ânes, diaporamas, concours de masques africains à proposer à l ‘école…

Chaque membre du CA a pour mission de réunir des informations concernant les intervenants possibles lors de cette journée.

  
            Toutes ces décisions ont été votées à l'unanimité.

 



Réunion du conseil d'administration du 25 Novembre 2002

L’ordre du jour était le suivant :

 ·        Situation financière de la boutique et des expositions – renouvellement du stock

·        Niger-Amitié et le suivi scolaire des enfants

·        Bilan de la construction de l’école du Burkina-Faso – requête inattendue du correspondant burkinabé

·        Propositions des groupes pour la grande manifestation prévue en 2003

·        Accord du CA pour l’ouverture d’une nouvelle antenne

·        Ordre du jour de l’AG

  

1 – Situation financière

  Depuis le mois de Septembre, le résultat financier des expositions a considérablement progressé ce qui nous fait espérer que les quatre derniers mois de l’année nous permettront de récupérer un premier semestre en légère baisse par rapport à l’an dernier.

En ce qui concerne la boutique, le chiffre d’affaire a nettement progressé depuis l’ouverture régulière du magasin. Cette progression se confirme sur les deux derniers mois.

L’état financier de nos activités commerciales est donc satisfaisant.

 Jean-Yves et Mireille CHIARA iront cet été au Niger et au Burkina-Faso à titre personnel.

Ils profiteraient de leur voyage pour faire expédier un container de marchandises. L’association

N’aura donc plus à renouveler sans arrêt son stock et bénéficiera de frais de transport moins important. Nous n’aurons plus que les produits importés du Maroc qui continueront à nous parvenir par envois séparés.

 2 – Niger-Amitié

 Les enfants qui poursuivent une scolarité en 6ème à la sortie de Niger-Amitié sont très souvent en échec scolaire et ont beaucoup de mal à suivre au collège. L’entrée en 6ème se faisant par concours nous ne remettons pas en cause le niveau donné aux enfants à Niger-Amitié.

Simplement, nos élèves sont des enfants très défavorisés socialement et qui n’ont pas la possibilité de faire leurs devoirs à la maison  ( pas d’électricité, encore moins d’aide, pas de table pour écrire  -  enfin, des conditions très difficiles à tous points de vue )

Conscients de cet état de faits, Niger-Amitié propose de faire venir les collégiens – ex-élèves de Niger-Amitié – le soir pour leur donner des  cours de soutien et leur offrir un lieu de travail.

Cette solution permettrait également de régler les problèmes de suivi des enfants qui ont quitté le centre Niger-Amitié.

Pour limiter les risques de dérives, nous proposons que les rémunérations des enseignants qui prendront en charge les jeunes soient prélevées sur l’argent propre à Niger-Amitié dans le cadre des sommes allouées aux investissements.

Si dans deux ans, les résultats de cette structure d’aide fait ses preuves – amélioration des résultats scolaires et suivi rigoureux des enfants – nous pourrions alors la financer.

 3 – Burkina –Faso

Le bâtiment administratif est terminé et celui de l’école maternelle est bien avancé. Jusqu’à présent, nous avons envoyé 15 000 € en Juillet, 10 000€ en Septembre et 15 000€ en Novembre soit un total de 40 000€.

 Malgré certaines difficultés liées soit à des plans incomplets, soit à des refus de se conformer à nos souhaits, les choses se passent de façon plutôt satisfaisantes. Nous devrons faire face à des charges financières non prévues dans les devis de départ : mise en place d’un faux-plafond indispensable mais qui n’apparaissait pas dans les plans, construction d’une terrasse non prévue – rajoutée en cours de construction – et pour laquelle nous n’étions pas d’accord.

Les premiers enfants ( maternelle) pourraient être scolarisés dès le mois de Janvier .

 Notre correspondant africain, nous demande de lui donner une indemnité pour tout le travail qu’il fournit sur place quant à la construction de l’école. Nous devons reconnaître qu’il a toujours été très sérieux dans toutes les démarches entreprises et que nous n’avons jamais eu qu’à nous louer de ses services. Cependant, nous ne nous attendions pas à cette demande.

Nous décidons de lui donner une prime équivalente à celle que touche le président de Niger-Amitié au titre du suivi scolaire des enfants soit 25 000 CFA ( soit 38€ ) par mois.

4 – Manifestation prévue en Mai 2003 à Sampigny

 En bref :

-elle n’aura pas lieu pour l’année 2003 mais pour l’année 2004 car une manifestation de grande ampleur est prévue dans la région en Mai 2003. Cette manifestation ayant lieu tous les deux ans nous nous proposons d’alterner les deux manifestations. La nôtre aurait donc lieu le 16 Mai 2004.

-la manifestation se passerait sur une seule journée pour la première année

-elle proposerait : 

*       des spectacles – deux ou trois au maximum répartis dans le village à des emplacements différents

*       des spectacles de rue : danses, percussions…

*       des ateliers de « pratique » : essai de sculpture de pierre de talc, percussion, tressage de nattes pour se coiffer…

*       des jeux

*       un diaporama

*       un marché de l’humanitaire

*       une remise de prix pour un concours d’Arts plastiques sur un thème concernant l’Afrique et ouvert aux jeunes….

*       Un repas typiquement africain

-nous faisons une liste des groupes que nous avons individuellement contacté en vue de cette réunion.

-nous répertorions les lieux – emplacements- que nous pourrions utiliser dans le village pour la circonstance.

 5 – Nouvelle Antenne

 Un parrain a manifesté la volonté d’ouvrir une antenne dans sa région, à Strasbourg.

Le CA donne son accord pour l’ouverture de cette nouvelle antenne et souligne l’intérêt qu’offre pour nous une telle démarche : preuve de confiance, rayonnement plus important de l’association…tout ceci allant dans le sens d’un accroissement du nombre de parrains.

 6 – Assemblée Générale

 la date de l’assemblée générale est fixée au 8 février 2003.

L’ordre du jour proposé est le suivant :

 Rapport moral et financier (magasin et expositions)

Niger-Amitié

Construction de l’école du Burkina-Faso

Container et stockage

Manifestation de Mai 2004

Questions diverses

 Il est bien évident que cette trame sera adapté en fonction des événements qui auront lieu d’ici là.


Assemblée générale du 8 février 2003


 Réunion du conseil d'administration du 16 mai 2003 

L’ordre du jour était le suivant :

 ·        Bilan du projet Burkina

·        Bilan de l’activité commerciale

·        Préparation du voyage en Afrique du président et de la secrétaire

·        Demande informatique de Niger-Amitié

·        Achats pour le magasin

·        Lieux de stockage des marchandises

·        Séjour en France de notre expatrié

·        Participation à la semaine de la solidarité à Bar le Duc

·        Demande de l’antenne de Paris

·        Manifestation du 16 mai 2004

1 - Bilan du projet Burkina

          Financement.

                   Les devis sur lesquels le projet a été élaboré ont été respectés. Cependant un certain nombre de travaux n’avaient pas été pris en compte, il s’agit notamment :

         - de l’adduction d’eau,

         - du raccord au poteau électrique,

         - des travaux d’électricité du bâtiment administratif,

         - des plafonds isolants dans les salles de classe,

         - d’une terrasse de protection contre le soleil et la pluie pour le  bâtiment administratif,

         A ces travaux doivent se rajouter le mobilier scolaire.

L’ensemble de ces dépenses supplémentaires avoisine les 10 000 €.

 

La dernière tranche de financement de la Fondation de France a été versée, elle s’élève à 28500 €. La subvention totale de la Fondation de France pour l’ensemble du projet se monte à 79500 €. Cette subvention couvre l’ensemble des travaux prévus par les devis, mais pas les dépenses supplémentaires.

Appel ayant déjà à sa charge le coût de l’expatrié et le coût de fonctionnement du projet, la prise en charge complète du surcoût des bâtiments pourrait être un handicap financier pour l’association qui n’aurait presque plus de réserves de trésorerie. Afin d’éviter cette situation, il est proposé au conseil d’administration de faire une demande de subvention auprès du conseil général de la Meuse.

Cette proposition est votée à l’unanimité.

 Bâtiments.

          La crise en Côte d’Ivoire a quelque peu ralenti l’avancée des travaux en raison de la difficulté nouvelle de se procurer des matériaux. La crise a également provoqué une inflation dans leur prix. Il a donc fallu à nos représentants sur place discuter longuement le prix des travaux pour rester dans le cadre du financement prévu. A ce jour, le bâtiment administratif, la case du gardien, le bloc sanitaire, la classe de maternelle et les trois classes du primaire sont totalement terminés. Le préau et le bâtiment de la cantine sont en voie d’achèvement.

         Il reste à construire le mur d’enceinte, ces travaux seront effectués dans le courant de l’été. L’ensemble de l’école sera donc opérationnel pour la rentrée scolaire.

                 Elèves et Personnels.

         Nous devrions disposer de deux enseignants à la rentrée, l’un pour le primaire, son poste sera financé directement par le ministère de l’éducation de base burkinabé, il accueillera des élèves au CP1. Le second, dont la prise en charge se fera par le ministère de l’action sociale, sera affecté à la classe maternelle.

         Par ailleurs, le recrutement des élèves a commencé par le biais d’une association locale d’aide aux enfants handicapés.

2 - Bilan de l’activité commerciale, container.
 

         Avant de présenter ce bilan, le président et la secrétaire rappellent qu’un des points à l’ordre du jour de l’assemblée générale a été oublié sur le compte rendu adressé aux membres.

Au cours de l’assemblée générale, il a été voté à l’unanimité le point suivant :

 l’association est autorisée à emprunter à, titre exceptionnel et momentané, l’argent en réserve pour les actions en Afrique pour le remplissage d’un container de marchandises destiné à l’activité commerciale d’APPEL. Cet emprunt devra avoir été remboursé au « compte Afrique » pour la prochaine assemblée générale augmenté des intérêts que lui aurait rapportés le placement sur le livret A.

 Le bilan commercial depuis le début de l’année confirme la tendance des six derniers mois de 2002. Sur les mois de janvier, février, mars, avril et probablement mai, le chiffre d’affaire permet de couvrir tous les frais liés à l’emploi de notre commercial hors subvention, les frais liés au magasin et ceux liés à l’embauche de notre emploi C.E.C au secrétariat et à la tenue du magasin.

Ces bons résultats assurent la pérennisation du premier emploi que l’association a créé. Ces recettes en hausses sont dues à une augmentation importante du chiffre d’affaire du magasin ainsi qu’à une meilleure rentabilité des expo-ventes de notre commercial.

Ils permettent d’aborder plus sereinement « l’opération container ».

 La secrétaire et la trésorière ont calculé le coût du transport pour les produits importés du Niger et du Burkina Faso au cours des 16 derniers mois il est de 25,34 %.

Le C.A décide de placer le seuil de rentabilité du container à 15 %. Le coût du container rendu à Sampigny étant d’environ 4300 € il faut un minimum de marchandises d’environ 29000 €.

Outre le gain de 10 % sur le coût du transport le container devrait permettre de :

- simplifier et diminuer le travail comptable de la trésorière,

- diminuer le travail du président et la trésorière (commandes à passer, colis à récupérer à la poste ou aux aéroports de Strasbourg ou Paris, documents de douanes à renvoyer, factures de dédouanement à payer etc…),

- économiser les frais de transfert de fonds par virement bancaire ou par Western Union,

- diminuer la casse parfois importante dans les marchandises.

 3 - Préparation du voyage en Afrique du président et de la secrétaire

 Le président la secrétaire et deux membres de l’association se rendront en Afrique du 2 au 22 juillet. Au cours de ce séjour, ils se rendront à Zinder, à Dédougou et s’occuperont du container.

Le programme suivant à été établi pour la visite à Niger-Amitié :

 -         Visite des structures de Niger-Amitié.

-         Travail de comptabilité et réorganisation informatique des échanges entre Niger-Amitié et APPEL pour la gestion des parrainages.

-         Rencontre avec les autorités compétentes pour la cession du terrain de l’école à Niger-Amitié.

-         Aménagement de la classe de maternelle et formation de la maîtresse pour transformer cette classe en une véritable classe d’apprentissage.

-         Rencontre avec les enseignants de l’école pour échanges informels.

-         Discussion avec le conseil d’administration de Niger-Amitié.

-         Enregistrement vidéo d’une discussion avec quelques enfants de Niger-Amitié du CM2.

-         Problèmes divers.

 Le programme suivant à été établi pour la visite à Dédougou :

 -         Visite du chantier de la nouvelle école.

-         Discussion sur le mode de recrutement des élèves, rencontre avec les personnes intervenant dans le recrutement des élèves.

-         Rencontre avec les autorités administratives compétentes désireuses de nous recevoir.

-         Gestion du futur personnel de l’école.

-         Mise au point des échanges informatiques entre le secrétariat d’APPEL et l’école.

-         Mise en place du projet comptable pour la gestion de l’école.

 4 - Demande informatique de Niger-Amitié
 

         Une demande de financement d’ordinateurs portables nous a été adressée par notre partenaire Niger-Amitié. Le C.A. décide d’attendre le retour de voyage des membres de l’association qui pourront évaluer le besoin sur place.

 5 - Achat pour le magasin.

          L’écran de l’ordinateur et l’imprimante n’étant plus en état de marche le C.A. vote un budget de 300 € pour le remplacement de ces deux appareils.

         La gestion du stock devenant de plus en plus lourde, il serait souhaitable d’investir dans un logiciel de gestion de stock un plafond de 300 € maximum est fixé pour cette dépense.

         Les bijoux en argent étant difficiles à présenter sans risque au magasin, le C.A. propose également une enveloppe de 300 € pour acheter une armoire vitrée pour installer ces bijoux.

         Ces deux dernières dépenses ne seront effectuées qu’au mois de septembre.

 6 - Lieux de stockage des marchandises

        Au cours de l’assemblée générale le principe d’une augmentation de 75 € du loyer du magasin avec mise à disposition d’un local adapté pour le stockage de la marchandise avait été retenu. Cependant compte tenu des travaux à réaliser pour ce local, l’augmentation de loyer devra être de 150 € au lieu de 75 €. Afin de ne pas faire perdre d’argent à l’association Mireille et Jean-Yves CHIARA s’engagent à faire un dont mensuel de 150 € à l’association, ce qui permettra à APPEL d’accéder à cet indispensable local sans bourse délier.

 7 - Séjour en France de notre expatrié

          Emmanuel Garrelon, notre expatrié à Dédougou a demandé s’il était possible que l’association lui paye un billet d’avion pour un aller et retour en France au mois d’août.

Compte tenue de la qualité du travail effectué, le C.A. accepte de financer le billet d’avion. En échange, un service est demandé à notre expatrié, il s’agira de terminé le remplissage et l’expédition du container si Mireille et Jean-Yves CHIARA n’ont pas le temps de le faire au cours de leur séjour au Burkina.

 

8 - Participation à la semaine de la solidarité à Bar le Duc

 L’association s’est engagée à participer à la semaine de la solidarité qui est organisée à Bar le Duc. L’association sera représentée par un stand et mettra des instruments de musique à disposition de l’organisation pour des animations autour de la musique africaine.

 9 - Demande de l’antenne de Paris.

 Les responsables de l’antenne d’Ile de France de l’association ont la possibilité d’organiser une vente au profit de l’association dans une grande surface de la région parisienne. Le stock nécessaire pour cette manifestation est évalué à environ 10 000 €. Le C.A. est d’accord sur le principe, mais compte-tenu de l’importance de la somme, il souhaite qu’un chèque de caution soit remis en échange de la marchandise.

 10 - Manifestation du 16 mai 2004

 Nous avons l’espoir de faire financer en grande partie la grande manifestation prévue l’an prochain par des subventions du Conseil général et des fonds européens. Des contacts avec différents partenaires ont été pris à ce sujet. Les dossiers de subventions seront déposés au mois de septembre.

 


Réunion du conseil d'administration d’APPEL  du 19 09 2003

Le conseil d'administration d’APPEL s'est réuni le 19 septembre 2003 au siège de l’association.

L’ordre du jour était le suivant :
* Bilan du voyage en Afrique de Mireille et Jean-Yves.
* Visite à Niger-Amitié
* Ecole de Dédougou
* Conteneur
* Situation financière de l’association.
* Stratégie de « communication » en vue du recrutement de nouveaux parrains.
* Nouvelle antenne de l’association.
* Manifestation du 16 mai 2004.

1) Bilan du voyage de Mireille et Jean-Yves Chiara

a) Niger-Amitié.

Mireille et Jean-Yves Chiara accompagnés, de deux membres de l’association, se sont rendus à Niger-Amitié où ils ont séjourné du 10 au 13 juillet. L’accueil de Niger-Amitié a été très chaleureux, la motivation et le travail de l’équipe en place ont très agréablement surpris le Président et la secrétaire d’APPEL.
Selon la décision du conseil d’administration du 16 mai, les points suivants ont été abordés au cours de cette visite.
- Visite des structures de Niger-Amitié.
Depuis la dernière visite d’APPEL, en 2000, Niger-Amitié a développé ses activités extérieures à l’école sans pour autant négliger cette dernière. Ce développement a conduit le Président de Niger-Amitié a déléguer des responsabilités et réorganiser le fonctionnement de l’O.N.G.
Cela s’est traduit pour nous par une responsabilisation des enseignants, et notamment du directeur de l’école, qui gère désormais les relations avec APPEL pour tout ce qui concerne les parrainages et les relations avec les parrains. La gestion financière de l’école restant à Mme Zeinabou Chaibou, secrétaire comptable pour l’école. Nous avons constaté la pertinence de cette évolution par une gestion désormais tout à fait correcte des résultats scolaires des enfants parrainés. (courrier, bulletins scolaires etc…)
Le travail avec d’autres organisations a permis à Niger-Amité de s’équiper en informatique, trois ordinateurs permettent désormais d’effectuer les différentes tâches inhérentes aux différents programmes de l’O.N.G. ce dont a, bien sûr, profité le programme école. 
Une famille américaine en visite à Zinder a financé la construction d’une salle de repos pour les enfants souffrants.
Dans l’ensemble, bien que régulièrement entretenus, les bâtiments ont toujours besoin d’une réhabilitation sérieuse, ce qu’APPEL se refuse toujours à entreprendre tant que le terrain et les bâtiments resteront la propriété de l’état nigérien. Dans cette optique, le conseil d’administration d’APPEL avait souhaité une rencontre avec les autorités de la ville de Zinder.
Rencontre avec les autorités compétentes pour la cession du terrain de l’école à Niger-Amitié.
La rencontre avec le maire de la ville a permis d’éclaircir la situation sans pour autant régler le problème. La ville est prête à céder le terrain à Niger-Amitié, mais pas sans contre-partie financière. Des experts sont allés évaluer le terrain et les bâtiments. Cette valeur a été estimée à 48 millions de francs c.f.a., soit environ 73 000 euros. A cette somme doit se rajouter le coût de la réhabilitation des locaux. Une telle dépense n’est pas envisageable à ce jour, il ne nous paraît pas pertinent de solliciter des bailleurs de fonds pour ce projet dans l’état actuel de ce dossier, d’autant plus que le maire de Zinder nous a réaffirmé que Niger-Amitié pouvait rester dans ces locaux sans limitation de temps. Le Conseil d’administration décide donc de laisser ce dossier en suspens tant qu’il n’y aura pas de nouveaux éléments.

Travail de comptabilité et réorganisation informatique des échanges entre Niger-Amitié et APPEL pour la gestion des parrainages.
La volonté d’investissement des enseignants de Niger-Amitié s’est encore montrée à cette occasion puisque c’est un enseignant qui s’est proposé de prendre en charge la gestion informatique des parrainages. Niger-Amitié devant être prochainement reliée au réseau téléphonique, l’O.N.G pourra se connecter à l’Internet ce qui permettra une gestion des parrainages en temps réel. Les modalités de ces échanges informatiques ont été définies et mises en place.
La secrétaire de l’association et Mme Chaibou se sont concertées pour préciser quelques points du budget qui sera alloué à Niger-Amitié pour l’année 2003-2004.

Aménagement de la classe de maternelle et formation de la maîtresse pour transformer cette classe en une véritable classe d’apprentissage.
APPEL avait émis la volonté de valoriser la classe maternelle qui semblait délaissée à Niger-Amitié. Cet état de fait semblait résulter de trois phénomènes qui se nourrissaient l’un de l’autre :
· manque de dynamisme de la maîtresse de maternelle
· manque de considération de la part des autres enseignants pour la section maternelle
· manque de matériel pédagogique.
Suite à la rencontre avec la maîtresse de la maternelle, nous avons souhaité qu’une liste de matériel destiné à la classe maternelle soit établie. Ce matériel sera acheté sur place ou en France sur les fonds d’investissement de Niger-Amitié. APPEL se chargera des achats du matériel en France et de son expédition.
De plus APPEL fournira à Niger-Amitié un document qui donnera des objectifs à atteindre à la maîtresse, la possibilité pour elle de les évaluer et de valoriser son travail auprès de ses collègues.
Rencontre avec les enseignants de l’école pour échanges informels.
La réunion avec les enseignants a permis de faire le point sur leurs difficultés, et leur demande.
Dans l’ensemble, les enseignants sont très satisfaits de leur condition de travail. La reconnaissance par tous du travail réalisé à Niger-Amitié valorise leur propre travail et les motive. De plus l’ambiance de Niger-Amitié semble créer une synergie au sein de l’équipe éducative.
Les demandes des enseignants portent sur la formation et les salaires.
En ce qui concerne la formation, ils souhaiteraient qu’un ou deux d’entre eux puissent venir effectuer un stage en France tous les ans. La secrétaire et le Président acceptent cette idée, la condition posée étant qu’ils trouvent à financer leur voyage (des aides existent pour cela), les membres d’APPEL présents s’engagent à les accueillir en France et à pourvoir à leurs besoins durant leur séjour.
En ce qui concerne les salaires les enseignants font valoir que dans le public, le salaire est accompagné d’une prime de suggestion (en rapport avec le nombre d’élèves dans la classe) et une prime de logement. Les salaires étant depuis le rétablissement de la démocratie au Niger payés régulièrement dans la fonction public, les salariés de Niger-Amitié se sentent désavantagés. 
Proposition est faite au Conseil d’administrations d’APPEL, compte tenu de l’évolution tout à fait positive du travail des enseignants, et des possibilités de financement d’APPEL d’octroyer à terme la prime de logement aux enseignants de Niger-Amitié. Cette prime s’élève 10 000 francs C.F.A par mois (15 €). Ce qui conduira APPEL à augmenter son versement à Niger-Amitié de 105 € par mois. Cependant les finances de l’association étant actuellement au plus bas cette mesure ne sera appliquée que lorsque l’association le pourra, en principe début 2004.
Cette proposition est votée à l’unanimité.
Discussion avec le conseil d’administration de Niger-Amitié.
Une rencontre avec les membres du conseil d’administration de Niger-Amitié permet de constater qu’il n’y a plus de salariés de l’association dans le conseil d’administration de l’O.N.G. Les membres de ce C .A. sont issus de divers horizons de la société nigérienne, représentant des personnes handicapées, enseignants en retraite ou en activité, représentant des familles démunies de Zinder. 
Le C.A. de Niger-Amitié remercie chaleureusement APPEL pour son aide régulière et la confiance accordée à l’O.N.G. Le président insiste sur le fait que l’école de Niger-Amitié reste l’élément de base de l’O.N.G. qui lui a permis de réaliser d’autres projets et d’acquérir sa notoriété. Les autres projets gérés par Niger-Amitié, au nombre de 5, sont ponctuels et n’auront pas forcément de prolongements dans l’avenir ; ils témoignent cependant par l’importance de leur budget (300 millions de francs cfa = 450000 € pour le plus gros d’entre eux) du crédit accordé à Niger-Amitié.
Le Président informe également les membres d’APPEL qu’il est désormais détaché à plein temps par son ministère de tutelle pour la gestion de Niger-Amitié. 
APPEL est également informée de la diminution rapide des enfants handicapés dans la région de Zinder en raison de l’efficacité des campagnes de vaccinations. D’ici à 5 ans les enfants accueillis seront essentiellement des enfants démunis mais sans handicap physique.
La dernière discussion porte sur la difficulté que rencontrent toujours les enfants au collège et le manque d’efficacité du soutien mis en place au milieu de la dernière année scolaire. Des incompréhensions entre APPEL et Niger-Amitié semblent avoir compliqué l’organisation de l’aide aux enfants. Cette aide sera remise en place et améliorée à la rentrée.
Enregistrement vidéo d’une discussion avec quelques enfants de Niger-Amitié du CM2.
Les enfants du CM2 ayant réussi le concours d’entrée en sixième ont été réunis en présence des membres d’APPEL. L’objectif était double.
- d’une part rapporter un témoignage des résultats obtenus par Niger-Amitié 
- d’autre part sensibiliser les enfants à la nécessité de réussir au collège et pour cela de fréquenter assidûment les aides aux devoirs mis en place par Niger-Amitié.
b) Ecole de Dédougou.
Visite du chantier de la nouvelle école.
La visite du chantier de l’école a permis de constater l’achèvement des bâtiments qui sont prêts à accueillir leurs premiers élèves à la rentrée. Les constructions correspondent aux devis tant sur le point de la qualité que sur leur coût. Par contre des problèmes subsistent :
· le préau a été prévu beaucoup trop grand,
· l’adduction d’eau n’est pas encore réalisée,
· aucun dispositif n’a été prévu pour le nettoyage des instruments de cuisine,
· il manque un auvent sur l’entrée de la cuisine,
· la classe maternelle ne dispose pas du matériel nécessaire pour accueillir les élèves dans les conditions requises.
· Le mur d’enceinte n’est pas encore réalisé et il est indispensable pour ouvrir l’école.
- Pour le préau, le problème pourra être régler par la suite en utilisant l’excès de longueur pour construire les 3 dernières classes à l’horizon 2006. 
- L’adduction d’eau non réalisée s’explique par le fait que le quartier n’est pas viabilisé et qu’il faut rallonger le réseau d’eau jusqu’à l’école, le coût de cette opération est d’environ 4500 €.
- L’aménagement de la cuisine est inutile tant que l’adduction d’eau n’a pas été réalisée, aussi la rentrée se fera-t-elle sans que les repas ne soit dispensés aux élèves, ce service n’entrera en fonction qu’en 2004.
- Le matériel extérieur nécessaire à l’accueil des petits enfants devra être mis en place (bac à sable, jeux divers… ). Cependant les services sociaux qui doivent affecter la personne qui s’occupera de la maternelle accepteront que ces travaux soient différés.
- Le mur d’enceinte est absolument obligatoire pour que l’école puisse ouvrir, c’est un problème de sécurité notamment pour les petits enfants et c’est une obligation administrative. Mais étant donné la longueur du terrain qui a été attribué à APPEL, le coût de la construction est de 18500 €. Il avait été prévu de différer la construction du mur au moment où des subventions auraient été débloquées. Vu l’urgence le président et la secrétaire ont donné leur accord pour la construction du mur.
Discussion sur le mode de recrutement des élèves, rencontre avec les personnes intervenant dans le recrutement des élèves.
Le recrutement des élèves se fera sur les mêmes critères qu’à Niger-Amitié. APPEL a la chance d’avoir un partenaire sur place qui s’est proposé pour sélectionner les enfants pouvant bénéficier de la scolarisation de l’école d’APPEL. Il s’agit de l’association « Lève toi et marche » qui prend en charge les enfants des rues, les familles très défavorisées ainsi que les enfants handicapés, l’association emploi notamment un kinésithérapeute. L’association a une bonne connaissance des personnes en difficulté à Dédougou. Le président et la secrétaire ont rencontré les responsables de l’association qui ont de très bonnes relations avec Emmanuel Garrelon l’expatrié d’APPEL et Jean-Charles Kan le représentant officiel d’APPEL à Dédougou.
Rencontre avec les autorités administratives compétentes désireuses de recevoir APPEL.
Les représentants d’APPEL ont rencontré le directeur régional des services sociaux ainsi que les responsables locaux. Ils ont également pu visiter le jardin d’enfants (équivalent à la maternelle). Ils ont ainsi pu constater qu’en ce domaine le Burkina Faso a des exigences très fortes en matière de qualité d’enseignement et de structures d’où la nécessité d’avoir des classes et du matériel aux normes au niveau de l’école.
Gestion du futur personnel de l’école.
Un gardien est déjà sur les lieux de l’école, il a été embauché et payé par les entrepreneurs jusqu’à la fin du chantier, il s’occupe également de l’entretien du terrain. Il est payé par APPEL depuis le mois de juillet.
La secrétaire prendra ses fonctions début octobre avec l’ouverture officielle de l’école. Outre la comptabilité, la secrétaire aura en charge tout l’aspect correspondance avec les parrains. Les instituteurs seront payés par l’état burkinabé, il ne peut donc leur être confié aucune autre tâche que celles prévues par les textes officiels. Le premier instituteur et directeur de l’école est nommé, il s’agit de M. Konaté Oumarou.
Le cuisinier et son aide ne seront engagés que lorsque la nourriture pourra être préparée à l’école.
Il y aura très peu d’enfants handicapés, l’existence d’un véhicule à Dédougou n’a donc pas de raison d’être et ce projet est abandonné, il n’y aura donc pas de chauffeur.
Mise au point des échanges informatiques entre le secrétariat d’APPEL et l’école, mise en place du projet comptable pour la gestion de l’école.
Des discussions d’ordre techniques ont eu lieu entre jean-Charles KAN, Emmanuel Garrelon et les représentants d’APPEL. Elles ont permis de préciser les modalités de la gestion des parrainages ainsi que l’organisation comptable de la gestion de l’école.
c) Le conteneur
L’achat des marchandises, les formalités et le remplissage du conteneur ont occupé les représentants d’APPEL durant la première semaine de leur voyage à Ouagadougou. Des achats ont également été effectués à Niamey et ont été rapportés à Ouagadougou. Ces achats au Niger portent essentiellement sur les objets en cuir et en pierre, il en a été acheté pour deux années de ventes car l’an prochain il est prévu un séjour d’une semaine seulement à Ouagadougou pour remplir un nouveau conteneur, ce qui ne laissera pas de temps pour faire un séjour à Niamey et en rapporter de la marchandise.
Au total c’est environ 32000 € de marchandise qui a été achetée dont 29000 € transitent par le conteneur.
Le coût du conteneur est de 3360 € dont 300 € d’assurance - départ de Ouagadougou arrivée à Sampigny-. Le coût du transport est donc rabaissé de 25 à 11,5 %. Il faut également remarquer que la somme prévue pour le remplissage du conteneur, soit 29000 €, n’a permis de le remplir qu’à moitié. Il est donc encore possible d’augmenter la rentabilité du conteneur pour descendre à un coût de transport d’environ de 6%.

2) Situation financière de l’association.
Les deux gros projets qui ont été menés de front au cours de l’année écoulée ont mis à mal les finances de l’association dans la mesure ou les demandes de subventions n’ont pas encore été réalisées.
L’obligation de construire le mur d’enceinte de la nouvelle école rapidement ( 18500 €) a conduit l’association à dépenser plus d’argent que ce qu’elle possédait. Conscient de cette situation et devant prendre une décision sur place et dans l’urgence, le président et la secrétaire ont décidé qu’il ferait l’avance de cette somme à l’association afin qu’elle puisse faire face à ces dépenses.
D’autres membres de l’association se sont par ailleurs portés volontaires pour prêter de l’argent à APPEL. 
Cette situation difficile devrait disparaître dès le début 2004, compte tenu des ventes des mois à venir. L’argent emprunté par la boutique au « fond Afrique » devrait également être remboursé comme prévu pour la prochaine assemblée générale.

3) Stratégie de « communication » en vue du recrutement de nouveaux parrains.

L’ouverture de la nouvelle école va nécessiter l’adhésion de nouveaux parrains à notre projet. Dans ce but, une nouvelle plaquette de l’association a été éditée. Un dossier d’une dizaine de pages a également vu le jour. Ces éléments seront prochainement envoyés aux responsables d’antennes et à tous les membres de l’association qui en feront la demande. 
Les membres de l’association qui ont accès à certains médias ou des opportunités pour faire connaître l’association peuvent se mettre en rapport avec le siège pour obtenir les documents nécessaires à d’éventuels articles, reportages ou autres types de communication.

4) Nouvelle Antenne

Madame Sophie Thiery a souhaité ouvrir une antenne de l’association dans les alpes Maritimes.
Le C.A. donne son accord pour l’ouverture de cette nouvelle :

APPEL ALPES MARITIMES
Madame Sophie Thiery
Chemin de la pinède
06500 MENTON
tel : 06/70/09/79/35

5) Manifestation du 16 mai 2004.

L’organisation de la manifestation prévue le 16 mai 2004 à Sampigny se poursuit. 
· Les dossiers de demande de subventions et le budget sont en cours de réalisation.
· Le programme est désormais bouclé, la troupe Yoropo qui sera le spectacle phare de la manifestation a été rencontrée à Dédougou par les membres d’APPEL durant leur voyage en Afrique, sa venue est programmée.
Il est désormais temps de recenser les personnes qui souhaitent participer à l’organisation de la manifestation. Un courrier accompagnant ce compte rendu permettra à chacun de préciser s’il souhaite s’investir dans cette organisation.

 

Assemblée générale du 28 février 2004



 Réunion du conseil d'administration du 16 mai 2003 

Une réunion concernant la manifestation de 2006 a eu lieu le 18 mai 2004 à la mairie de Sampigny. Elle a été suivi d’une réunion du conseil d'administration dont l’ordre du jour était le suivant :

Remplacement de l’unité centrale de l’ordinateur

Edition des plaquettes

Bilan des travaux d’adduction d’eau à Dédougou

Départ de notre expatrié.

Situation financière de l’association

Développement de l’activité commerciale

Renouvellement du container

Organisation de la manifestation de 2006

Peu de membres de l’association étaient présents à cette réunion le délai de 15 jours seulement entre l’envoi de l’invitation et la réunion elle même était peut-être trop court. Il a donc été proposé que la date de la prochaine réunion soit fixée et qu’un courrier de rappel soit envoyé fin août.

La date de la prochaine réunion concernant la manifestation est fixée

au mardi 7 septembre à 20 heures 30.

La date de la manifestation elle même a été fixée au 21 mai 2006.

La venue de la troupe Yoropo est le principal événement culturel de la manifestation. Le coût important du déplacement et de la prise en charge de la troupe nous oblige à lui trouver d’autres scènes dans les villes de la région. Tous les membres d’APPEL de la région qui le souhaitent peuvent proposer le spectacle dans les salles et aux associations susceptibles d’être intéressées. Pour cela une vidéo sur cédérom montrant la troupe à l’entraînement est à la disposition des membres de l’association qui en feront la demande.

Un premier bilan des scènes possibles pour la troupe sera fait lors de la prochaine réunion.

La manifestation pourrait prendre la forme suivante :

Musiques et danses,

Le spectacle phare de la manifestation est celui de la troupe YOROPO du Burkina Faso.

D’autres groupes de musiques et danses africaines se produiront au cours de la journée.

Conteurs, conférences,

Les conteurs Albert Bilgo, Remy Boussenguy… ou d’autres présenteraient leur spectacle dans des grandes tentes.

Un ou plusieurs conférenciers pourraient eux s’exprimer façon « arbre à palabre ».

Jeux, 

Des jeux de type kermesse sur le thème de l’Afrique.

Des jeux africains tel que l’awalé pourront être pratiqués par le public.


Artisanat,

Des ateliers de démonstration et d’apprentissage de diverses techniques artisanales telles que sculptures sur pierres de talc, réalisation de Batiks, coulage de statuettes en bronze, réalisation d’instrument de musique seront ouverts au public.

Musiques,

Diverses instruments de musiques traditionnels tel que le balafon, la kora, le tambour d’aisselle, la kalimba, le tian houn etc… pourront être essayé par le public.

Marché solidaire,

Les associations régionales de solidarité auront des stands dans le village et présenteront leur activités. APPEL pourrait avoir un stand particulier.

Activités annexes,

- Une ou deux manifestations pourraient avoir lieu dans la semaine qui précède.

- Les écoliers de Sampigny et d’autres écoles ainsi que le collège de Saint-Mihiel ou d’autres pourraient participer à la manifestation par des concours de dessin ou des ateliers d’apprentissage de danse ou de musique africaine au cours de l’année 2005-2006.

- Les habitants de Sampigny pourraient participer à la décoration du village en fabriquant des batiks avec de vieux draps ou linge par exemple.

Compte rendu du conseil d’administration


Remplacement de l’unité centrale de l’ordinateur.

Le logiciel gratuit open office est désormais utilisé pour la gestion du stock, c’est un outil performant mais qui nécessite un ordinateur assez puissant. L’ordinateur du bureau ayant déjà cinq ans, il n’est pas adapté à ce logiciel notamment lorsque d’autres applications fonctionnent en même temps. Il est proposé de remplacer l’unité centrale, l’ancienne sera affectée à la réserve de marchandises).

Le remplacement de l’unité centrale est voté à l’unanimité.

Edition des plaquettes de l’association.

Les plaquettes de l’association ont toujours été imprimées par l’association elle même, le besoin croissant de plaquettes nous oblige à acheter de plus en plus de cartouches d’encre qui sont d’un coût relativement élevé. Aujourd’hui l’association est entrée dans une phase de stabilisation de ses principales activités et la plaquette ne devrait pas être modifiée dans les prochains mois. Un devis a été demandé à une imprimerie, la plaquette complète pliée avec son bulletin d’adhésion découpé revient à 0,275 euros à partir de 2000 plaquettes soit 550 euros au total. Les plaquettes que nous imprimons nous même reviennent à environ 0,5 euros sans tenir compte du travail du salarié et des pertes dues aux ratées de l’imprimante.

La proposition de faire imprimer les plaquettes est votée à l’unanimité

Travaux d’adduction d’eau à l’école de Dédougou.

Les travaux d’adduction d’eau sont achevés. Aussi bien à l’intérieur des bâtiments qu’ à l’extérieur.

APPEL étant désormais officiellement reconnue par l’état nous devons bénéficier de l’exonération de TVA sur ces travaux.

La cantine pourra donc se mettre en place à partir de la rentrée.

Départ de notre expatrié.

L’école d’APPEL a Dédougou fermera ses portes aux enfants à partir du trente juin.

Cette première année de fonctionnement semble s’être très bien passée cela en grande partie grâce au très bon travail effectué par Emmanuel Garrelon notre volontaire à Dédougou.

Son contrat s’achève fin Août 2004, mais étant donné qu’il ne se passera plus rien à Dédougou d’ici la rentrée, il demande à pouvoir rentrer en France dès le 6 juillet.

La demande d’Emmanuel Garrelon lui est accordée à l’unanimité du conseil.

Situation financière de l’association.

Les équilibres financiers sont désormais totalement rétablis.

A la date du 18 mai :

le compte parrainage présente un solde de 7226,79 € auxquels il faut rajouter 2300 € de subventions du conseil général qui ne nous ont pas encore été versées,

le compte boutique présente un solde de 10 444 €.

Développement de l’activité commerciale.

Afin d’atteindre notre objectif de pérennisation des postes de nos deux salariés, des démarches pour travailler avec artisans du monde ont été entreprises.

De même il est envisagé de proposer nos instruments de musique, aux professeurs de musique dans les collèges, école de musique et autres établissements qui pourraient être intéressés.

Renouvellement du container.

Le container a permis d’augmenter notre marge sur nos ventes d’environ 20 % et de vendre des objets plus gros. L’importation de notre marchandise par container sera donc renouvelée, mais compte tenu de notre trésorerie, de notre stock et des ventes prévues, le prochain container est prévu pour les vacances de la Toussaint.


Réunion du conseil d'administration du 7 septembre 2004

Le conseil d'administration d’APPEL s'est réuni le 7 septembre 2004 à la mairie de Sampigny. Elle a été précédé d'une réunion concernant la manifestation de 2006. 

Organisation de la manifestation de 2006

La réunion a été essentiellement consacrée à la venue de la troupe Yoropo, le bilan des premiers contacts a été fait et le travail a effectué a été distribué aux personnes présentes.

A ce jour, des contacts qui devraient déboucher sur des scènes ont été pris avec :

·    Le théâtre de Verdun
·    Le comité d’entreprise des fromagerie Richemont à Vigneulles
·    L’association au fil de l’aire à Pierrefitte sur aire.
·    La mairie de Toul.
·    L’orange bleue à Vitry le François.
·    La passerelle à Florange,
·    Le centre culturel de Vandoeuvre…

La date de la prochaine réunion concernant la manifestation est fixée au vendredi 26 novembre à 20 heures à la mairie de Sampigny.

Compte rendu de la réunion du conseil d'administration


L'ordre du jour était le suivant :

*    Exposé verbal de la situation à Dédougou fin juin par Emmanuel Garrelon (expatrié à Dédougou)
*    Venue des Instituteurs de Zinder en France.
*   Assujettissement de l’association aux impôts commerciaux.
*   Renouvellement du container.

Exposé verbal de la situation à Dédougou fin juin par Emmanuel Garrelon (expatrié à Dédougou).

Lors de cette réunion, les membres de l’association présents ont eu le plaisir de rencontrer Emmanuel Garrelon notre expatrié à Dédougou qui a achevé sa mission début Juillet.
Il a résumé la situation à Dédougou et répondu aux questions des membres de l’association. Emmanuel, qui a fait un remarquable travail durant ces deux années, a quitté une école dont le personnel a acquis une autonomie suffisante pour gérer le quotidien sans difficulté. A l’heure où ces lignes sont écrites, la cantine a été mise en place, la seconde classe est ouverte, l’état Burkinabé a nommé le second maître qui a pris ses fonctions, avec une classe supplémentaire, c’est désormais 90 enfants environ qui sont scolarisés dans notre école de Dédougou. Il faudra donc avoir de nouvelles adhésions à l’association dans les mois qui viennent afin de faire face à l’augmentation des frais de fonctionnement de l’école de Dédougou.

Venue des Instituteurs de Zinder en France.

Les deux instituteurs qui devaient venir en France pour un stage l’an dernier n’ont pas pu obtenir le financement de leurs billets d’avion par la coopération Française. Niger-Amitié ayant conservé des fonds d’investissement assez importants dans son budget, nous proposons au C.A. d’autoriser Niger-Amitié à payer les deux billets d’avion  (– 10% qui resteront à la charge des instituteurs) avec ces fonds.

La proposition est votée à l’unanimité

Assujettissement de l’association aux impôts commerciaux.

L’activité commerciale de association ayant réalisé des recettes supérieures à 60 000 € les revenus de cette activité sont désormais soumis à l’impôt sur les sociétés, l’aspect humanitaire de notre activité prépondérante ( le parrainage et les scolarisation des enfants) n’ayant pu infléchir la position des services fiscaux.
APPEL est donc désormais soumis à la T.V.A, à la taxe d’apprentissage et à l’impôt sur les sociétés.
La TVA est le plus important de ces impôts. La régularisation de la situation de l’association vis à vis des impôts outre beaucoup de temps nous coûte aussi pas mal d’argent, le règlement de la TVA pour 2003 et les avances de 2004 nous coûtent à eux seuls environ 7500 €. 
Une discussion s’est engagée au sein du Conseil d’administration sur la proportion que l’activité commerciale prend au sein de l’association. La scission de l’association en deux entités différentes dont la seconde prendrait la plus grande part de l’activité commerciale est envisagée. Cette possibilité sera mis à l’ordre du jour de la prochaine assemblé générale.

Renouvellement du container.

    Le renouvellement du container se fera comme prévu durant les vacances de la Toussaint. Cependant compte tenu des dépenses inattendues citées précédemment l’association est à nouveau obligée de recourir à des prêts sans intérêts de la part de quelques membres de l’association pour rentabiliser le container.

Le conseil d’administration accorde son autorisation à l’unanimité.


    Le Président et le salarié responsable de l’activité commerciale se rendront au Burkina du 27/10 au 03/11 pour le remplissage du container. Le salarié accepte de partir en tant que bénévole, son voyage, et ses frais d’hébergement seront cependant pris en charge par l’association. 


Réunion du conseil d'administration du 26 novembre 2004

Une réunion concernant la manifestation de 2006 a eu lieu le 26 novembre 2004

Elle a été suivie d’une réunion du conseil d'administration dont l’ordre du jour était le suivant :

Compte rendu du séjour de Stéphane Roy et de J-Yves CHIARA au Burkina (container et visite à l’école)

Situation financière de l’association.

Organisation de la manifestation de 2006

- La troupe Yoropo est déjà retenue par les organismes suivants :

· Le comité d’entreprise des fromageries Richemont à Vigneulles
· L’association au fil de l’aire à Pierrefitte sur aire.
· Kultur Fabrik au Luxembourg.
· Le F.S.E. du collège les Avrils à Saint-Mihiel
· Le conservatoire de musique de Saint-Mihiel
· L’école de musique de Bar le duc
· L’école de Musique de Ligny en Barrois
· Le comité des fêtes de Chaudenay

D’autre part, des échanges qui devraient, pour plusieurs d’entre eux, déboucher sur une réservation de la troupe ont été réalisés avec :

Le théâtre de Verdun

L’école de musique de Bar le Duc

L’école de Musique de Ligny en Barrois

La ville de Ligny en Barrois

Le théâtre de Vitry le François

Les mairies de Toul et des villages aux alentours.

D’autres contacts avec d’autres organismes sont encore prévus. Il apparaît dès à présent que la venue de la troupe est possible ce qui nous ouvre la voie pour poursuivre nos travaux pour la manifestation de 2006. Une première répartition des tâches à eu lieu durant la réunion.

En plus des diverses prestations déjà prévues, la troupe théâtrale « Scène de méninges » interviendra par un spectacle de rue sur le thème de la manifestation.

La date de la prochaine réunion concernant la manifestation est fixée

au vendredi 4 mars 2005 à 20 heures à la salle polyvalente de Sampigny.

Compte rendu du conseil d’administration

Compte rendu du voyage au Burkina Faso.

La semaine passée au Burkina par Stéphane Roy et de Jean-Yves Chiara leur a permis de remplir un conteneur de marchandises et de se rendre à l’école de Dédougou.

Marchandises

Le voyage des deux membres de l’association a coïncidé avec la tenue du S.I.A.O. (Salon International de l’Artisanat Ouest africain) à Ouagadougou. Cette grande manifestation a permis de voir un éventail plus grand d’artisanat et de diversifier encore nos produits. Les animaux en bois et les objets en ébène font une entrée en force dans notre gamme de produits. Cette année l’aide de Noufou Ouedraogo notre fournisseur de Batik a encore été précieuse, notamment en entreposant chez lui la marchandise achetée et en transportant les représentants de l’association dans Ouagadougou chez les fournisseurs. La présence de Stéphane Roy membre et salarié de l’association lui a permis de découvrir la réalité du terrain et de discuter avec les artisans.

L’école de Dédougou

Une visite à l’école de Dédougou a pu être effectuée durant la semaine. Cette visite très courte a néanmoins permis de constater le bon fonctionnement de l’école.

Les trois classes ont été visitées, notamment la classe de CE2 qui a ouvert en octobre 2004. Le directeur de l’école a conservé le CP1 alors que la nouvelle enseignante a pris les élèves de CP2 en charge. La classe maternelle, bien décorée est accueillante pour les plus petits. Elle est encadrée par du personnel fourni par l’action sociale de Dédougou. Les enfants semblent heureux d’être scolarisés.

La cuisine fonctionne à l’aide de deux gros réchauds à gaz sur trépied. L’utilisation du gaz bien que plus onéreuse participe de la lutte contre la déforestation. Pendant que du riz cuisait pour le repas de midi, en même tant que la sauce à la tomate qui devait l’accompagner, les enfants ont reçu l’en-cas de la récréation du matin : un morceau de pain tartiné avec de la margarine. Avant d’aller chercher leur morceau de pain et de s’installer autour des tables sous le préau, les enfants se sont mis en rang et, à leur tour, se sont lavés les mains et se les sont rincées, l’hygiène et une notion bien intégrée à l’enseignement de l’école d’APPEL à Dédougou… Tous s’est passé dans l’ordre et la bonne humeur.

Le remplacement de l’imprimante défectueuse a été réalisé et diverses questions techniques et financières ont été abordées avec la secrétaire et le responsable local d’APPEL.

Une réunion a eu lieu avec l’ensemble du personnel après la visite des locaux. Une présentation de l’association a été faite afin de sensibiliser les personnes aux raisons d’être de cette école. Chacun a pu également exprimer ses demandes et ses besoins.

Situation financière de l’association.

L’endettement de l’activité commerciale d’APPEL se monte à 22 000 € dont 7 000 € prêté par l’activité parrainage.

Le coût des marchandises rentrées avec le conteneur est de 42 000 € TVA, transport et autres frais compris. Le stock de marchandises restant étant d’environ 30 000 € le stock de marchandises de l’association s’élève donc à environ 72 000 €. Ce qui représente plus de deux ans de chiffre d’affaire en se basant sur les résultats des deux derniers exercices. La fin du remboursement des dettes de l’association est prévu pour le moi de mai 2005 au plus tard. A partir de cette période l’association pourra mettre de l’argent de côté afin de pouvoir payer le prochain container sans avoir recours à un nouvel emprunt, le prochain réapprovisionnement en marchandises par conteneur ne devrait pas se faire avant l’été 2006 compte tenu du stock actuel.

Assemblée générale du 05 février 2005


 Réunion du conseil d'administration du 8 avril 2005

Le conseil d'administration d’APPEL s'est réuni le 08 avril 2005 à la mairie de Sampigny. Il a été précédé d'une réunion concernant la manifestation de 2006.


Organisation de la manifestation de 2006

- La troupe Yoropo est déjà retenue par les organismes suivants : 

·    Le comité d’entreprise des fromageries Richemont à Vigneulles
·    L’association au fil de l’aire à Pierrefitte sur aire.
·    Kultur Fabrik au Luxembourg.
·    Le F.S.E. du collège les Avrils à Saint-Mihiel
·    Le conservatoire de musique de Saint-Mihiel
·    L’école de musique de Bar le duc
·    L’école de Musique de Ligny en Barrois
·    Le comité des fêtes de Chaudenay

D’autre part, des échanges qui devraient, pour plusieurs d’entre eux, déboucher sur une réservation de la troupe ont été réalisés avec :

·    Le théâtre de Verdun
·    La ville de Ligny en Barrois
·    Le théâtre de Vitry le François

-    L’Hébergement de la troupe sera assuré pendant une semaine au Lycée Zola à Bar le Duc. Des contacts seront pris pour essayer de faire héberger la troupe dans d’autres lycées pour le reste du séjour.
-    La prise en charge matérielle du repas de Midi est réglée
-    La préparation du repas africain sera assuré par des bénévoles d’origine africaine.
-     L’association L’envol de Saint-Nicolas de Port pourrait assurer le prêt de minibus pour le transport de la troupe.

La date de la prochaine réunion concernant la manifestation est fixée
au vendredi 3 juin 2005 à 20 heures 30 au siège de l’association à Sampigny.

Il a été décidé de commencer à chercher des sponsors pour la manifestation. Tous les membres de l’association sont invités à prendre contact avec des sponsors potentiels, le point sera fait sur cet aspect de la manifestation le 3 juin.

La date de la prochaine réunion concernant la manifestation est fixée au vendredi 3 juin 2005 à 20 heures à la salle polyvalente de Sampigny.


Compte rendu de la réunion du conseil d'administration

L'ordre du jour était le suivant :

* Séjour des deux instituteurs de Niger-Amitié
* Absence de Madame Noël.
* Endettement de l'association.

    Séjour des instituteurs de Niger-Amitié.

Les deux instituteurs de Niger-Amitié, Mme Absou Babalé et M. Ichaou Yaou (directeur de l’école de Niger-Amitié) seront en France du 27 avril au 16 mai. Mme Absou effectuera son stage dans une école primaire de la région de Nice. M. Ichaou le fera à l’école primaire de Sampigny. Il sera hébergé au siège de l’association la plupart du temps. Cependant, afin qu’il puisse rencontrer le maximum de personnes au cours de son séjour, les membres de l’association qui le souhaitent, peuvent l’accueillir pour une soirée ou une journée. Un calendrier a été établi au cours de la réunion du 08-04. Les personnes qui n’étaient pas présentes à cette réunion mais qui voudraient recevoir ou rencontrer M. Ichaou peuvent contacter le siège de l’association soit pour le recevoir, soit pour participer à la petite fête qui aura lieu le dimanche 15 mai à la salle polyvalente de Sampigny pour lui souhaiter un bon retour. 

    Absence de Madame Noël 

Elle a été partiellement palliée par la mise à disposition d’APPEL de M. Patrick THEDY par l’association « Les compagnons du chemin de vie » du 10 janvier au 31 mars. 
Depuis le 1er avril, Madame Nicole Duquenoy embauchée en contrat C.E.S. remplace Madame Noël jusqu’au 30 juin. 

    Endettement de l'association

L’endettement de l’activité commerciale de l’association a été ramené de 25000 à 13500 au cours du premier trimestre 2005.


Réunion du conseil d'administration d’APPEL du 03 juin 2005

 L'ordre du jour était le suivant :

* Contrat Madame Duquenoy
* Endettement de l'association.
* Voyage du Rotary club de Villefranche sur Saône.

Madame Nicole Duquenoy embauchée en contrat C.E.S. en remplacement de Madame Noël jusqu’au 30 juin a vu son contrat prolongé de six mois, mais sous forme d’un autre contrat : le contrat d’accompagnement dans l’emploi. Une formation en informatique lui sera donnée dans la cas ou le contrat de Madame Noël ne serait pas renouvelé en octobre en raison de son état de santé. Le contrat de Madame Duquenoy serait prolongé d’un an et demi au terme des six mois si elle parvient à maîtriser l’outil informatique. Avec à la clef une embauche en C.D.I. si les finances de l’association le permettent. 
L’endettement de l’activité commerciale de l’association a été encore réduit et n’est plus que de 10 000 euros. 
Le Rotary club de Villefranche sur Saône, qui a financé l’adduction d’eau à l’école de Dédougou, organise un voyage d’une semaine au Burkina Faso dans la région de Dédougou au mois de novembre. Il reste encore quelques places dont pourraient bénéficier les membres d’APPEL intéressés. La visite de l’école d’APPEL à Dédougou est prévue durant ce voyage. Les membres de l’association qui seraient intéressés peuvent prendre contact avec M. Jean Gaillon le plus rapidement possible au 04.74.67.62.37. 


Réunion du conseil d'administration d’APPEL du 09 septembre 2005

Organisation de la manifestation de 2006

La réunion a eu lien en présence de la représentante de Scènes et territoires qui a rappelé l’implication de cette structure dans le projet :

au niveau de l’école primaire de Sampigny 1500 euros ont été débloqués pour le fonctionnement des ateliers avec 2 intervenants extérieurs. Un quart de cette somme sera à la charge de l’association.

Au niveau des artistes professionnels invités, le financement de leur cachet devrait être également pris à hauteur des ¾ par Scènes et territoires. L’ensemble du financement par Scènes et territoires devrait être limité à 7500 euros pour l’année 2006.

 Une rencontre a eu lieu avec deux des vice-présidents du conseil régional qui nous ont confirmé le soutien financier du conseil régional pour la manifestation.

Le maire de Sampigny a donné un accord de principe pour un soutien financier à la manifestation.

En ce qui concerne la troupe Yoropo, son hébergement sera assuré par le lycée Emile Zola de Bar le duc la première semaine, par contre le lycée Henri Vogt de Commercy ne semble pas pouvoir s’investir dans le projet.

Programme provisoire de la manifestation

Spectacles sur scène avec la troupe Yoropo, et Kady Diara chanteuse burkinabé.

Deux autres groupes

Animations

Jeux (certains sont déjà réalisés)

Conférences, contes avec Rémi Boussengui et une personnalité du monde de la solidarité.

Démonstrations de fabrication d’objets artisanaux africains par des artisans africains.

Marché humanitaire avec stands pour les associations régionales de solidarité.

Remise des prix du concours de dessin ouvert aux jeunes de 10 à 14 ans…

- Un document de présentation de la manifestation sera disponible pour la prochaine réunion.

La date de la prochaine réunion concernant la manifestation est fixée au samedi 22 octobre 2005 à 14 heures 30 à la salle polyvalente de Sampigny.

Compte rendu du conseil d’administration

Contrat de Madame Noël

L’état de santé de Madame Noël ne lui permettant pas de reprendre son travail le conseil d’administration a pris la décision de ne pas renouveler son contrat, l’association ne pouvant pas supporter la charge financière liée à un emploi supplémentaire. C’est avec tristesse que cette décision a été prise, Madame Noël ayant montré un fort attachement à son travail et s’étant fortement impliquée dans l’association.

 Ouverture d’un sous compte à la caisse d’épargne.

APPEL, par le biais de son antenne meusienne, participe au collectif organisant la semaine de la solidarité. La gestion financière de cette manifestation échoit chaque année à une des associations du collectif. Pour 2005, c’est APPEL qui prendra en charge cette responsabilité. Madame Catherine Larrieux responsable de l’antenne meusienne d’APPEL demande l’ouverture d’un sous compte dédié à cette manifestation. Ce sous compte pourra par ailleurs être réutilisé pour la gestion de la manifestation de 2006.

Le conseil d’administration vote l’ouverture de ce sous compte à la Caisse d’Epargne de Saint-Mihiel qui héberge déjà un des comptes de l’association.

Au niveau des écoles.

Le mois d’octobre est celui de la rentrée dans les deux écoles financées par APPEL. L’école de Dédougou ouvre sa quatrième classe (CE1), désormais toutes les classes sont occupées. Sept cent cinquante euros supplémentaires sont envoyés à Dédougou en septembre pour permettre l’achat des tables et des bancs nécessaires à l’aménagement de la quatrième classe. Par ailleurs compte tenu des trente nouveaux élèves qui intègrent l’école les versements mensuels augmenteront de 150 euros par mois pour passer à 1250 à partir du mois d’octobre.

Il est nécessaire que trois nouvelles classes soient construites cette année pour accueillir les futurs élèves de CE2, CM1 et CM2. Une recherche de financement est en cours. Le conseil régional de Lorraine devrait participer à hauteur de 30 %.

APPEL a eu une demande d’utilisation des fonds d’investissement de l’école de Zinder pour la réfection des charpentes de deux bâtiments dont les plafonds menacent de s’effondrer en raison de dégâts commis par les termites. Le coût des travaux de réfection est de 2250 euros.

Afin de dégager l’argent nécessaire à ces deux financements l’activité commerciale de l’association a remboursé les 2500 euros qu’elle devait encore à au compte parrainage.

Les finances de l’association.

L’activité commerciale de l’association a été satisfaisante durant les mois d’été, ce qui a permis de rembourser l’emprunt au compte parrainage. L’endettement de l’association (activité économique) n’est plus que de 7500 euros.

Par ailleurs depuis le mois de janvier l’association ne percevait plus les aides du Cnasea pour madame Noël, une régularisation devrait avoir lieu en octobre ce qui permettrait de rembourser totalement les dettes de l’association.

Cette année le nombre de parrains a peu augmenté et le financement des écoles risque d’être difficile il faudra impérativement trouver de nouveaux adhérents à l’association pour faire face au budget 2006-2007.

Assemblée générale du 11 février 2006


 Réunion du conseil d'administration du 7 juillet 2006

Le conseil d'administration s'est réuni le 07 juillet 2006 au siège de l'association. 

L’ordre du jour était le suivant   

Bilan du F.A.SO. 
*    Le point sur la situation financière de l’association 
*    Construction des trois nouvelles classes à l’école de Dédougou 
*    Que faire avec les enfants en difficulté et absentéistes à Dédougou  Réponse du C.A. au responsable de l’école de Dédougou. 

Bilan du F.A.SO. 

Du point de vue financier cette première édition du Festival Africain de la Solidarité est un échec. Le bilan global fait apparaître un déficit d’environ 2500 euros, ce qui est beaucoup pour une structure comme APPEL. 
Ce déficit est pris en charge par l’activité commerciale de l’association et n’aura donc aucune influence sur les parrainages. Il faut cependant relativiser cet échec puisqu’il est dû en totalité au coût de la venue de la troupe Yoropo. En effet le bilan de la venue de la troupe fait apparaître un déficit de 8000 euros qui est en grande partie du au fait qu’APPEL a payé deux fois les billets d’avion, le consulat de France ayant dans un premier temps refusé les visas à la troupe, ce qui a coûté 5200 euros à l’association. Le bénéfice du festival aurait donc pu être de presque 3000 euros si le consul de France à Ouagadougou n’avait pas fait d’excès de zèle. 
Le bilan des parrainages est actuellement modeste puisque à ce jour cinq personnes ont adhéré à l’association suite au Festival. 

Le bilan humain est quant à lui très positif pour les raisons suivantes  
·    La participation au festival a été bonne, 2 à 3000 personnes ont fréquenté le site, dans l’ensemble mis à part quelques problèmes d’organisation qui pourraient être résolus dans une nouvelle édition, les visiteurs semblaient très satisfaits des prestations offertes. 
·    La manifestation a permis de constituer un noyau de personnes très actives autour du projet. Ces personnes ont vécu des moments très forts autour de la manifestation et de ses préparatifs. 
·    La mobilisation des habitants de Sampigny autour de la manifestation a été très forte et le Festival à été très bien accueilli par une population heureuse de voir un tel événement se dérouler dans son village. 

A l’issue de ce bilan et compte tenu de la volonté des organisateurs de renouveler l’expérience et afin de préserver l’association le conseil d’administration adhère à l’idée de créer une nouvelle association charger de l’organisation du festival. 
Ses statuts pour qu’elle soit autorisée à organiser le festival au profit d’APPEL devront comporter les points suivants  

* Le Festival Africain de la SOlidarité (F.A.SO) reste la propriété d’APPEL qui autorise la nouvelle association à l’utiliser. 
* Les prochaines éditions du F.A.SO seront toujours organisées au bénéfice d’APPEL. 
* Les excédents éventuels du Festival devront être reversés à APPEL qui les intégrera obligatoirement à ses recettes de parrainage. 
* Trois membres du conseil d’administration d’APPEL ou nommé par ce conseil seront membres de droit du conseil d’administration de la nouvelle association. 

La situation financière de l’association. 

Activité commerciale  
L’activité commerciale a connu un net recul au cours du premier trimestre soit avec un chiffre d’affaire de 35000 euros une baisse de 8000 euros. Cette baisse cumulée avec le déficit du F.A.SO, les avances qui ont été faites et qui ne sont pas encore remboursées à ce jour et la régularisation de la TVA sur l’année 2005 a mis à mal les finances de l’activité commerciale. Il ne reste que 16 mois avant l’arrêt des subventions pour notre salarié. Il est indispensable de trouver d’ici là de nouveaux débouchés pour nos objets artisanaux. Un audit sera réalisé prochainement avec un expert de la Fédération des œuvres laïques pour trouver des pistes permettant la pérennisation définitive d’au moins un des deus postes. (Cette pérennisation reste un des objectifs fondamentaux de l’activité commerciale). 

Activité parrainage  
L’activité parrainage était elle aussi en difficulté financière, il nous fallait disposer d’un fond global de 41 000 euros pour assurer le financement des écoles pour l’année 2005-2006 alors que ce fond n’était que de 38 000 euros. 
    L’augmentation de cotisation réalisée par un des membres de l’association porte le fond parrainage à 42500 ce qui nous permet d’assurer le fonctionnement des deux écoles et l’ouverture de la quatrième classe de Dédougou sereinement si nos parrainages se maintiennent à ce niveau. 

Construction des trois nouvelles classes de l’école de Dédougou. 

La construction des trois dernières classes de l’école de Dédougou a commencé. Le financement sera assuré pour un tiers par la fondation de France, un tiers par le Conseil général de la Meuse et un tiers par le Conseil régional de Lorraine. Si nécessaire, le Rotary club de Villefranche sur Saône et le club tiers-monde du collège les Avrils seront sollicités en complément. Par ailleurs ce dernier à fait une avance de 7500 € à l’association pour ces travaux. 

Propositions concernant l’école de Dédougou 

En concertation avec les instituteurs un règlement intérieur sera rédigé par l’administration de l’école, il précisera le fonctionnement de l’école, ainsi que les droits et les devoirs des élèves. Les parents ou tuteurs des élèves s’engageront à ce qu’eux-mêmes et leurs enfants respectent ce règlement intérieur. 
Ce règlement précisera que l’école d’APPEL à Dédougou est une école privée et que tout élève ne respectant pas le règlement intérieur de l’école pourra en être exclu par lettre motivée aux parents ou tuteurs de l’enfant. 
Le règlement intérieur sera envoyé à APPEL qui devra l’approuver avant sa mise en service. 

Le nombre de demi-journées d’absence du trimestre justifiées et non justifiées (on fera la différence) sera reporté sur les bulletins scolaires envoyés aux parrains. 
     
Pour les élèves en difficulté. 
Tout élève ayant commencé sa scolarité à l’école d’APPEL pourra être réinscrit à la rentrée suivante si l’enfant entre toujours dans la catégorie des enfants pouvant bénéficier de l’école d’APPEL. Il ne pourra pas être exclu de l’école en raison de ses difficultés de compréhension ou de mémorisation dans la mesure ou il a respecté le règlement intérieur de l’école et qu’il a essayé de faire le travail qui lui est demandé. 
Un élève pourra redoubler deux fois au maximum au cours de sa scolarité à l’école dAPPEL ces redoublements devront concerner des classes différentes. (ce point est à préciser dans le règlement intérieur). 

Pour les élèves perturbateurs ou absentéistes. 
Les entorses graves au règlement intérieur (comportement) seront signalées à l’administration de l’école par le personnel enseignant avec un rapport écrit qui sera consigné dans un dossier spécial qui sera archivé à la fin de chaque année scolaire. 
A la fin de l’année le bilan des absences sera établi par l’administration de l’école et joint au dossier spécial. 

A la fin de l’année scolaire un enseignant qui jugera qu’un enfant doit être exclu de l’école en fera la demande auprès de l’administration de l’école. 
Les pièces du dossier spécial justifiant cette demande seront alors envoyées à APPEL début juillet. C’est le conseil d’administration d’APPEL qui se prononcera sur la réinscription ou non de l’élève. 
Quelque soit la décision d’APPEL le bulletin scolaire habituel du troisième trimestre sera envoyé au parrain si l’enfant est parrainé. 
Dans le cas de l’exclusion de l’école, APPEL signalera à l’école les élèves qui ne seront pas réinscrits à la rentrée suivante, c’est également APPEL qui signalera l’exclusion au parrain et lui proposera un nouveau filleul. 
Pour cette année APPEL attend le relevé des absences et leur justification, s’il y en, des élèves qui pourraient être exclus.


Réunion du conseil d'administration du 15 décembre 2006

Le conseil d'administration s'est réuni le 15 décembre 2006 au siège de l'association. 

Le conseil d'administration s'est réuni le 08 juin 2007 au siège de l'association.

 L’ordre du jour était le suivant :

 -Bilan action D.L.A.

-Conditions de pérennisation des deux postes salariés.

-Voyage du bureau au Burkina et à Zinder.

- Réalisation du prochain container.

-Intégration du F.A.SO. dans la structure d’A.P.P.E.L.

-Extension du nombre de sièges au conseil d’administration d’A.P.P.E.L.

      1) - Bilan de l’action du dispositif local d’accompagnement.

 Suite au très bon rapport réalisé par Yves Pelletier, un appel d’offre a été lancé pour une aide à la pérennisation des postes salariés d’A.P.P.E.L. L’appel d’offre a été remporté par la société Développement plus représentée par M. Guy Digonnet.

Quatre journées de travail ont été prévues avec M. Digonnet. Au cours de ces journées quatre actions nous ont été proposées pour développer l’activité commerciale de l’association.

-1) Contacter des camelots et leur proposer des petits objets sur lesquelles les marges sont importantes. Le partage de la marge aurait été compensé par des quantités importantes.

-2) Action comparable auprès des buralistes à qui nous proposerions un présentoir garnis de porte clés et petits bijoux.

-3) Distribution de tracts publicitaires concernant le magasin.

-4) Vente en galeries marchande des grandes surfaces.

 Les trois premiers points se sont soldés par des échecs. Aucun camelot n’a répondu favorablement à notre offre sur plusieurs dizaines contactés.

Quatre buralistes connaissant notre salarié ont accepté des présentoirs. Mais les ventes ne semblent pas suffisantes pour que l’action puisse se perpétuer dans le temps. Les autres tentatives auprès des buralistes de Nancy et Metz se sont soldées par des refus. 
           Les tracts publicitaires ont coûté plus chers que ce qu’ils ont rapporté.

             En ce qui concerne les ventes en grandes surfaces des contacts ont été pris de part et d’autres mais rien n’a encore été concrétisé à ce jour.


2) Condition de pérennisation des deux postes salariés.

 Rappel : les subventions pour le premier salarié embauché en CDI cesseront au premier octobre 2007, le contrat du deuxième salarié arrive à terme fin juin sans possibilité de renouvellement sauf à embaucher un nouveau salarié avec le même statut. Compte tenu de l’investissement de Mme Duquenoy dans son travail et du temps nécessaire à la formation d’un nouveau salarié il est souhaitable d’embaucher Mme Duquenoy à temps partiel 28 heures en C.D.I. 
Le chiffre d’affaires réalisé en 2006 ne permettait, jusqu’à présent, pas de pérenniser les deux postes avec les charges que devait supporter l’association d’où l’intervention du D.L.A (voir ci-dessus).
Suite à des contacts avec les services fiscaux, il est apparu qu’une instruction fiscale de fin 2006 précise que les associations ayant une activité commerciale peuvent bénéficier d’une franchise en base de T.V.A. jusqu’à un chiffre d’affaire de 76300 euros comme tout commerçant.Cette précision des services fiscaux nous permet d’économiser environ dix mille euros par an ce qui permet d’envisager la pérennisation des deux postes. Cependant le seuil de 76300 € est insuffisant. 
Par ailleurs le prochain achat de marchandises par container (voir ci-après) pouvant être réalisé sans emprunt, le stock de marchandise de l’association sera totalement payé.
Ces conditions permettent donc de mettre en œuvre la décision de l’assemblée générale du 2 février 2005 qui avait décidé de la scission de l’association en deux entités distinctes quand les conditions le permettraient. Cette scission aura pour effet de soustraire A.P.P.E.L à la T.V.A. et aux impôts commerciaux et de soustraire la nouvelle association à la T.V.A. sans être gêné par le seuil qui ne posera pas de problème avec un seul salaire à financer.

 Le conseil d’administration décide la scission de l’association en deux associations distinctes.

 Le bureau est chargé de présenter les modalités au prochain conseil d’administration.

 3) Voyage du bureau au Burkina et à Zinder.

 Les trois membres du bureau se rendront en Afrique cet été, au programme :
       - réalisation du troisième conteneur pour la boutique,
       - rencontre avec les artisans au Niger et au Burkina,
       - visites des écoles,
       - apport de matériel pour les classes de maternelles à Zinder.
       - réunion avec le personnel de Niger-Amitié.
       - Rencontre du responsable d’APPEL et de la secrétaire à Dédougou.

 4) Réalisation du prochain conteneur.

La réalisation du conteneur est un des moments clés de l’activité commerciale d’A.P.P.E.L. Le financement du conteneur s’est fait à crédit les deux premières fois. Or l’endettement de l’association était un des obstacles à la scission en deux entités. Le coût du conteneur tout compris est d’environ 43000 €. Les liquidités disponibles s’élevaient jusqu’à présent aux alentours de 15000 €. La réclamation faite aux services fiscaux concernant la franchise en base de T.V.A devrait permettre à APPEL de récupérer environ 25000 €, ce qui portera les liquidités à 40 000 €. Le transport et la TVA ne se payant qu’à l’arrivée du conteneur, il n’y a plus de problème pour le financement.

 5)  Intégration du F.A.S.O. dans la structure d’A.P.P.E.L.

L’impossibilité de trouver un président à la nouvelle association devant gérer le F.A.So. a conduit les organisateurs à proposer la réintégration de la manifestation au sein d’A.P.P.E.L. mais en la séparant totalement des deux autres activités avec création d’un nouveau compte bancaire et d’une comptabilité séparée. Le financement du F.A.SO., qui a déjà commencé par ailleurs avec plusieurs manifestations, ne se refera pas sur les fonds de l’activité commerciale. En cas déficit du F.A.SO, ce sont de nouvelles manifestations qui le combleront. Par ailleurs les deux administrateurs du F.A.SO déjà volontaires intégreront le C.A. d’A.P.P.E.L.

 Le conseil d’administration décide de la création d’une activité F.A.SO. séparée au sein d’A.P.P.E.L.

6)  Extension du nombre de sièges au conseil d’administration d’A.P.P.E.L.

 Suite à la création de l’activité F.A.SO. le bureau propose l’extension du C.A. à la trésorière et au secrétaire du F.ASO.  Cette décision portera donc le nombre d’administrateurs à 9. Les deux nouveaux membres du C.A. intégreront le bureau et prendront le titre de secrétaire et trésorier adjoint au F.A.SO. Cette décision qui entraîne une modification des statuts devra être validée par l’assemblée générale ordinaire. En attendant l’assemblée, le C.A. propose d’inviter en tant qu’observateurs les deux futurs membres à ses prochaines réunions.

Assemblée générale du 3 février 2007


 Réunion du conseil d'administration du 8 juin 2007

Le conseil d'administration s'est réuni le 15 décembre 2006 au siège de l'association. 

Le conseil d'administration s'est réuni le 08 juin 2007 au siège de l'association.

 L’ordre du jour était le suivant :

 -Bilan action D.L.A.

-Conditions de pérennisation des deux postes salariés.

-Voyage du bureau au Burkina et à Zinder.

- Réalisation du prochain container.

-Intégration du F.A.SO. dans la structure d’A.P.P.E.L.

-Extension du nombre de sièges au conseil d’administration d’A.P.P.E.L.

 
     1) - Bilan de l’action du dispositif local d’accompagnement.

 Suite au très bon rapport réalisé par Yves Pelletier, un appel d’offre a été lancé pour une aide à la pérennisation des postes salariés d’A.P.P.E.L. L’appel d’offre a été remporté par la société Développement plus représentée par M. Guy Digonnet.

Quatre journées de travail ont été prévues avec M. Digonnet. Au cours de ces journées quatre actions nous ont été proposées pour développer l’activité commerciale de l’association.

-1) Contacter des camelots et leur proposer des petits objets sur lesquelles les marges sont importantes. Le partage de la marge aurait été compensé par des quantités importantes.

-2) Action comparable auprès des buralistes à qui nous proposerions un présentoir garnis de porte clés et petits bijoux.

-3) Distribution de tracts publicitaires concernant le magasin.

-4) Vente en galeries marchande des grandes surfaces.

 Les trois premiers points se sont soldés par des échecs. Aucun camelot n’a répondu favorablement à notre offre sur plusieurs dizaines contactés.

Quatre buralistes connaissant notre salarié ont accepté des présentoirs. Mais les ventes ne semblent pas suffisantes pour que l’action puisse se perpétuer dans le temps. Les autres tentatives auprès des buralistes de Nancy et Metz se sont soldées par des refus. 
           Les tracts publicitaires ont coûté plus chers que ce qu’ils ont rapporté.

             En ce qui concerne les ventes en grandes surfaces des contacts ont été pris de part et d’autres mais rien n’a encore été concrétisé à ce jour.


2) Condition de pérennisation des deux postes salariés.

 Rappel : les subventions pour le premier salarié embauché en CDI cesseront au premier octobre 2007, le contrat du deuxième salarié arrive à terme fin juin sans possibilité de renouvellement sauf à embaucher un nouveau salarié avec le même statut. Compte tenu de l’investissement de Mme Duquenoy dans son travail et du temps nécessaire à la formation d’un nouveau salarié il est souhaitable d’embaucher Mme Duquenoy à temps partiel 28 heures en C.D.I. 
Le chiffre d’affaires réalisé en 2006 ne permettait, jusqu’à présent, pas de pérenniser les deux postes avec les charges que devait supporter l’association d’où l’intervention du D.L.A (voir ci-dessus).
Suite à des contacts avec les services fiscaux, il est apparu qu’une instruction fiscale de fin 2006 précise que les associations ayant une activité commerciale peuvent bénéficier d’une franchise en base de T.V.A. jusqu’à un chiffre d’affaire de 76300 euros comme tout commerçant.Cette précision des services fiscaux nous permet d’économiser environ dix mille euros par an ce qui permet d’envisager la pérennisation des deux postes. Cependant le seuil de 76300 € est insuffisant. 
Par ailleurs le prochain achat de marchandises par container (voir ci-après) pouvant être réalisé sans emprunt, le stock de marchandise de l’association sera totalement payé.
Ces conditions permettent donc de mettre en œuvre la décision de l’assemblée générale du 2 février 2005 qui avait décidé de la scission de l’association en deux entités distinctes quand les conditions le permettraient. Cette scission aura pour effet de soustraire A.P.P.E.L à la T.V.A. et aux impôts commerciaux et de soustraire la nouvelle association à la T.V.A. sans être gêné par le seuil qui ne posera pas de problème avec un seul salaire à financer.

 Le conseil d’administration décide la scission de l’association en deux associations distinctes.

 
Le bureau est chargé de présenter les modalités au prochain conseil d’administration.

 3) Voyage du bureau au Burkina et à Zinder.

 Les trois membres du bureau se rendront en Afrique cet été, au programme :
       - réalisation du troisième conteneur pour la boutique,
       - rencontre avec les artisans au Niger et au Burkina,
       - visites des écoles,
       - apport de matériel pour les classes de maternelles à Zinder.
       - réunion avec le personnel de Niger-Amitié.
       - Rencontre du responsable d’APPEL et de la secrétaire à Dédougou.

 4) Réalisation du prochain conteneur.

La réalisation du conteneur est un des moments clés de l’activité commerciale d’A.P.P.E.L. Le financement du conteneur s’est fait à crédit les deux premières fois. Or l’endettement de l’association était un des obstacles à la scission en deux entités. Le coût du conteneur tout compris est d’environ 43000 €. Les liquidités disponibles s’élevaient jusqu’à présent aux alentours de 15000 €. La réclamation faite aux services fiscaux concernant la franchise en base de T.V.A devrait permettre à APPEL de récupérer environ 25000 €, ce qui portera les liquidités à 40 000 €. Le transport et la TVA ne se payant qu’à l’arrivée du conteneur, il n’y a plus de problème pour le financement.

 5)  Intégration du F.A.S.O. dans la structure d’A.P.P.E.L.

L’impossibilité de trouver un président à la nouvelle association devant gérer le F.A.SO. a conduit les organisateurs à proposer la réintégration de la manifestation au sein d’A.P.P.E.L. mais en la séparant totalement des deux autres activités avec création d’un nouveau compte bancaire et d’une comptabilité séparée. Le financement du F.A.SO., qui a déjà commencé par ailleurs avec plusieurs manifestations, ne se refera pas sur les fonds de l’activité commerciale. En cas déficit du F.A.SO, ce sont de nouvelles manifestations qui le combleront. Par ailleurs les deux administrateurs du F.A.SO déjà volontaires intégreront le C.A. d’A.P.P.E.L.

 Le conseil d’administration décide de la création d’une activité F.A.SO. séparée au sein d’A.P.P.E.L.

6)  Extension du nombre de sièges au conseil d’administration d’A.P.P.E.L.

 Suite à la création de l’activité F.A.SO. le bureau propose l’extension du C.A. à la trésorière et au secrétaire du F.ASO.  Cette décision portera donc le nombre d’administrateurs à 9. Les deux nouveaux membres du C.A. intégreront le bureau et prendront le titre de secrétaire et trésorier adjoint au F.A.SO. Cette décision qui entraîne une modification des statuts devra être validée par l’assemblée générale ordinaire. En attendant l’assemblée, le C.A. propose d’inviter en tant qu’observateurs les deux futurs membres à ses prochaines réunions.


Réunion du conseil d'administration du 31 août 2007

Le conseil d'administration s'est réuni le 31 août 2007 au siège de l'association. 

L’ordre du jour était le suivant :

 - Scission de l’Association.

- Bilan du voyage du bureau au Niger et au Burkina Faso.

  I Scission de l’Association.

 -Suite au conseil d’administration du 8 juin le bureau a présenté une proposition d’organisation de la scission des deux associations qui est décrite ci-dessous.
      - La scission sera effective à partir du premier octobre 2007.
      - La nouvelle association prendra pour nom 5A (Association d’Aide Aux Artisans d’Afrique.
      - Stéphane Roy salarié d’APPEL chargé de la gestion des ventes de l’association quittera APPEL pour intégrer 5A. 
      -APPEL conservera une partie de l’activité commerciale (le magasin de Sampigny et les ventes des antennes). 
      -5A prendra les ventes en expositions et le dépôt vente d’Ane Art Gonne, d’autres activités pourront être envisagées.
      -La valeur du stock de marchandises d’A.P.P.E.L. sera évaluée au Premier octobre en tenant compte des marchandises arrivant dans le conteneur.
      - Le stock sera vendu à l’association sur la base de cette valeur. 
      - Le remboursement du stock se fera de deux manières différentes,  par fourniture à APPEL de marchandises pour sa propre activité commerciale et par remboursement sur les excédents dégagés par la nouvelle association. 
      -Les statuts de la nouvelle association (joints en annexe) prévoient qu’en cas de dissolution l’actif devra être reversé à une association humanitaire, il en est de même pour les excédents éventuels après remboursement du stock.

 Le conseil d’administration approuve à l’unanimité la proposition du bureau.

  II) Bilan du voyage du bureau au Burkina et à Zinder.

A) - Réalisation du conteneur.

- Le conteneur a été rempli aux trois quarts. Les achats se sont bien passés et quelques nouveautés intègrent le stock d’APPEL notamment de la poterie. Le conteneur arrivera à la fin du mois d’octobre.

B) - L’école de Zinder.

- L’accueil a, comme d’habitude, été très chaleureux, les représentants d’A.P.P.E.L. ont assisté à la fête de fin d’année et des entretiens fructueux ont eu lieu entre les membres de l’O.N.G. Niger-Amitié et les représentants d’A.P.P.E.L qui ont pu aussi rencontrer le Président des maires de Zinder ainsi que le gouverneur de la région.
- Les points importants suivants ont été abordés :

 1)   Trou dans le budget de l’école.
    La caisse de l’école présente un trou de deux ou trois mille euros. La comptabilité étant rigoureusement tenue et contrôlée deux hypothèses sont envisageables pour expliquer ce trou.

*    Un retard ou une non réception de certains virements envoyés par APPEL. Les difficultés rencontrées avec les banques locales peuvent être à l’origine du problème. Un pointage des virements envoyés par APPEL depuis 1998 devraient permettre de vérifier cette hypothèse. Ce travail sera réalisé courant septembre par la trésorière et la secrétaire d’A.P.P.E.L.

*     La deuxième hypothèse est une disparition de liquide dans la caisse. C’est la seule hypothèse possible si la première s’avère fausse. Dans ce cas le conseil d’administration est défavorable au comblement du déficit, par A.P.P.E.L. ce sera à L’O.N.G. Niger-Amitié de régler le problème de la manière qu’elle pourra.
 

2)  Acquisition des locaux par Niger-Amitié.
      Ce point est le plus positif de cette visite. Après plusieurs années de blocage la situation semble évoluer, les autorités rencontrées nous ont affirmé qu’elles étaient désormais disposées à céder terrain et bâtiments à l’O.N.G. Niger-Amitié. Si cela se confirmait, A.P.P.E.L. pourrait envisager des travaux pour la mise aux normes des classes ce à quoi l’association s’est toujours refusée tant que Niger-Amitié n’était pas propriétaire des locaux. 

3)      Normes des classes.
Le seul reproche adressé à l’école par la direction de enseignement primaire nigérienne est l’état de délabrement de certains bâtiments d’enseignement : le problème pourrait être résolu si la situation évolue comme évoqué précédemment.

 4)      Public scolarisé à Niger-Amitié.
L’école accueille de moins en moins d’enfants handicapés, car les campagnes de vaccination ont porté leurs fruits. Cependant le caractère social de l’école reste entier et les enfants orphelins ou très défavorisés remplacent les enfants handicapés.

 5)      Encadrement des maîtres.
Une ligne budgétaire  de 15 € par mois a été demandée pour l’encadrement des maîtres. 

Le conseil d’administration décide d’accorder cette augmention minime de budget.

6)      Résultat des examens.
    Les performances de l’école de Niger-Amitié au concours d’entrée en sixième sont revenues au niveau des années précédentes, avec un pourcentage de 74 % de réussite (23 élèves reçus sur 31 présentés). L’école de Niger-Amitié reste une des meilleures de Zinder malgré le public très défavorisé qu’elle accueille. Au cours d’une discussion avec le Président de Niger-Amitié, ce dernier nous a laissé entendre, sans vouloir cependant accuser qui que ce soit, que des irrégularités dans le concours de l’an dernier avaient lourdement pénalisé l’école.  

7)      Enseignement de l’informatique aux élèves.
L’école souhaite mettre en place un enseignement de l’utilisation de l’ordinateur. Un des membres de l’association travaillant dans les services fiscaux de Bar le Duc a permis à APPEL de récupérer des ordinateurs  réformés. Ces derniers équipés d’un système d’exploitation Linux et de logiciels libres permettront légalement et sans frais un apprentissage de l’informatique par les élèves de Niger-Amitié. L’acheminement pourrait se faire par groupage dans un conteneur.

8)      Appui à un ex-élève de Niger-Amitié .
Un ancien élève de Niger-Amitié vient d’être admis au lycée d’excellence de Niamey qui recrute les élites du Niger. Une demande de soutien de 20 euros par mois a été faite par la maman pour que cet enfant puisse réussir à Niamey.

 Le conseil d’administration décide d’accorder ce soutien.

     9)      Projet piscine.
Il existe un club privé pourvu d’une piscine à Zinder. Les représentant d’APPEL ont suggéré au club et à Niger-Amitié que les enfants de l’école puissent profiter de cette piscine pour apprendre à nager. Des discussions vont s’engager entre le club et la piscine, APPEL financerait le coût s’il est raisonnable.

 C)  L’école de Dédougou.

 L’accueil a également été très chaleureux, réalisés par les élèves et organisés par leurs enseignants des spectacles ont été présentés à la délégation d’APPEL : danses et pièces de théâtre. Des entretiens ont eu lieu avec le représentant d’APPEL à Dédougou, l’équipe enseignante, le directeur de l’action sociale, l’inspectrice de l’éducation de base et le directeur de l’enseignement privé au ministère de l’éducation de base à Ouagadougou.

Les points importants suivants ont été abordés :

 1)      Mise à disposition des maîtres du primaire.
C’est le problème majeur qui se pose à Dédougou. Après rencontre avec la nouvelle inspectrice, nous avons découvert que la convention concernant la mise à disposition des instituteurs par l’état burkinabé n’a jamais été signée par le ministère. Il a donc fallu refaire une demande, mais nous n’avons pas de réponse pour l’instant. Par ailleurs des difficultés sont apparues entre Jean-Charles et les instituteurs. Ces derniers, semblant  considérer l’école d’APPEL comme un « projet riche », essayent d’obtenir des avantages financiers d’où des tensions entre eux et Jean-Charles.

 2)      Mise à disposition des maîtres de la maternelle.
Des problèmes similaires existent également au niveau de la maternelle. Notre rencontre avec le directeur régional de l’action sociale a fait apparaître la nécessité de construire deux nouvelles classes maternelles afin de respecter les normes en vigueur concernant le préscolaire, sous peine de nous voir supprimer le maître mis à disposition.

3)      Mise en service des nouvelles classes.
Les trois nouvelles classes sont dotées de l’électricité contrairement aux trois précédentes. La classe du CE2 est entrée en fonction à la rentrée 2006. Le CM1 et le CM2 ouvriront respectivement cette année et en 2008. Avec l’ouverture des deux autres classes de préscolaire les effectifs de l’école de Dédougou vont monter à près de 250 élèves. Les sanitaires sont désormais insuffisants pour autant d’élèves. Des devis sont déjà parvenus à A.P.P.E.L. pour la construction de ces bâtiments, l’ensemble se monte à environ 7500 €.

 Le conseil d’administration se prononce en faveur d’une recherche de financement pour la construction des classes et des sanitaires complémentaires.

 4)      Fermeture du préau et construction d’un magasin de vivres.
Suite à une tentative de cambriolage et un cambriolage réalisé, Jean-Charles souhaite construire un petit magasin à coté de chez le gardien pour stocker les réserves de nourriture afin qu’elles soient mieux protégées.
      Par ailleurs le préau servant également de réfectoire Jean-Charles propose également de fermer une partie du préau du côté où souffle l’Harmattan, vent qui draine de la poussière et du sable à certaines périodes de l’année. Les devis concernant ces aménagements ne sont pas encore parvenus à A.P.P.E.L.  

5)      Stages des instituteurs.
Dans le même esprit que les stages réalisés par les instituteurs de Niger-Amitié, des stages intéresseraient les enseignants de l’école de Dédougou. Cela permettrait peut-être d’améliorer la compréhension de notre action par l’équipe d’instituteurs de Dédougou et de mettre en place un système d’évaluation plus performant que celui en cours.

6)      Vêtements.
De nombreux enfants tombent malades durant la saison froide faute de vêtements chauds. Par ailleurs le problème des vêtements de tous les jours et de l’appartenance à l’école semblent être des préoccupations partagées par tous à l’école. Pour régler ces problèmes les solutions suivantes sont proposées :
Collecte de pull-overs dans les écoles des environs de Sampigny et auprès des parrains de l’association. Les pulls collectés seront accompagnés de bandeaux à coudre dessus.
Achat de tee-shirts avec logo d’APPEL et une devise propre à l’école qu’on retrouverait sur le bandeau des pulls. Ces tee-shirts remplaceraient un uniforme plus coûteux et moins moderne.
Une demande de quelques tee-shirts de sport pour représenter l’école dans les manifestations sportives et culturelles (danse) a également été faite par Jean-Charles.

 Le conseil d’administration est favorable à ces mesures.

Assemblée générale du 9 mars 2008


 Réunion du conseil d'administration du 12 janvier 2008 

Une réunion du conseil d’administration d’APPEL a eu lieu le 18-01-08 à 20 heures 30 au siège de l’association. 

L’ordre du jour était le suivant  

-     Date et ordre du jour de l’A.G. 2008. 
-     Bilan de la Scission de l’association. 
-     Préparation du F.A.SO 2008. 
-     Bilan de l’opération pull overs. 
-     Coopération comptable avec le G.E.S.A.M. 
-     Nouvelle antenne de l’association. 
-     Questions diverses. 

-    Date et ordre du jour de l’A.G. 2008. 
* La date de l’assemblée générale a été fixée au 09-03-2008 
* L’ordre du jour en sera le suivant  
-    Rapports moral et financier 
-    Fonctionnement de l’école de Dédougou 
-    Projets pour l’école de Dédougou 
-    Fonctionnement de l’école de Niger-Amitié 
-    Projets pour l’école de Niger-Amitié 
-    Ordinateurs pour les écoles 
-    Participation d’APPEL à un moteur de recherche solidaire 
-    Bilan de la scission de l’association 
-    Pérennisation du poste du salarié 
-    F.A.SO 2008 
-    Modification des statuts pour l’augmentation du nombre de membres au C.A. et au bureau 
-    Election des membres du bureau. 

- Bilan de la Scission de l’association. 
La scission d’APPEL a donné naissance à l’association 5A (Association d’Aide Aux Artisans d’Afrique). 
Les statuts de cette nouvelle association ont prévu que ses excédents seraient obligatoirement reversés à une association humanitaire et qu’il en serait de même pour son actif en cas de dissolution. 
L’objet de cette nouvelle association est de favoriser l’écoulement de l’artisanat africain sur le marché européen. 
L’emploi d’attaché commercial d’APPEL a été transféré sur cette nouvelle association ce qui permet à APPEL de ne plus avoir qu’un salarié et de se recentrer sur son activité première, le parrainage des enfants. 
Cette réorganisation a conduit à modifier les horaires du magasin. Ce dernier est désormais ouvert de 
14 h à 19 h du mardi au vendredi et le samedi de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h. 
Le stock de marchandises reste la propriété d’APPEL. Les 5A pourront racheter ce stock petit à petit. 
Les 5A achèteront donc l’artisanat à APPEL. La facturation se fera sur la base du coût d’achat des produits majoré de 10%. 
Un logiciel permettant à la fois la gestion du stock et la facturation a été acheté. 
L’activité commerciale restant à APPEL regroupe les ventes du magasin, celles des antennes, et des membres de l’association. Il est à craindre que cela ne suffise pas pour sortir le salaire du poste restant à APPEL. Afin de pallier ce problème diverses mesures ont été envisagées. 
-    La mise en vente d’une sélection d’objets du magasin sur Internet. Cette mise en vente se fera par une véritable boutique e-commerce avec paiement en ligne possible par PayPal. 
-    Reprise des ventes d’instruments de musique par correspondance auprès des établissements scolaires. 
-    Envoi systématique d’un catalogue reprenant les objets proposés sur le site Internet aux membres de l’association afin des les inciter à soutenir l’action d’APPEL en achetant à la boutique de l’association. 

-    Préparation du F.A.SO 2008. 
La préparation du F.A.SO se poursuit. La deuxième édition verra des modifications conséquentes  
-    Les spectacles se dérouleront en alternance sous deux chapiteaux. Les groupes retenus sont, AfricaTambours, Thomso, Mami Wata, Batooza, Ayaloba, Peaux d’corne, 
-    La campagne de communication démarre plus tôt et sera plus fournie, 
-    Une véritable décoration du village sera mise en place, 
-    Le nombre de conteurs et d’artisans sera plus élevé, 
-    L’ouverture se fera par la projection d’un film sur le thème des enfants soldats, 
-    L’entrée sur le site sera désormais payante (2€ par adulte gratuite pour les moins de 12 ans), 
-    Une souscription sous forme de billets de tombola sera lancée dans les jours à venir, 
-    Le site du festival sera en ligne prochainement. 

-    Opération Pull Overs. 
Suite à la demande de l’école de Dédougou, une collecte de pull overs a été organisée au sein du collège les Avrils de Saint-Mihiel, 340 pulls ont été collectés et sont partis dans dix colis par la poste. L’envoi a été financé par le club tiers-monde du foyer Socio-éducatif du collège. L’opération pourrait être reconduite l’an prochain au profit de l’école de Niger-Amitié. 

-    Coopération comptable avec G.E.S.A.M . 
La scission de l’association soustrait désormais APPEL aux impôts commerciaux. Cette condition réalisée, il n’y a plus d’obstacle à l’adhésion d’APPEL au G.E.S.A.M. Cet organisme a donc été contacté et les premières rencontres ont eu lieu. L’adhésion au G.E.S.A.M. devrait permettre à A.P.P.E.L. de présenter des bilans rédigés selon les plan comptable associatif. 

-    Nouvelle antenne de l’association. 
Marion Curé et Jean-Luc Goustiaux ont souhaité ouvrir une antenne de l’association en Moselle. 


Le conseil d’administration vote à l’unanimité des membres présents l’ouverture de l’antenne. 

APPEL 57 MOSELLE : Marion CURE et J-Luc GOUSTIAUX 26 rue de l'église 57140 SAULNY 
Tél : 03.54.62.72.84 
mél marioncure@hotmail.com ou jlgoust@voila.fr 

-    Questions diverses. 
-    Le bureau propose l’affiliation du salarié à une caisse de prévoyance. Le bureau propose également que l’association supporte 100% des charges induites (1 à 2 % de la masse salariale). 


Le conseil d’administration a voté la proposition à l’unanimité des membres présents. 

-    Afin d’obtenir un agrément permettant à APPEL d’intervenir dans des établissements scolaires à la demande de certains enseignants le conseil d’administration doit se prononcer sur une déclaration certifiant que l’association respecte les principes énoncés à l’article 2 du décret n°92-1200 du 6 novembre 1992. 

Le conseil d’administration approuve à l’unanimité des membres présents la déclaration. 

-    Une vingtaine d’ordinateurs a été récupérée dans le matériel mis au rebut par les services fiscaux. Ces ordinateurs ont été restaurés avec un système d’exploitation Linux gratuit et des logiciels libres. Seize machines sont déjà prêtes, les dernières le seront prochainement. Elles pourront partir pour l’école de Niger-Amitié par conteneur en envoi groupé. 

-    Le responsable de l’école de Doudougou souhaite que les travaux concernant les nouvelles toilettes commencent rapidement car les toilettes actuelles sont insuffisantes pour le nombre d’enfants. 

Le conseil d’administration vote à l’unanimité des membres présents l’envoi d’une avance pour la construction des toilettes. 


Réunion du conseil d'administration du 26 septembre 2008

Une réunion du conseil d’administration d’APPEL a eu lieu le 26-09-08 à 20 heures 30 au siège de l’association.

L’ordre du jour était le suivant  

*    Problèmes des virements manquant à Zinder. 
*    Ouverture de la dernière classe de l’école de Dédougou, budget de fonctionnement final de l’école Dédougou. 
*    Aide aux étudiants. 
*    Budget de fonctionnement de l’école de Zinder, augmentation des salaires. 
*    Projet de rénovation des locaux de Zinder. 
*    Devenir des élèves de Niger Amitié après le collège, suggestion d’un parrain, projet envisagé. 
*    Envoi des ordinateurs à Niger-Amitié. 
*    Stage enseignants en France. 
*    Partenariat avec le crédit Mutuel. 
*    Bilan F.A.SO 2008, Projet F.A.SO 2010. 
*    Bilan de la scission APPEL, 5A. 
*    Ventes par correspondance. 

-    Problèmes des virements manquant à Zinder 
Lors de la visite de la délégation d’APPEL à Zinder, il était apparu un manque dans les fonds de Niger-Amitié. Un contrôle des comptes par APPEL et par une autre O.N.G. n’avait pas fait apparaître de disfonctionnement. La source du problème semblait donc dans la réception des virements d’APPEL. L’anarchie dans la réception de ces virements en rendait le contrôle difficile. Depuis une identification des virements a été mise en place par la trésorière et une enquête a été réalisée par la secrétaire sur les cinq dernières années. Cette enquête lui a permis de découvrir que deux virements envoyés à Niger-Amitié semblent avoir été débités du compte d’APPEL sans jamais être arrivés à Niger-Amitié. Une réclamation a donc été faite auprès de la Poste au mois de juin. La réponse devrait nous parvenir courant octobre. 

-    Ouverture de la dernière classe de l’école de Dédougou, budget de fonctionnement final. 
La classe de CM2 de l’école de Dédougou ouvre le 1er octobre 2008. Avec l’ouverture de cette classe l’école atteint sa pleine capacité, c’est désormais environ 250 enfants qui sont scolarisés à Dédougou par APPEL. Il est donc désormais possible et nécessaire d’établir un budget définitif pour le fonctionnement de l’école. Ce nouveau budget a été construit en commun avec notre représentant de Dédougou à partir des dépenses des années précédentes, de l’augmentation importante du coût des céréales, de l’embauche par APPEL de l’enseignant qui s’occupera de l’école maternelle, de l’embauche d’une seconde aide cuisinière. Ce budget annualisé atteint 23300 €. Le détail du budget est joint à ce compte rendu. 

Ce budget pour l’école de Dédougou est voté à l’unanimité. 

-    Aide aux étudiants. 
APPEL a fait le choix d’aider deux étudiants l’un depuis deux ans à l’université, l’autre depuis un an au lycée d’excellence tous les deux à Niamey. Durant l’été, un courrier de l’étudiant à l’université est parvenu à APPEL, il demande qu’APPEL prenne en charge son inscription dans une école de commerce pour un montant de 750 €. Cet étudiant ne nous a jusqu’à présent apporté aucun résultat concernant ses études. APPEL n’ayant pas pour vocation à financer la poursuite d’études supérieures et l’étudiant n’ayant fourni aucune information sur ses résultats, 

Le C.A. décide à l’unanimité de rejeter la demande et d’arrêter l’aide accordée jusqu’à présent. 

Concernant le lycéen, la poursuite de l’aide est subordonnée à la fourniture des résultats de l’enfant. Une demande sera faite dans ce sens à Niger-Amitié. 

-    Budget de fonctionnement de l’école de Zinder, augmentation des salaires. 
Le travail réalisé par le personnel de Niger-Amitié et les résultats obtenus par l’école sont tout à fait remarquables. Par ailleurs le personnel de Niger-Amitié n’a pas été augmenté depuis 2003. Compte tenu de l’inflation et de l’augmentation des prix des denrées alimentaires de base, le président propose qu’on examine une augmentation de 10 % du salaire des employés de Niger-Amitié. Cette décision augmente le budget mensuel de Niger Amitié de 130 € par mois. Mais cette augmentation est tempérée par la décision concernant l’aide à l’étudiant. Le budget de Niger-Amité n’augmenterait que de 105 euros par mois sois 1260 € par an. 
Le budget actuel de Niger-Amitié est de 2120 € par mois, il passerait donc à 2225 soit 26700 € par an. 
    Les budgets cumulés de Niger-Amitié et de l’école de Dédougou se monteraient donc à 26700 (N.A.) + 23300 (Dédougou) = 50000 €. Les ressources cumulées d’APPEL représentent un potentiel de financement des parrainages de 49000 €, soit 1000 € de moins que ce qui serait nécessaire. Cependant le réserve financière du compte parrainages est bonne (15 000 €). Ce qui permettrait à APPEL de supporter le déficit plusieurs années si le nombre de parrains venait à stagner. 

Le C.A. décide à l’unanimité l’augmentation de salaire de 10% des employés de Niger-Amitié. 

-    Projet de rénovation des locaux de Zinder 
Depuis bientôt un an Niger-Amitié est propriétaire du terrain et des locaux qu’elle occupe. Les conditions d’enseignement dans les classes actuelles sont très difficiles, ces classes sont exiguës non plafonnées et ne correspondent en rien aux normes du ministère de l’éducation de base du Niger. Niger-Amitié à déjà pu faire construire deux classes nouvelles et sollicite APPEL pour la construction des quatre autres classes. Un devis doit nous parvenir, son montant devrait être d’environ 40 000 €. 

Le C.A. approuve à l’unanimité la construction des 4 classes, les bailleurs de fonds seront contactés pour le financement. 

-    Devenir des élèves de Niger Amitié après le collège, suggestion d’un des parrains, projet envisagé. 
Un des parrains de l’association s’émeut de voir les élites des pays en voie de développement quitter leur pays après leurs études et craint que les élèves de nos écoles suivent cette voie. Ce parrain serait prêt à financer la mise en place d’une voie de formation professionnelle visant à répondre à un ou des besoins locaux. Cette voie mise en place, APPEL pourrait financer et suivre la scolarisation des enfants de Niger-Amitié qui l’emprunteraient. Le remplacement des sources d’énergie que constituent le bois, (préparation des repas), le pétrole (éclairage) et le gasoil (moulin à mil) par l’énergie solaire est probablement une piste intéressante que le la secrétaire et le président pourraient essayer développer à titre personnel à travers une entreprise qui pourrait travailler en partenariat avec APPEL et Niger-Amitié. 

-    Envoi des ordinateurs à Niger-Amitié. 
Les ordinateurs préparés pour Niger-Amitié sont prêts. L’organisation du conditionnement et de l’expédition a été mise en place lors de la réunion. Il reste à contacter des entreprises pour envoyer ce matériel par groupement dans un conteneur. 

-    Stage enseignants en France. 
Le budget actuel du compte parrainage permet d’envisager la venue en France de quatre instituteurs, deux venant de Zinder et deux autres venant de Dédougou. Le premier stage réalisé par les deux instituteurs de Zinder avait été très bénéfique. Cette venue pourrait se faire à la rentrée des vacances de Pâques 2009. Les stagiaires se répartiraient chez Mireille et Jean-Yves pour un stage à l’école de Sampigny, Chez Lysianne et Jean-Luc pour un stage à l’école de Lacroix sur Meuse, Chez Marilyne pour un stage dans une école de Bar le Duc. Nous recherchons un volontaire pour accueillir le quatrième instituteur dans une autre école ainsi que des volontaires pour prendre les stagiaires en charge les deux mercredis et le week end de leur séjour. Les personnes intéressées peuvent contacter dès à présent le siège de l’association au 03.29.90.72.08. 

-    Partenariat avec le crédit Mutuel 
La banque qui héberge le compte F.A.SO d’APPEL, le crédit Mutuel a été un de nos partenaires durant le F.A.SO 2008. Elle nous a notamment fourni du matériel en quantité considérable. Elle avait souhaité poursuivre ce partenariat sur le plan financier en subventionnant le F.A.SO à hauteur d’au moins 500 €, cette subvention étant délivrée en échange d’un courrier du crédit mutuel auprès des membres d’APPEL. Le C.A. a jugé que cette demande n’était pas incompatible avec l’esprit des statuts de l’association. 

Le C.A. approuve à l’unanimité le partenariat avec le Crédit mutuel. 

-    Bilan F.A.SO, 2008 Projet FASO 2010 
Le bilan financier du F.A.SO a été établi. Il fait apparaître une perte de 1000 € sur la manifestation elle-même. Si l’on englobe le préfinancement effectué par les diverses manifestations mises en place avant le F.A.SO, le solde du compte FA.S.O. fait apparaître un excédent de 3500 €. Le F.A.SO. 2008 est également à l’origine de quelques parrainages et le magasin a réalisé un chiffre d’affaire de plus de 1000 € le jour de la manifestation. Par ailleurs la manifestation a conduit plusieurs bénévoles à lancer des actions au bénéfice d’APPEL. 

La reconduction du F.A.SO pour 2010, souhaité par les organisateurs, est adoptée par le C.A. à l’unanimité. 

La première réunion de préparation aura lieu courant octobre. 

-    Bilan de la scission APPEL - 5A 
Depuis la scission d’APPEL, les deux postes de salariés créés par l’association doivent être financés sans subventions. L’association 5A doit racheter le stock d’APPEL petit à petit tout en faisant face au salaire de son employé. A ce jour le stock de bijoux en argent a déjà été racheté par 5A. tout en assurant ses obligations salariales. 
Par contre du côté d’APPEL, la baisse des ventes au magasin se poursuit ce qui est inquiétant. Il est indispensable de trouver d’autres sources de revenus pour les frais de fonctionnement du salarié. 
APPEL dispose des moyens suivants  
*    stand d’APPEL permanent à Anes art’gonne. 
*    Ventes directes par les antennes de l’association 
*    Participation des antennes à des manifestations 
*    Ventes occasionnelles par des bénévoles 
*    Ventes occasionnelles auprès d’autres associations ou organismes. 
*    Le nouveau site de ventes en ligne d’APPEL qui est désormais totalement opérationnel avec la possibilité de paiements sécurisés en ligne avec Paypal. 
*    Catalogue envoyé aux membres. 

Nous lançons un APPEL à tous les membres de l’association qui souhaiteraient ouvrir une antenne ou s’investir dans une des actions ci-dessus. 
Pour vos petits cadeaux et vos fêtes de fin d’année pensez à la boutique d’APPEL !!!

Assemblée générale du 18 février 2009


 Réunion du conseil d'administration du 20 janvier 2009

Une réunion du conseil d’administration d’APPEL a eu lieu le 20-01-09 à 20 heures 30 au siège de l’association.

L’ordre du jour était le suivant  

    Devenir des enfants sortant de l’école de Dédougou. 
Problèmes des virements non reçus à Zinder 
    Budget de fonctionnement de l’école de Zinder demandes de Niger Amitié. 
Financement de la rénovation des locaux de Zinder 
Résultats scolaires du lycéen aidé par APPEL 
    Stage des instituteurs en France 
Envoi des ordinateurs et pull overs à Zinder. 
    Date et ordre du jour de l’A.G. 2009 

-    Devenir des enfants sortant de l’école de Dédougou. 
Au mois d’octobre 2008 la dernière classe de l’école d’APPEL à Dédougou a ouvert ses portes. Ce sont désormais plus de 250 enfants qui sont scolarisés à Dédougou par APPEL. C’est aussi la première promotion d’élèves issus de cette école qui sera présentée au concours d’entrée en sixième. Notre représentant local nous demande quel avenir APPEL envisage pour les enfants qui quitteront notre école à la prochaine rentrée. Après discussion le C.A. décideenfants qui échoueront au concours d’entrée pourront redoubler s’ils sont sérieux et s’ils le désirent, ne seront plus scolarisés par APPEL dans le cas contraire. 
En ce qui concerne les élèves qui auront réussi le concours d’entrée en sixième, leur inscription au collège coutera environ 120 € auquel il faut rajouter les frais de fournitures scolaires. Ce coût est supérieur à celui de la scolarisation dans nos écoles. Le C.A. souhaite savoir si des aides de l’état Burkinabé sont possibles pour ces enfants très pauvres avant de se prononcer. Une demande sera donc adressée à Jean-Charles Kan dans ce sens. 

-    Problèmes des virements non reçus à Zinder. 
Le premier des virements manquants a été retrouvé par la Banque postale. C’est une erreur au niveau local qui est à l’origine du problème, la somme a été restituée à APPEL. Il semblerait que les choses soient plus compliquées pour le second qui aurait bien été envoyé à Paris. Les recherches de la Banque postale se poursuivent entre Paris et le Niger. 

-    Budget de fonctionnement de l’école de Zinder  demande de Niger Amitié. 
Une demande d’augmentation du budget de Niger-Amitié a été faite à APPEL ainsi qu’une demande de modification de la répartition des virements justifiée par des frais plus élevés en début d’année que pendant les vacances scolaires. Cette demande est acceptée par le C.A, 1000 € supplémentaires seront envoyés pour le mois de septembre et 1000 € seront envoyés en moins pour le mois d’août. Afin de donner un effet rétroactif à cette mesure, le virement du mois de février sera majoré de 1000 €. 
En ce qui concerne l’augmentation du budget la justification par Niger-Amitié n’est pas suffisante et compte tenu de l’augmentation accordée aux enseignants cette année et du budget parrainage d’APPEL le C.A. ne peut accéder à la demande de son partenaire Niger-Amitié. 

-    Financement de la rénovation des locaux de Zinder. 
Des devis ont été envoyés à APPEL pour le financement de la reconstruction des 4 classes de l’école de Zinder pour un montant de 35000 €. Le principe de la rénovation avait été accepté lors du dernier C.A. APPEL n’a pas de fonds à engager dans cette rénovation, le C.A. décide de solliciter des bailleurs de fonds qui ont aidé APPEL par le passé dans des projets similaires. Le Conseil régional de Lorraine, le Conseil général de la Meuse, la Fondation de France. Une délégation du département du Val de Marne ayant visité l’école de Niger-Amitié en raison d’un jumelage entre le département et la ville de Zinder, le Conseil général du Val de Marne sera également sollicité. 

-    Résultats scolaires du lycéen aidé par APPEL 
Les résultats scolaires de seconde et de première du lycéen aidé par APPEL nous ont été fournis. Cet élève obtient de très bons résultats qui justifient le maintien de l’aide de l’association. 

-    Stage des instituteurs en France. 
Deux instituteurs de Niger-Amitié viendront en stage cette année. Nous n’avons pas encore de réponse du côté de l’école de Dédougou concernant la venue de 2 instituteurs. Le quatrième instituteur fera finalement son stage à l’école d’Hagondange qui parraine une classe à Zinder. Il sera hébergé par Jean-Luc Goustiaux et Marion Curé, responsables de l’antenne de Moselle. 

-    Envoi des ordinateurs et des pull overs à Niger-Amitié. 
La collecte des pulls over est achevée  250 pulls ont été récupérés. Le coût de l’envoi des ordinateurs par groupage est de 1800 €. Les pulls pourront être joints aux ordinateurs et pourront ainsi être envoyés sans frais supplémentaires. Le club tiers-monde du collège les Avrils qui a organisé la collecte de pulls participera à hauteur de 900€ et un parrain a effectué un don supplémentaire de 150 € pour cette collecte. L’envoi des pulls et des ordinateurs aura donc lieu prochainement pour un coût de 750 € à APPEL auquel il faudra rajouter quelques frais de conditionnement. 

-    Date et ordre du jour de l’assemblée générale. 
L’assemblée générale de l’association est fixée au samedi 28 février. L’ordre du jour sera le suivant  

*    Rapports financiers et moral 
*    Boutique, participation de 5A 
*    F.A.So 2010 
*    Renouvellement du conteneur 
*    Devenir des élèves de Dédougou 
*    Rénovation des salles de classe de l’école de Zinder 
*    Venue des instituteurs 
*    Renouvellement des membres du C.A. 
*    Election des membres du bureau. 


Réunion du conseil d'administration du 6 novembre 2009

Une réunion du conseil d’administration d’APPEL a eu lieu le 06-11-2009 à 20 heures 30 au siège de l’association. 

L’ordre du jour était le suivant  

Résultat des concours d'entrée en sixième à Zinder et Dédougou. 
     Devenir des élèves de Dédougou 
     Réintégration de l'aide aux élèves de collège de Zinder dans le budget de Niger-Amitié 
     Construction des nouvelles classes de Zinder 
     Bilan du voyage en Afrique de cet été. 
     Comptes financiers d'APPEL 
     Bilan venue des instituteurs de Dédougou. 
      Date et ordre du jour de l’assemblée générale. 

-    Résultat des concours d'entrée en sixième à Zinder et Dédougou. 

A Zinder  
    Le taux de réussite est de 35% cette année. Ce sont des résultats plutôt faibles comparés aux années antérieures. Le taux de scolarisation en primaire augmente au Niger alors que celui du secondaire stagne, les places au collège sont donc de plus en plus difficile à décrocher pour les candidats. 
A Dédougou  
    Le taux de réussite au certificat de fin d’étude primaire est de 17 reçus sur 18 présentés (effectif de la classe de CM2 en 2008-2009). Les épreuves du certificat de fin d’étude primaire servent également de concours d’entrée au collège. Seuls trois élèves ont pu être admis au collège. 

-    Devenir des élèves de Dédougou. 

Les élèves réussissant le concours d’entrée en sixième deviennent automatiquement boursiers de l’état. 
Ils n’ont donc plus besoin de l’aide financière d’APPEL. Les parrains de ces enfants qui souhaitent poursuivre leurs échanges avec leur filleul peuvent le faire par l’intermédiaire de l’école d’APPEL. 
    Deux cas se présentent pour les élèves échouant au concours. 

    Elèves de moins de seize ans  
Ces élèves peuvent repasser le concours d’entrée en sixième, si leur comportement et leur travail le permettent ils sont autorisés à redoubler. Il faut remarquer par ailleurs que des élèves ayant d’excellents résultats peuvent être conduits à redoubler s’ils n’ont pu réussir le concours. 

    Elèves de plus de seize ans  
Ces élèves ne pouvant repasser le concours d’entrée en sixième, leurs scolarisation en primaire ne leur est plus utile. Nous avons pu discuter du problème avec le directeur de l’école en stage à Sampigny. Ce dernier doit ce concerter avec notre représentant à Dédougou, afin de nous soumettre un projet de classe d’apprentissage qui pourraient s’intégrer dans l’espace de notre école. Des possibilités de financement existent. 

Le C.A. donne son accord à l’unanimité pour l’étude du projet 

-    Réintégration de l'aide aux élèves de collège de Zinder dans le budget de Niger-Amitié 

Lors du CA du 25 novembre 2002 APPEL avait accédé à la demande de financement du suivi des élèves au collège.Ce financement devait se faire sur les fonds d’investissement de Niger-Amitié qui ont été alors réduits de 50000 F CFA par mois. Cette différence étant intégrée dans le budget de fonction alloué à Niger-Amitié. L’aide fournie aux élèves de collège ayant fait la preuve de son efficacité, la somme nécessaire à l’encadrement de l’aide peut être intégrée définitivement au budget. 

Le CA décide donc de relever le montant des investissements consentis à Niger-Amitié au niveau de 100000 CFA par mois à partir du 1er janvier 2010. 

-    Financement de la rénovation des locaux de Zinder. 
Le Conseil régional de Lorraine a été sollicité ainsi que Madame Rossillon qui a déjà financé plusieurs projets d’APPEL. Madame Rossillon nous a donné son accord et une demande a été faite auprès du conseil régional. 

-    Bilan du voyage en Afrique de cet été. 
Une délégation d’APPEL s’est rendue au Burkina cet été. Elle était composée des membres du bureau des responsables de l’antenne d’Isère et d’autres membres de l’association. La délégation s’est rendue à l’école de Dédougou. Au cours de son séjour à Dédougou la délégation a rencontré  
-    Les autorités de l’enseignement de base de la boucle du Mouhoun, pour organiser le voyage des instituteurs et parler de l’école. 
-    Les enseignants de l’école avec lesquels des échanges sur le fonctionnement de l’école et APPEL ont été abordés. 
-    Les représentants des parents d’élèves. Avec eux ce sont les problèmes qu’ils pouvaient rencontrer au sein de l’association des parents d’élèves qui ont été débattus. 

- La délégation et a également préparé le 4ème contenair d’artisanat importé par APPEL. Du matériel pour le FASo 2010 a également été rapporté dans le conteneur . 

-         Comptes financiers de l’association. 
La réalisation du conteneur à fortement endettés l’activité commerciale de l’association. A l’arrivée du contenair 25 000 € était dues par l’activité commerciale. Cette somme se répartie entre l’activité parrainage, le budget FASo et le club tiers-monde du Collège les Avrils. La première partie de cette dette sera résorbée en début d’année 2010. Le remboursement ira en priorité au compte parrainage. 
    Les comptes parrainages et FASo présente une avance de trésorerie théorique d’environ 10000 euros chacun. 

-    Stage des instituteurs en France. 
Deux instituteurs de l’école de Dédougou sont venus en stage la première quinzaine d’octobre. 
Adama (directeur de l’école) était en stage pour moitié à Bar le Duc et moitié à Sampigny. Salimata a effectué son stage à l’école de Lacroix sur Meuse. 
De nombreux échanges ont eu lieu avec les stagiaires qui ont pu prendre conscience de ce qu’est APPEL et des objectifs que poursuit l’association. Ce stage devrait, à l’avenir, conforter la coopération en entre l’équipe d’APPEL sur place et les enseignants de l’école. Au delà des aspects scolaires et associatifs, ces stages ont donné lieu à des moments de grande convivialité et de très enrichissants rapports humains. 

-     Assemblée générale : la date est fixée au 13 mars 2010, l'ordre du jour sera le suivant. 

• Rapports financiers et moral  
• Boutique, participation de 5A
• Bilan venue des 4 instituteurs
• Projet de l’école de Dédougou
• Projet de l’école de Zinder •FASo 2010  
• Questions diverses
• Renouvellement des membres du C.A.
• Election des membres du bureau.  

 

Assemblée générale du 13 mars 2010


 Réunion du conseil d'administration du 30 juin 2010

Une réunion du conseil d’administration d’APPEL a eu lieu le 30-06-2010 à 20 heures au siège de l’association. 

L’ordre du jour était le suivant  

          Détermination des indemnités de prêt du matériel d’APPEL.

          Reconstruction des classes de l’école de Zinder.

          Modification du système d’exploitation des ordinateurs envoyés à Zinder.

          Projets de classes techniques à Dédougou.

          Bilan financier à la moitié de l’exercice 2010.

          Questions diverses.

  Détermination des indemnités de prêt du matériel d’APPEL.

Le conseil d’administration a fixé les indemnités de prêt des différents matériels appartenant à l’association.

Le prêt de matériel est accordé en priorité aux membres de l’association.

Les indemnités de prêt sont indiquées dans le tableau suivant ci-dessous.

 

Matériel Tarif prêt Caution
Gobelets 0,10 € par gobelet 1 €, 0,1 € si sale
Tente maure 75 € 450 €
Chapiteau + transport et montage 250 €  1000 €
Poteaux indicateurs 1 €  10 €
Remorque charge 500 kg 15 € 250 €
Percolateur 10 € 150 €
Matériel loto 50 € 550 €
Friteuses électriques 10 € 100 €

 

 Reconstruction des classes de l’école de Zinder.

Le montant de la reconstruction des classes est de 33500 €.

Le financement est assuré comme indiqué dans le tableau ci-dessous.

Bailleurs Montant en € Versement
Fondation de France 20 000 En attente de versement
Conseil Régional 10 000 5000 € versés
Conseil général 2500 En attente de réponse
Club solidarité collège les Avrils 1000 En attente de versement

 

La construction pourra démarrer dès la réception des fonds de la Fondation de France.

Modification du système d’exploitation des ordinateurs envoyés à Zinder.

Notre partenaire Niger-Amitié nous demande de financer l’installation du système d’exploitation Windows XP sur les ordinateurs que nous avons envoyés et des housses pour protéger les machines.

Les ordinateurs ont été équipés du système d’exploitation Linux qui contient le navigateur Firefox ainsi que des logiciels de bureautique compatibles Windows.

L’argument avancé est que Linux n’est pas utilisé à Zinder.

 Le conseil d’administration refuse le financement de cette modification à l’unanimité.


1)      Le système d’exploitation XP installé devra être un pack 1 afin que les machines puissent fonctionner correctement, or aujourd’hui c’est un pack 3 qu’il convient d’installer sur un ordinateur.

2)      Les ordinateurs sont destinés à l’initiation des élèves à l’informatique, notamment au maniement de la souris, du clavier et à l’utilisation de l’Internet. Les ordinateurs fournis permettent tous cela.

3)      Le coût de l’installation est élevé et l’argent correspondant pourra être utilisé de manière plus judicieuse.

4)      Malgré ce coût élevé il est inférieur au coût réel de licences XP et office 2003, il est donc probable que les logiciels installés ne le soient pas légalement.

5)      Il y a une compatibilité entre les logiciels Linux et Windows.

6)      L’utilisation du système Linux gratuit est une alternative intéressante à Windows et Niger-Amitié devrait contribuer à cette utilisation.

7)      Un utilisateur de Windows peut sans peine passer à Linux en s’auto formant.

 Cette demande s’accompagne également du financement de housses pour protéger les machines le coût est de 140 €.

Le conseil d’administration accepte le financement des housses à l’unanimité
 Projets de classes techniques à Dédougou.

Suite à la venue en France du directeur de l’école de Dédougou et à la demande de notre représentant à Ouagadougou, un projet de classes techniques est en projet pour les élèves sortant de l’école et ayant échoué au concours d’entrée au collège. Les propositions ont été les suivantes :

- tissage,

- mécanique automobile et deux roues,

- couture,

- menuiserie fer,

- menuiserie bois,

- maçonnerie. 

Le conseil d’administration propose :

- d'écarter la mécanique en raison du nombre de garages trop nombreux à Dédougou,

- de ne retenir le tissage que s’il s’agit de tissage industriel et qu’il y a une demande locale,

- de ne retenir la couture que si le nombre de tailleurs à Dédougou n’est pas trop élevé

-  de retenir la menuiserie (fer et bois) et la maçonnerie.

Pour ces activités il conviendra de travailler avec des professionnels pour déterminer le matériel et le programme d’enseignement nécessaire pour former les jeunes correctement. Il faudra également vérifier l’existence de formations et de diplômes dans le secteur public.

- d'explorer les possibilités dans la plomberie, l’électricité, les métiers de bouche et l’énergie solaire.

J-Charles se propose d’obtenir un terrain proche de l’école pour installer les futurs ateliers, mais compte tenu du prix et de la nécessité d’élever un mur autour des terrains, le conseil d’administration juge préférable d’installer les ateliers dans la partie non utilisée de l’école.

Bilan financier à la moitié de l’exercice 2010.

-Activité parrainage :

Le compte parrainage fait apparaître un solde positif de 8000 € ce qui laisse une marge correcte pour assurer le financement des écoles pour les mois à venir. Le prêt qu’avait consenti l’activité parrainage pour le container en juillet 2009 a été intégralement remboursé.

- La boutique :

L’activité économique de l’association accuse encore une dette de 7500 € envers le club tiers-monde du collège de St-Mihiel. Cette dette devrait être partiellement remboursée prochainement, l’association 5A n’ayant pas encore payé ses factures d’avril, mai et juin.

- Le compte FASo :

Le bilan du FASo n’a pas encore été effectué de manière précise. Mais la première évaluation fait apparaître une perte financière sur la manifestation correspondant approximativement à l’avance de trésorerie. Les comptes précis et l’avenir de la manifestation seront à l’ordre du jour du prochain conseil d’administration.


Réunion du conseil d'administration du 22 octobre 2010

Le conseil d'administration d'APPEL s'est réuni le 22 octobre 2010 à  20 h 30 au siège de l'association, l'ordre du jour était le suivant :

1 Rénovation des classes de Zinder.

2 Equipement de la classe maternelle de Zinder.

3 Demande de Jean-Charles Kan pour être remplacé à  Dédougou.

4 Projet de classes techniques à  Dédougou.

5 Bilan FASo 2010.

6 Résultats des concours d'entrée en sixième.

7 Hommage à  Emmanel Garrelon.


1 Rénovation des classes de Zinder.

Les subventions nécessaires au suivi et à  la reconstruction des classes de l'école de Niger-Amitié à  Zinder ont été obtenues et sont en cours de versement. Le projet demande un budget de 34000 € qui est financé comme indiqué dans le tableau ci-dessous.

Bailleurs

Montant des subventions

Fondation de France 22500
Conseil Régional de Lorraine 10000
Conseil Général de la Meuse 1500
TOTAL 34000

Notre partenaire Niger-Amitié ayant été informé de l'obtention des subventions demande à  ce que l'ensemble des subventions soit versé en une seule fois car :

l'immobilisation éventuelle du chantier sera facturée par l'entrepreneur s'il n'est pas payé en avance.
Les bâtiments abritant les classes à  rénover devant être démolis, il faut construire des paillotes pour que les cours puissent être maintenus et pour que les enfants soient protégés du froid durant la période hivernale.

Le conseil d'administration juge imprudent d'envoyer le montant total du coût des travaux en une fois, de plus les subventions du Conseil Régional ne seront totalement versées que sur présentation de factures. En conséquence de quoi, le conseil d'administration d'APPEL demande à  Niger-Amitié :

de repousser le début des travaux à  la fin des cours (juin 2011),
d'établir un calendrier des travaux précis avec facturation au fur et à  mesure de la réalisation des différents travaux
de faire valider ce calendrier par le conseil d'administration de Niger-Amitié et d'en fournir le compte-rendu à  APPEL.

APPEL enverra un premier versement au mois d'avril afin que les travaux puissent commencer dès la fin des cours.

2 Equipements de la classe maternelle de Zinder

Lors de la venue de l'institutrice de maternelle de Niger-Amitié pour un stage en France il avait été convenu qu'APPEL financerait, via les fonds d'investissement de notre partenaire, du matériel pour la classe de maternelle. Nous avons reà§u une demande en ce sens. L'ensemble du matériel demandé a un coût de 670 €.

Le conseil d'administration a voté à l'unanimité le déblocage des fonds permettant l'achat du matériel pour la classe maternelle.

3 Demande de Jean-Charles Kan pour être remplacé à  Dédougou

Le responsable de l'école de Dédougou, compte tenu de ses problèmes de santé, souhaite être remplacé. Il propose de trouver un cadre de l'enseignement de base à la retraite qui serait bien au fait des rouages de l'administration burkinabé.

Le conseil d'administration d'APPEL décide de prendre contact téléphonique avec Jean-Charles pour évoquer la question directement avec lui.

4 Projet de classes techniques à  Dédougou.

L'an dernier les premiers élèves ayant fait l'ensemble de leur scolarité à  l'école de Dédougou quittaient celle-ci après avoir réussi le concours d'entrée en 6ème, devenant automatiquement boursier au collège, ils n'ont plus besoin de l'aide d'APPEL. Les autres ont été autorisés à  redoubler si leur âge le leur permettait. Un second redoublement étant exclu, le problème du devenir des enfants ayant échoué deux fois au concours d'entrée en 6ème se pose. La mise en place de classes techniques a été évoquée et nous avions demandé à  Jean-Charles de nous faire des propositions.

Jean-Charles nous a envoyé un projet de construction utilisant la partie non utilisée du terrain de l'école. C'est un projet très ambitieux dont l'étude elle-même coûterait plus de 7500 €. Dans le contexte actuel, ou nous maintenons difficilement le montant de notre aide, le nombre de nos parrains ayant tendance à  stagner, voir à  régresser, il est indispensable d'évaluer le coût individuel de fonctionnement de ces ateliers et notamment ceux des matériaux et du personnel enseignant.

Le CA décide à  l'unanimité d'adresser une demande dans ce sens à  Jean-Charles.

5  Bilan FASo 2010.

Le bilan du FASo 2010 a été dressé par les organisateurs.

Bilan financier.
Le budget du FASo 2010 atteint un déficit de 8838,68 €. Les disponibilités avant la manifestation étant de 8415,73 €, le solde est aujourd'hui de - 422,95 €. Cette débâcle financière s'explique par :

une baisse importante des subventions (- 7000 €) par rapport à  l'édition précédente,
la pluie qui a diminué fortement le nombre de festivaliers,
des investissements importants pour cette édition (7000 €).
Bilan des parrainages
Aucun parrainage n'a été réalisé ni pendant, ni après le festival.

Bilan des ventes au magasin et sur le stand APPEL.
Le montant des ventes réalisées durant le manifestation s'élève à  500€.

Compte tenu des résultats peu encourageants une nouvelle édition du festival est remise en cause. Certains des bénévoles souhaitent l'arrêt de la manifestation, d'autres que son importance soit diminuée. Les organisateurs décident finalement de reporter la prise de décision à  plus tard et de n'organiser un FASo en 2012 que si on peut équilibrer les comptes avant la manifestation. Pour cela, il faut trouver des partenaires pour partager les frais, subventionner les différents événements de la manifestation, éliminer ceux qui sont trop coûteux et mettre en place des activités plus rémunératrices.

6 Résultats des concours d'entrée en sixième et au certificat de fin d'étude primaire.

A Zinder

Sur les 36 élèves présentés à  l'entrée en sixième, 35 sont admis soit 97,3 %.

A Dédougou
Sur les 24 élèves présentés au certificat de fin d'étude primaire, 21 sont admis soit 87,5 %,

Ces excellents résultats démontrent la qualité du travail réalisé dans les deux écoles que finance notre association et le sérieux de nos partenaires locaux. Ils justifient pleinement l'engagement des moyens mis en Oeuvre par l'association et le soutien que ses membres lui apportent malgré les difficultés engendrées par la crise actuelle.

7 Hommage à  Emmanel Garrelon.

Le conseil d'administration tient à  travers ces quelques lignes à  rendre hommage à  Emmanel Garrelon décédé le mois dernier. Emmanuel avait passé deux années à  Dédougou pour mettre en place et suivre le projet de notre école. Le travail réalisé par Emmanuel avait été d'une exceptionnelle qualité et avait permis la réalisation et la pérennisation du projet. A sa famille, son épouse et ses proches APPEL exprime sa profonde tristesse et ses plus sincères condoléances.

Assemblée générale du 19 février 2011


Réunion du conseil d'administration du 02 septembre 2011

Le conseil d'administration d'APPEL s'est réuni le 02 septembre 2011 à  18 h au siège de l'association, l'ordre du jour était le suivant :

1 Rénovation des classes de Zinder avancée des travaux.

2 Demande d'utilisation des fonds d'investissement de Niger-Amitié.

3 Projet de classes techniques à  Dédougou, nouveau devis .

4 Activités commerciale et 5A

5 Résultats des concours d'entrée en sixième.

6 Suivi des élèves de Niger-Amitié au collège.

1 Rénovation des classes de Zinder, avancée des travaux.

 Le projet de réfection des quatre classes de l’école de Niger-Amitié est entré dans sa phase finale. Les travaux ont débuté au cours de l’été. Nous avons reçu la facture intermédiaire du tâcheron qui assure la construction des classes ainsi que des photos des travaux. Les murs sont terminés et les bâtiments vont être couverts prochainement. 

Le conseil d’administration  vote à l’unanimité le déblocage de la deuxième tranche du financement d’un montant de 10200 €.

2 Demande d’utilisation des fonds d’investissement de Niger-Amitié.

L’installation des ordinateurs envoyés à Zinder a nécessité l’aménagement d’une salle spéciale. Niger-Amitié
a souhaité que cet aménagement soit financé sur ses fonds d’investissement qui s’élèvent aujourd’hui à 2256 €. Le montant de cet aménagement est de 1041 €. Il restera donc 1215 € de fonds d’investissement à Niger-Amitié.

Le conseil d’administration vote à l’unanimité le remboursement des frais d’aménagement de la salle informatique à Niger-Amitié.

3 Projet de classes techniques à  Dédougou, nouveau devis.

Jean-Charles Kan le représentant d’APPEL à Dédougou a envoyé de nouvelles estimations pour le fonctionnement dans le cadre du projet de classes techniques à l’école de Dédougou.

Cette estimation est récapitulée dans le tableau suivant :

Ateliers Salaire mensuel enseignants Matériel pédagogique  Total mensuel Total annuel en F. CFA Total annuel en F. CFA
Menuiseries 125000 622600 747600 8971200 13675
Constructions métalliques 175000 1671750 1846750 22161000 33782
Maçonnerie 160000 987000 1147000 13764000 20980
Couture 100000 110400 210400 2524800 3849
Mécanique Auto 180000 262500 442500 5310000 8094
Mécanique Moto 175000 157000 332000 3684000 6073
Total 86453

            Le conseil d’administration fait les remarques suivantes :

 -          Bien que revus à la baisse les salaires semblent encore largement surévalués si on les rapporte à ceux des enseignants de l’école publique.

-          Les enseignements qui seraient les moins coûteux sont aussi les moins intéressants, le conseil d’administration avait déjà écarté la mécanique étant donné la pléthore de garages que l’on trouve déjà à Dédougou.

-          La même remarque avait été faite en ce qui concerne les couturiers, une demande avait été formulée afin d’éclaircir ce point, elle est restée sans suite.

-          Les ateliers qui resteraient les plus intéressants restent beaucoup trop onéreux pour quelques élèves au regards des moyens de l’association. La mise en place des trois ateliers aurait un coup de plus de 65000 € par an alors que le budget annuel de fonctionnement de nos écoles stagne depuis 2 ans maintenant aux alentours de 50 0000 €.

Compte tenu de ces observations, le conseil d’administration jugeant le fonctionnement du projet beaucoup trop coûteux pour les moyens dont dispose l’association décide son abandon à l’unanimité.

 4 Activité commerciale et 5A.

Depuis la mi-juillet, nous n’avons plus de subventions pour financer le poste du secrétariat et son financement est devenu difficile en raison de la baisse du chiffre d’affaire de l’activité commerciale.
Cette baisse au niveau du magasin de Sampigny semble cependant avoir cessé et le chiffre d’affaire global a remonté un peu grâce à l’ouverture d’un autre magasin par des bénévoles le samedi matin et lors d’évènements à St-Mihiel. Ce magasin est mis à disposition de l’association à titre gracieux, tant que son propriétaire n’a pas trouvé à le louer.
Depuis trois ans, le complément des frais de fonctionnement d’APPEL est assuré par les dons de l’association 5A à APPEL. Mais pour l’année 2011, 5A n’ayant dégagé aucun excédent il ne sera rien versé à APPEL.  L’intérêt de cette structure pour les bénévoles qui la gère n’est donc plus prouvé et son existence est remise en cause. Une décision sera prise par son conseil d’administration en fin d’année.
Désormais toutes les opportunités qui se présentent en harmonie avec les objectifs  de l’association sont à saisir pour compenser la baisse de recettes enregistrées par les ventes d’APPEL. 
L’une d’entre elle consiste en un partenariat avec le collectif d’association Lorsud (APPEL fait partie du conseil d’administration). Il s’agit pour APPEL d’organiser et de gérer la restauration lors du marché du monde solidaire de Nancy. Les excédents seraient alors partagés entre Lorsud et APPEL.

 Le conseil d’administration approuve ces propositions à  l’unanimité

5  Résultats des examens et concours d’entrée en 6ème.

-    A dédougou.

* 32 admis au certificat d’études primaires sur 42 élèves présentés soit un taux de succès de 76,19%. Le taux la circonscription de l’école est de 73%.
* 10 élèves ont été admis au collège.

-    A Zinder.

* 25 élèves ont été admis au collège sur 27 présentés.

Ces excellents résultats au regard de la population des élèves que nous scolarisons confirment le bienfondé de l’action d’APPEL et le sérieux du travail réalisé par nos partenaires et représentants.

6 Suivi des élèves de Niger-Amitié au collège.

    La transmission à APPEL des bulletins de notes semestriels de quelques anciens élèves de Niger-Amitié aujourd’hui au collège montre de nombreux échecs en sixième malgré les aides apportées par Niger-Amitié. Le conseil d’administration se donne jusqu’à sa prochaine réunion pour trouver des idées pour motiver les enfants ou les récompenser lorsqu’ils réussissent. Les propositions de tous les membres de l’association sont les bienvenues, si vous avez des suggestions, n’hésitez pas à nous les faire parvenir. 


Assemblée générale du 03 mars 2012


Réunion du conseil d'administration du 19 janvier 2012

Le conseil d'administration d'APPEL s'est réuni le 19 janvier  2012 à  18 h au siège de l'association, l'ordre du jour était le suivant :

1 Assemblée générale extraordinaire.

2 Date de l’assemblée générale ordinaire.

3 Ordre du jour de l’assemblée générale ordinaire .

4 Création d’une antenne dans le Gard.

5 Organisation du FASo.

6 Augmentation des budgets des écoles.

7 Aides aux anciens élèves de Niger-Amitié.

 8 Relations avec 5A. 

 

1 Assemblée générale extraordinaire

 Appel a pris la décision de faire une demande de reconnaissance d’utilité publique lors de la dernière assemblée générale. Pour que cette reconnaissance puisse aboutir, il est nécessaire que les statuts de l’association soient conformes aux critères nécessaires à cette reconnaissance. Des modifications sont nécessaires, elles seront proposées et soumises au vote des membres de l’association au cours d’une assemblée générale extraordinaire qui aura lieu le 03 mars 2012 à 16 h au siège de l’association.

2 Date de l’assemblée générale ordinaire.

L’assemblée générale ordinaire aura lieu le 3 mars à 16 h 30 au siège de l’association.

3 Ordre du jour de l’assemblée générale ordinaire

L’ordre du jour de l’assemblée générale ordinaire sera le suivant :

·        Rapports moral et financier

·        Fonctionnement des écoles

·        Bilan de la reconstruction des classes de Niger-Amitié

·        Reconnaissance d’utilité publique

·        Relation avec 5A

·        FASo

·        Renouvellement des membres du conseil d’administration.

    4 Création d’une antenne dans le Gard.

Catherine Larieux, membre d’APPEL très investi dans l’association est désormais installée dans le Gard, elle souhaite ouvrir une antenne de l’association dans ce département.

Le conseil d’administration approuve à l’unanimité la création de cette antenne et sa prise en charge par Catherine Larieux.
 
5  Organisation du FASo.

L’organisation du FASo se poursuit, les critères financiers fixés à la suite de la dernière édition sont respectés. Le budget a été établi sur la base des recettes du précédent festival. Les dépenses ont été réduites, les investissements ne dépasseront pas 1000 € cette année. Le budget des dépenses a cependant augmenté car la valorisation du travail de notre salarié et de celui des bénévoles, estimée à 12000 € pour le FASo, a été intégrée aux dépenses.

Ce budget incluant cette valorisation accuse actuellement un déficit de 2000€. Nous espérons combler ce déficit en trouvant d’autres représentations à la troupe Nikiéta et des interventions en milieu scolaire pour Sahab Koanda. Les membres de l’association qui auraient des opportunités ou connaîtraient des enseignants susceptibles d’accueillir la troupe ou Sahab peuvent contacter les organisateurs au siège de l’association ou au magasin.

Un appel aux bénévoles est lancé dès à présent. Vous pouvez vous inscrire dès maintenant pour donner quelques heures lors de la manifestation, ainsi que les vendredi, samedi et le lundi qui l’encadrent.

6 Augmentation des budgets des écoles.

Les budgets des écoles n’ont pas augmenté depuis plusieurs années. Le salaire des fonctionnaires ayant été augmenté de 5% récemment au Burkina, il est proposé au conseil d’administration d’augmenter le budget de l’école de Dédougou de 30 € par mois ce qui permettra d’augmenter les salaires des employés d’APPEL ( Cuisinière, deux aides-cuisinières, un gardien, une secrétaire et les indemnités de Jean-Charles Kan ).

      Le problème est le même avec l’école de Zinder, mais les salaires des enseignants étant assumés par APPEL, la masse salariale est beaucoup plus importante, une augmentation de 125 € par mois est donc proposée.

Les augmentations de budget des écoles sont votées à l’unanimité par le conseil d’administration.

7  Aides aux anciens élèves de Niger-Amitié.

Niger-Amitié nous a informé de l’arrêt de l’aide aux devoirs en raison d’une désaffection des élèves. Par ailleurs notre partenaire ne nous a pas fait de proposition concernant des encouragements que nous pourrions apporter aux anciens élèves au collège actuellement. Il est donc proposé au conseil d’administration de supprimer la somme allouée à l’aide aux élèves du collège et d’attendre des propositions pour l’encouragement de ces élèves.

Ces propositions sont votées à l’unanimité par le conseil d’administration.

 8 Relations avec 5A.

En raison de divers problèmes (arrêt de travail du salarié, redressement de l’URSSAF), notre partenaire 5A n’a pu versé d’aide à APPEL en 2011 en dehors du paiement des factures de la marchandise fournie par APPEL. 5A souhaite par ailleurs mettre de l’argent de côté pour payer les frais de licenciement de son salarié dans le cas ou l’association devrait cesser ses activités. Cette décision risque d’empêcher à nouveau le versement d’une aide à APPEL en 2012.

 Le conseil d’administration prend acte de ces informations.


Réunion du conseil d'administration du 21 juin 2012

Le conseil d'administration d'APPEL s'est réuni le 21 juin 2012 à  18 h au siège de l'association, l'ordre du jour était le suivant :

1 Situation à Zinder.

2 Situation à Dédougou et installation d’une salle informatique dans l’école.

3 Restructuration d’APPEL après la dissolution de 5A.

4 Bilan Financier FASo 2012

5 Procédure de demande de reconnaissance d’utilité publique.


1 Situation à Zinder

 Le comité de crise qui dirigeait l’école de Zinder a reçu le soutien de la mairie de Zinder et des parents d’élèves en plus de celui d’APPEL. Il a fondé une nouvelle O.N.G, A.E.D (Amitié, Education, Développement) dont APPEL est membre fondateur et membre de droit du Conseil d’administration. C'est désormais cette O.N.G qui gère l'école. Son Président est M. Moussa Salha.

En ce qui concerne la procédure judiciaire, l’argent qui restait sur le compte de Niger-Amitié pour le fonctionnement de l’école a pu être récupéré par A.E.D. Cet argent est actuellement en possession de l’avocat qui défend les intérêts d’A.E.D devant les tribunaux. Le procès sur le fond contre le président de Niger-Amitié devrait avoir lieu en juillet.

En ce qui concerne les enseignants sur conseil du président de Niger-Amitié quatre des enseignants de l’école qui lui sont proches ont rompu le contrat qui les liait à l’école et sont passés contractuels de l’état. Cette modification du statut de ces enseignants de l’école, opérée par le président de Niger-Amitié, avait pour objectif de maintenir ces enseignants à l’école sans être obligé de les payer et ainsi pouvoir conserver le contrôle de l’école sans en assurer le financement. Cette manœuvre n’ayant pas abouti, les quatre enseignants quitteront l’école à la fin de leur contrat avec l’état nigérien et seront remplacés par de nouveaux enseignants recrutés par A.E.D.

Les parrains qui désirent écrire à leur filleul doivent désormais adresser leur courrier à A.E.D. B.P. 415 Zinder Niger.


2 Situation à Dédougou et installation d’une salle informatique dans l’école.

M. Jean-Charle Kan, responsable local de l’école de Dédougou est âgé et souffre de problèmes aux jambes qui l’empêchent de se déplacer. Il souhaiterait désormais être remplacé. Par ailleurs APPEL vient de récupérer un lot d’ordinateurs en provenance des services fiscaux de Bar le Duc, la réhabilitation de ces machines permettrait de créer une salle informatique à Dédougou. La succession de Jean-Charles et la mise en place de la salle pourraient être supervisées par une personne ayant le statut de volontaire envoyé par APPEL durant quelques mois.

Cette proposition est votée par le conseil d’administration à l’unanimité, le bureau est chargé de prendre les contacts nécessaires.


3 Restructuration d’APPEL après la dissolution de 5A

La rentabilité de 5A n’étant plus suffisante pour assurer l’indispensable complément du salaire du salarié d’APPEL, cette association est en cours de dissolution. Un réaménagement du fonctionnement d’APPEL est donc nécessaire. La proposition qui est faite au CA est la suivante :

Le magasin de Sampigny ne sera plus tenu par la personne salariée d’APPEL que les mercredi et samedi. Les autres jours l’ouverture sera éventuellement assurée par des bénévoles. Le poste salarié passera de 30 à 35 heures par semaine, en plus du secrétariat les mercredi et samedi,  il reprendra une partie des expositions-ventes que réalisait 5A. Afin de diminuer le coût des frais de déplacement et d’augmenter la rentabilité des ventes, un véhicule de service sera acheté d’occasion et mis à disposition de la personne salariée d’APPEL. Ce plan de financement donné dans le tableau ci-dessous implique également que des expositions soient réalisées de temps à autre par des bénévoles.

Ces propositions sont votées à l’unanimité, le bureau est chargé d’acquérir le véhicule.

Dépenses Recette
Loyer 2700 Ventes magasin 10000
Prestation de service 2200 Ventes antennes et bénévoles 3000
Frais divers de gestion 3000 Espace Anes'artsgone 1000
Salaires 14000 Dons divers 2500
Charges 8500 Ventes salariés 36500
Renouvellement du stock 20500 Cotisations membres 500
Frais véhicule 1200 Location de matériel 500
Carburant 1100
Repas salarié
TOTAL 54000 TOTAL  54000

 

4 Bilan Financier FASo 2012.

La quatrième édition du FASo a eu lieu le 27 mai. Bénéficiant d’un temps très favorable et d’une subvention exceptionnelle du Conseil général de la Meuse, la manifestation a été un grand succès tant sur le plan humain que financier et organisationnel. Le bilan financier montre un solde positif de 17000 € environ. Ce solde est à ramener à hauteur de 6000 €, hors subvention exceptionnelle. Il faut rajouter à cela 4 parrainages pour une somme de 800 € par an et 1200 € de ventes d’artisanat sur le stand d’APPEL. Les comptes précis seront donnés lors du prochain CA.
 
5  Procédure de demande de reconnaissance d’utilité publique..

Les divers documents nécessaires au dépôt de la demande de reconnaissance d’utilité publique sont réunis, nous n’attendons plus que deux lettres de soutien de personnalités pour l’envoyer.

 

Assemblée générale du 16 février 2013


Réunion du conseil d'administration du 16 janvier 2013

Le conseil d'administration d'APPEL s'est réuni le 16 janvier 2013 à 14 h au siège de l'association, l'ordre du jour était le suivant :

1 Situation à Zinder 
2 Information sur le déroulement de la mission d'Antoine Hauger 
3 Départ et remplacement de Muriel Lucas 
4 Questions diverses 
5 Date et ordre du jour de l'A.G. 

1 Situation à Zinder

 L’O.N.G. A.E.D, notre nouveau partenaire, à reçu un soutien de la Mairie de Zinder qui lui a octroyé officiellement le terrain et les bâtiments de l’école et a pris un arrêté d’expulsion de Niger-Amitié des locaux. 
Cependant pour des raisons qui nous sont inconnues à ce jour cette décision municipale n’a pas encore pu être appliquée. Niger-Amitié est restée dans les locaux et a fait pression sur le personnel d’A.E.D pour qu’il cesse de travailler dans l’école. Cette pression s’est renforcée à la rentrée puisqu’elle est allé jusqu’à l’agression physique du chauffeur. Les salariés d’A.E.D ayant pris peur ont donc déserté l’école, qui dans les faits, est toujours dirigée par Niger-Amitié. L’argent qu’APPEL avait envoyé à A.E.D à permis la préparation de la rentrée, mais depuis il est probable que les services de l’école soient réduits au minimum, Niger-Amitié ne disposant plus de budget pour son fonctionnement. 
Le verdict de certains des  procès en cours devrait être rendu prochainement, nous espérons que cette situation complexe aura évoluée et que nous aurons des informations plus précises lors de la prochaine A.G.
Par ailleurs A.E.D ne nous a pas tenu informé régulièrement de la situation ce qui ne facilite pas les prises de décisions. Dans ce contexte et bien que les enfants semblent toujours scolarisés et nourris à midi grâce à la réserve des vivres P.A.M. nous déconseillons aux parrains dont le filleul est à Zinder d’envoyer des colis. Les échanges de courrier restent possibles cependant en passant par l’adresse d’A.E.D. (B.P. 416 Zinder Niger). 

 En attendant que la situation s’éclaircisse et qu’A.E.D ait repris le contrôle de l’école, le C.A. décide de poursuivre le gel de l’envoi des fonds en vigueur depuis la rentrée des classes 2012. Cette décision est votée à l’unanimité.

2 Information sur le déroulement de la mission d'Antoine Hauger.

Antoine Hauger est l’expatrié qui est parti comme volontaire pour mettre en place la succession de Jean-Charles à Dédougou. Il est à l’école depuis le mois de septembre. Sa mission se déroule très bien et il semble avoir d’excellents rapports avec les différentes personnes impliquées dans le fonctionnement de l’école.    
Les ordinateurs sont arrivés à Dédougou et l’installation de la salle informatique est en cours. D’autres travaux seront faits en même temps, notamment l’électrification des salles de classe.
Le remplaçant proposé par Jean-Charles semble motivé, compétent et désintéressé. Il est professeur à l’université de Bobo Dioulasso mais doit revenir prochainement à Dédougou. Antoine Hauger considère qu’il convient parfaitement pour succéder à  Jean-Charles. 

Le conseil d’administration décide à l’unanimité de nommer M. Joseph Clément KAN représentant d’APPEL à Dédougou et responsable de son école à partir du 15 mars 2013.

3 Départ et remplacement de Muriel Lucas

Muriel Lucas, notre salarié dont le poste à évolué comme prévu lors du dernier conseil d’administration ne peut plus assumer ses fonctions pour raisons de santé. Une procédure de licenciement pour inaptitude a été mise en place. Cependant madame Lucas reste attachée à l’association et fortement impliquée. Compte tenu de sa connaissance des dossiers, du fonctionnement de l’association et de son investissement, une place lui sera proposée au conseil d’administration et au bureau d’APPEL lors de la prochaine assemblée générale. 
Le CA décide également de l’embauche d’un nouveau salarié et de la procédure de son recrutement. Ce salarié sera embauché en CDI sur un contrat d’avenir après sa période d’essai.
Une prochaine réunion du bureau ou du CA définira précisément le cadre de travail du futur salarié.
 Ces propositions sont prises à l’unanimité.

 4 Questions diverses.

Le véhicule qui doit permettre au futur salarié d’effectuer ses déplacements a été acheté et aménagé. 
Les bénévoles ont assuré des ventes en décembre ce qui a permis de renforcer la trésorerie.
APPEL était au grand rendez-vous du marché solidaire de Nancy et a géré comme l’an dernier la restauration pour un bénéfice d’environ 1050 €.

 5  Date et ordre du jour de l'A.G.

La prochaine assemblée générale aura lieu le samedi 16 février à 16 h 30 au siège de l’association. L’ordre du jour sera le suivant.
         *  Rapports moral et financier.
         *  Situation à Zinder
         *  Situation à Dédougou.
         *  Nouveau salarié et fonctionnement de l’association pour 2013.
         *  Reconnaissance d’utilité publique.
         *  Questions diverses.
         *  Renouvellement des membres sortants du conseil d'administration. 


 Réunion du conseil d'administration du 11 juillet 2013

Le conseil d'administration d'APPEL s'est réuni le 11 juillet 2013 à 14 h au siège de l'association, l'ordre du jour était le suivant : 

1 Le point sur la situation à Zinder 
2 La prise de fonction de Joseph-Clément Kan
3  Les projets à Dédougou 
4 Le point sur la trésorerie 
5 Informations diverses. 

1) Situation à Zinder 
            La mairie de Zinder a pris un arrêté d’expulsion de Niger-Amitié des locaux de l'école, cet arrêté n'a pas (encore?) pu être appliqué. Le tribunal de Zinder qui a été saisi pour faire appliqué cet arrêté s'est déclaré incompétent. D'après notre partenaire A.E.D. cette affaire est politisée à Zinder. Cela fait maintenant un an et demi que l'école de Zinder se trouve dans cette situation. 
Le conseil d'administration d'appel pense que si une majorité de la classe politique de Zinder ne soutient pas l'aide qu'APPEL fournit aux enfants démunis de Zinder alors notre association n'a pas de raison de poursuivre son activité dans cette ville. Cette situation ayant déjà trop durée, le conseil d'administration décide que :
1)  si AED ne peut organiser la rentrée des élèves de l'école de Zinder en octobre 2013 les parrainages seront transférés sur notre école de Dédougou.
2) si la situation ne se débloque pas, le transfert des fonds destinés à l'école de Zinder vers notre école de Dédougou, afin d'en augmenter les effectifs, soit mis à l'ordre du jour de la prochaine assemblée générale.

  Ces propositions sont votées à l’unanimité.

2) La prise de fonction de Joseph-Clément Kan.

    Après six mois passé à Dédougou, Antoine Hauger a passé le relais à Joseph Clément KAN.
Joseph Clément à pris la suite de son père Jean Charles avec les mêmes responsabilités et la même indemnité.
    Il  s'est déjà mis au travail et a fait plusieurs propositions concernant l'amélioration et le développement de l'école de Dédougou voir point suivant. Il semble dynamique et motivé.

Le conseil d’administration décide à l’unanimité de nommer M. Joseph Clément KAN représentant d’APPEL à Dédougou et responsable de son école à partir du 15 mars 2013.

3) Les projets à Dédougou

Le passage d'Antoine Hauger à Dédougou et la prise de fonction de Joseph-Clément a conduit ce dernier à faire les propositions suivantes pour l'école de Dédougou :

A) Le cybercafé.
Utilisation des ordinateurs nouvellement installés à l'école pour ouvrir un cyber café qui serait géré par un comité spécial. Aménagement du préau pour ce cybercafé et remplacement du système d'exploitation Linux, installé sur les machines, par Windows.
Si le CA n'est pas opposé à l'idée de faire profiter d'autres personnes de l'installation des ordinateurs à l'école, il met par contre des limites suivantes à ce projeté.
1) La priorité doit rester l'enseignement et l'utilisation des machines par les enfants et les instituteurs, en conséquence de quoi le cyber ne pourra être ouvert qu'en dehors des heures d'ouverture de l'école aux enfants.
2 ) La salle informatique est suffisante, il n'y pas de raison de créer un nouvel espace. Cette salle servant également de salle de réunion en cas de nécessité, le cyber sera fermé.
3) Les ordinateurs ont été réhabilités avec un système d'exploitation Linux qui garantit un fonctionnement satisfaisant, une compatibilité complète avec Windows et une navigation Internet identique avec Firefox. L'argument comme quoi Linux n'est pas utilisé au Burkina est à écarter. Ce sont surtout les informaticiens qui, ne connaissant pas le système Linux, cherchent à placer Windows.
Les ordinateurs doivent donc rester en Linux.
B) Une inspection a eu lieu à l'école, il a été constaté que le nombre de toilettes était insuffisant pour le nombre d'enfants, que le nombre de classes maternelles était insuffisant et qu'il manquait des jeux d'extérieur pour les petits.
1) Le CA décide de financer la construction de nouvelles toilettes, un devis nous est parvenu, des demandes de subventions seront faites pour cela.
2) Le CA décide également de financer des jeux d'extérieurs.
3) Il ne nous est pas possible d'augmenter le nombre d'élèves accueillis à moyen terme, nous maintenons actuellement difficilement notre capacité de financement sauf la situation à Zinder entraînait le transfert du financement de l'école de Zinder vers celle de Dédougou pourrait.
C L'élevage de bœufs. 
Joseph Clément propose l'élevage de bœufs dans la partie non utilisée du terrain, cet élevage serait également géré par un comité particulier. Il s'agissait d'un élevage de poules dans un premier temps qui avait une vocation pédagogique car les enfants devaient y prendre part. Un élevage uniquement à but mercantile ne paraît pas pertinent, aussi le CA propose de revenir à l'élevage pédagogique de volailles et proscrit l'élevage de bœufs.  

 Ces décisions sont prises à l’unanimité par le conseil d'administration.

 4) Le point sur la trésorerie.

La suspension du financement de l'école de Zinder et les subventions liées à l'embauche de notre nouveau salarié en contrat avenir nous mettent à l'abri de problèmes financiers à court terme. Cependant il faudra pérenniser notre poste de salarié dans les trois ans et conserver le niveau de nos parrainages pour assurer l'avenir.


 5)  Informations diverses.

La préparation du FASo 2014 est lancée, il aura lieu comme il y a deux ans durant le week-end de la pentecôte, le 8 juin.
Le magasin de Sampigny est désormais ouvert le mercredi et le samedi de 10h à 12h et de 13h à 18h.
Le magasin de Saint-Mihiel est ouvert, quant à lui, le samedi de 9h à 12h.

Assemblée générale du 2 avril 2014


 Réunion du conseil d'administration du 8 janvier 2014 

Le conseil d'administration d'APPEL s'est réuni le 08 janvier 2014 à 20 h au siège de l'association, l'ordre du jour était le suivant : 


1 Le point sur la situation à Zinder 
2 Compte-rendu du séjour de Jean et Monique Lacroix à Dédougou
3  Les projets à Dédougou 
4 Date et ordre du jour AG 2014 
5 Bilan Marché du Monde de Nancy. 
6 Évolution de la gestion des parrainages. 


1) Situation à Zinder 
    L'arrêté d’expulsion de Niger-Amitié des locaux de l'école pris par la mairie de Zinder a été appliqué, peu après le CA du mois de septembre. Les locaux ont été investis par la police qui a évacué le matériel qui restait dans la cour et les représentants de Niger-Amitié, cependant ces derniers ont fermé les bureaux avant de quitter les lieux, qui ont alors été mis sous scellées.
            Nous pensions donc que A.E.D allait pouvoir organiser la rentrée rapidement, c'est la raison pour laquelle les parrainages à Zinder n'ont pas été basculés sur Dédougou. Mais de nouveaux blocages ont empêché à nouveau l'organisation de la rentrée. Les représentants de notre partenaire A.E.D. nous disent que malgré l'agrément que leur association à reçu ils ne peuvent démarrer les cours. Lorsque nous en demandons la raison, nous n'arrivons pas à avoir une réponse claire, ce sont des problèmes politiques qui sont mis en avant.
    Afin de comprendre ce qui se passe exactement nous avons contacté le maire de Zinder qui nous a dit ne pas comprendre pourquoi l'école n'avait pas redémarré mais qu'il allait prendre l'affaire à bras le corps. 
    Suite à ces informations le CA décide à l'unanimité que :

  -  les parrainages des enfants de Zinder scolarisés au CM2 durant les deux dernières années seront transférés sur Dédougou dès à présent,
-  pour la poursuite de notre activité à Zinder, la situation sera à nouveau examinée lors de l'assemblée générale.

Evolution de la situation entre le 08 janvier jour de la réunion du CA et le 03 mars.


- Suite à notre contact téléphonique, le Maire de ville a rencontré le Président d'A.E.D et lui a confirmé les échanges que nous avons eu avec lui. Il s'est ensuite engagé  à voir le Gouverneur et a dit avoir rencontré le Directeur régional de l'éducation pour l'ouverture des locaux.
- le 16 janvier  une réunion a été organisée avec le Conseil régional, le Gouvernorat, la Mairie de Zinder, le Bureau des sages de Zinder et des responsables politiques. A l'issue de cette réunion, le gouverneur a pris l'engagement de réunir tous les acteurs pour résoudre définitivement cette question.
- 19 janvier 2014  une nouvelle réunion a eu lieu au siège du conseil des sages de Zinder. Etaient présents: le Conseil des sages, le Conseil régional, AED, Niger-Amitié. L'ordre du jour portait sur la recherche des solutions sur l'avenir de l'école des handicapés. Il est sorti de cette nouvelle réunion que toutes les parties doivent fournir (au gouverneur ?) des documents sur la crise, au plus tard le Mercredi 22 janvier 2014.
- 11 février 2014 le procès sur le détournement des fonds ( qui ne concernait pas notre école) du président de Niger-Amitié, notre ancien partenaire  s'est tenu le mardi 11 février 2014, Boubacar a été reconnu coupable : la condamnation  sera connue le 8 Avril 2014.
- pas de nouvelle de la décision du gouverneur pour la réouverture de l'école à ce jour.

2) Compte-rendu du séjour de Jean et Monique Lacroix à Dédougou.

Depuis la rentrée, notre école de Dédougou, en raison de la qualité du travail qui y est fourni, a été promue école d'application, elle reçoit désormais des instituteurs en formation. En conséquence un nouveau directeur plus gradé que l'ancien et plus apte à diriger une telle école a été nommé par l'état.

    Monique et Jean Lacroix, notre trésorier, se sont rendu à Dédougou fin novembre et début décembre 2013. Ils ont rencontré le personnel administratif et enseignant de l'école. 

    Leur séjour qui s'est parfaitement déroulé leur a permis de réaliser ou d'évoquer et/ou régler les points ci-après. 
    - Un conflit entre le nouveau représentant d'APPEL à Dédougou, Joseph Clément Kan et Monique, la secrétaire, perdurait depuis le départ de notre expatrié, des discussions organisées par Jean et Monique ont permis de trouver un consensus.
    - Joseph Clément souhaiterait que des bœufs soient achetés et engraissés par l'école afin d'en augmenter et diversifier les sources de financement. Il souhaiterait également qu'une bibliothèque soit montée pour l'école.
    - Jusqu'alors, les vélos n'étaient pas autorisés à l'école, cette interdiction en accord avec Jean et Monique a été levée.
    - Un problème de frais de virement bancaire a été résolu par l'intervention de Jean.
    - Rencontre avec le nouveau directeur.
    - Rencontre avec les enseignants. Ces derniers ont rappelé que APPEL n'a pas organisé de nouveaux stages pour les enseignants de l'école de puis plusieurs années. Ils ont également demandé une formation pour leur enseignement à des enfants très pauvres.
APPEL n'ayant pas de compétence en matière de formation des enseignants, ne peut donner aucune suite à cette demande. Les enseignants ont enfin évoqué le problème des enfants qui sortent de l'école et qui échouent au concours d'entrée en sixième.
- Enfin a été posé le problème de l’augmentation de salaires des employés de APPEL.

Le conseil d'administration a décidé à l'unanimité que :

- les salariés seront augmentés de 5 % à compter du premier janvier, cette augmentation correspond à celle qui a été accordée dans la fonction publique récemment au Burkina Faso,

- le projet d'une bibliothèque est intéressant et doit être financé, un devis sera demandé.

- l'ensemble des autres problèmes sera abordé lors du voyage de membres de l'association dont le président et la secrétaire au cours de l'été 2014.
    

3) Les projets à Dédougou

Les investissements demandés à Dédougou sont : 
Construction d'un nouveaux blocs sanitaires à 4 postes, coût : 3 436 410 CFA, soit 5238 €
Achat de jeux et matériel pour la petite enfance : 70 000 CFA, soit  106 €
Construction d'un toboggan et réparation des balançoire


 Le conseil d'administration approuve à l'unanimité ces investissements

 4) Date et ordre du jour AG 2014

Le conseil d'administration a fixé la date de l'assemblée générale au samedi 12 avril à 16h30.

L'ordre du jour sera le suivant :
- rapport financier
- rapport moral
- fonctionnement de l'association en 2013.
- analyse de la situation à Zinder.
- fonctionnement de Dédougou, accueil d'instituteurs de Dédougou.
- réflexion sur le recrutement des élèves des écoles.
- FASo 2014
- Renouvellement des membres du CA.

 5)  Bilan du marché du monde 2013.

Le marché du monde solidaire de Nancy a eu lieu les 16 et 17 novembre comme lors des deux précédentes éditions, APPEL a assuré la restauration et la buvette.
La manifestation a mobilisé une vingtaine de bénévoles faisant partie ou non de l'association.
Les trois cents repas prévus ont été vendus.
Les bénéfices, comme l'an dernier, ont été partagés avec LOR-SUD, la structure organisatrice. Ils se montent à 1200 € par association.
Certains membres du C.A. demandent à ce que les accords passés avec LOR-SUD soit revus. Ils estiment que la part revenant à APPEL n'est pas suffisante au regard du travail fourni, de l'investissement en temps et en matériel et des risques financiers courus au niveau de la restauration. 

6) Évolution de la gestion des parrainages.

Une évolution importante de la gestion des parrainages a été mise en œuvre en 2013. La gestion se fait depuis début 2014 par une base de données en ligne accessible par l'Internet. Cette évolution :
- facilite le travail du salarié en supprimant les divers formats de fichier  utilisés auparavant,
- permet aux écoles de mettre à jour directement les données élèves en temps réel,
- permet aux parrains d’accéder en permanence à leur fiche de parrainage et modifier directement leurs informations personnelles à partir du site d'APPEL.
- Les codes d'accès des parrains seront fournis avec la mise à jour de leur fiche de parrainage jointe à ce compte rendu.


Réunion des conseils d'administration du 24 juillet et 10 du septembre 2014

Deux réunions du conseil d’administration d’APPEL ont eu lieu les 24-07-14 et 10-09-14 à 20 heures 30 au siège de l’association.

A  Compte-rendu du CA du 24-07-14
B  Compte-rendu du CA du 10-09-14 
   1 Bilan du séjour de la délégation d'APPEL à Dédougou 
   2 Demandes et projets soumis au conseil d'administration.. 

* Compte rendu du CA du 24-07-14

1) abandon de l'école de Zinder.

    Suite à la réponse de la ministre de l'éducation nationale Nigérienne et l'absence d'informations nouvelles en provenance de l'association AED, le conseil d'administration décide le transfert du budget de l'école de Zinder sur celle de Dédougou. 

Ce transfert est validé à l'unanimité des membres présents.

2) Préparation du voyage à Dédougou, programme proposé à notre représentant local.

- Visite à Jean-Charles KAN ancien responsable d'APPEL à Dédougou.
- Rencontre des diverses autorités de Dédougou concernées par l'école.
- Réunion et échange avec le directeur et les enseignants.
- Réunion et échange avec les parents d'élèves.
- Réunion avec les personnels non enseignants de l'école.
- Formations des enseignants à l'utilisation de la salle informatique les  matins des  4, 5, 6, 7 août de 8h à 12h.


- Réunions avec le responsable actuel d'APPEL : 

    + bilan de son travail en tant que responsable d'APPEL à Dédougou,
    + relations entre lui et APPEL,
    + recrutement et suivi des élèves de l'école,
    + projet de développement de l'école,
    + bilan du séjour de la délégation séjour.

Ce programme est validé à l'unanimité des membres présents.

3) Bilan du 5ème FASo.

    La 5ème édition du FASo s'est déroulée sous un soleil africain... La forte température de la journée a limité la durée des festivaliers sur place diminuant la fréquentation de la buvette.
Le bilan global reste cependant très positif. Outre les contacts humains particulièrement chaleureux qui se font lors du festival, les spectacles de qualité, l'ambiance festive et décontractée, le festival rapportera pour cette édition environ 4000 € auxquels il faut rajouter les 900 € de vente sur le stand d'APPEL. Ces résultats encourageants ont incité les organisateurs à reprogrammer la manifestation en 2016.

* Compte rendu du CA du 10-09-14

1) Bilan du séjour de la délégation d'APPEL à Dédougou.

La délégation d'APPEL a eu des échanges très constructifs avec les différents interlocuteurs partie prenante du fonctionnement de l'école. De ces entretiens il ressort que :

- l'état Burkinabé a pour projet de transformer les différentes écoles du pays en continuum intégrant préscolaire et collège, l'évolution de l'école d'APPEL peut s'inscrire dans ce projet.
L'état burkinabé étendra le protocole qui lie APPEL au ministère de l'éducation nationale au préscolaire et au collège. Il appartiendra à APPEL de construire et entretenir les structures nécessaires.
Les enseignants adhérent complètement à ce projet. En ce qui concerne l'éventuelle sélection des élèves, ils ont montré en bloc leurs réserves par rapport à cette option. Ils ont argumenté que nos élèves très défavorisés, qui posent parfois des problèmes à leur entrée à l'école, évoluent souvent très favorablement au cours de leur scolarité. Devant ces arguments l'idée de cette sélection est abandonnée.
Les enseignants se sont montrés très motivés, ils ont participé aux 3 sessions de formations informatiques organisées par la délégation, les échanges avec eux ont été courtois et décontractés.
- Lors de la visite du trésorier de l'association en novembre des difficultés, notamment dans la gestion financière et dans les relations avec la secrétaire, avaient été mises en lumière et réglées. Il semble que depuis le travail réalisé par le représentant d'APPEL à Dédougou est de qualité. L'association  semble pouvoir lui faire confiance, l'année à venir devra faire cependant l'objet d'attentions particulières en raison des projets à mettre en œuvre.

2) Demandes et projets soumis au conseil d'administration.

a)  Le remplacement de la moto de l'école: le CA a validé ce remplacement dans la fourchette de prix constaté localement (Maximum 500 000 FCFA)

b) Les demandes d'augmentation : après observation des dernières augmentations ( 5 % en 2012 et 5 % début 2014) et la grille indiciaire qui a été fournie il apparaît que les augmentations accordées au personnel de l'école sont supérieures à celles données en général au Burkina FASo. Cependant les conditions budgétaires actuelles d'APPEL ont incité le CA à octroyer une nouvelle augmentation de 5 % au personnel. Elle sera la dernière faite de cette manière, à l'avenir les augmentations seront basées sur une grille indiciaire construite à partir de celle fournie à la délégation venue à Dédougou. Les augmentations prendront effet lors de la rédaction du nouveau budget de l'école. Les salaires pourront également être révisés en fonction des charges de travail supplémentaires que pourra générer l'extension de l'école.

c) Les stages des enseignants : les stages des deux enseignants en France sont été validés par le CA. Il appartient aux enseignants de définir ceux qui doivent partir, les critères prioritaires du choix  des deux stagiaires devraient être : enseignement à temps plein dans l'école, motivation par rapport à l'utilisation de l'outil informatique, volonté de rester à l'école d'APPEL après le stage, ancienneté. Il appartient cependant à l'équipe éducative de décider et APPEL demande aux deux enseignants retenus une lettre de motivation par rapport à ce stage.

d) Stage de l'Inspecteur : l'I.E.N. responsable des écoles qui accueilleront les instituteurs a donné un avis favorable, à la venue de son homologue burkinabé. Le club tiers-monde du collège les avrils prendra en charge les frais liés au voyage et à l'hébergement de l’inspecteur. Il lui faudra cependant faire également une lettre de motivation décrivant précisément ses attentes d'un tel stage .

e) Fourniture d'ordinateurs à l'administration de l'inspection : le principe a été validé, il faudrait qu'APPEL reçoive une demande officielle précisant le nombre et l'utilisation prévue des ordinateurs.

f) Le suivi des élèves qui ne pourront profiter du continuum au collège (promotion 2014-2015) : le principe a été accepté, cependant avant de valider le projet le CA veut connaître les modalités d'application de ce suivi et son coût, il appartient au responsable d'APPEL d'y réfléchir et de faire une proposition chiffrée au CA.

g) Les demandes des enseignants concernant les primes habituellement versées par l'association des parents d'élèves (ADP) : 
- les maîtres de CM1 et CM2 avaient demandé des primes pour le travail supplémentaire qu'ils réalisent pour préparer les élèves au concours d'entrée en sixième. Seule la prime au maître de CM2 a été retenue au niveau de 10 000 CFA par mois durant neuf mois. Il a été également voté un effet rétroactif pour l'année 2013-2014.
- Les 3 autres demandes ont été accordées sans modifications, il s'agit d'une prime de 5000 francs CFA annuel pour le remplissage des bulletins scolaires destinés à APPEL, d'une prise en charge des frais de conseil des maîtres à hauteur de 15000 CFA par conseil (4 par an) et une prise en charge du travail demandé par les examens blancs 15000 CFA deux fois par an.
   
h) La transformation de l'école en continuum :  le CA a validé le projet, mais à condition que les effectifs ne soient pas trop élevés, en plus des 4 salles de classe, APPEL pourrait construire une salle de sciences qui serait équipée en matériel pour les sciences physiques et sciences naturelles. Il appartient à présent au représentant d'APPEL d'aller négocier les effectifs du collège auprès des autorités.
- Dès que les négociations sur les effectifs auront abouti, il devra faire faire les plans, celui de la salle de sciences sera à discuter avec APPEL.

g) Le cyber : le CA a confirmé son accord pour l'ouverture de la salle informatique au public. APPEL souhaite par contre avoir un budget prévisionnel pour son fonctionnement et une estimation des travaux pour l'ouverture sur l'extérieur avec porte et grilles de protection lors de la fermeture, le vitrage des fenêtres et éventuellement l'installation de la climatisation.

h) Projet solaire : lors du séjour de la délégation le représentant d'APPEL lui a parlé d'équipement de production solaire. Un représentant d'électricien sans frontière aura prochainement la possibilité de venir jusqu'à l'école, mais il ne fera le déplacement que si cela en vaut la peine. Aussi il faut que le représentant d'APPEL décrive dès que possible quelles sont ses propositions en ce qui concerne cet équipement en panneaux solaires.

i) Budget : il est demandé  au représentant d 'APPEL de faire parvenir le budget prévisionnel de l'école pour 2014-2015 avec les nouveaux éléments à prendre en compte (économies réalisées, augmentations de salaire, financement de l'ADP ( voir paragraphe g).

Toutes ces décisions ont été votées à l’unanimité des membres présents

Assemblée générale du 28 février 2015


 Réunion du conseil d'administration du 28 janvier 2015

Le conseil d'administration d'APPEL s'est réuni le 28 janvier 2015 à 20 h au siège de l'association, l'ordre du jour était le suivant : 


1 Avancée des projets de Dédougou 
2 Formation Salarié
3 Accueil des enseignants de Dédougou 
4 Date et ordre du jour AG 2015 

1) Avancée des projets de Dédougou

    Compte tenu des demandes pressantes de l'administration burkinabé et des enseignants les travaux des nouveaux sanitaires ont commencé. Il n'y avait dans l'école que deux WC, l'un étant réservé aux enseignants, il n'en restait qu'un seul pour les enfants. 
Un nouveau bloc de 4 WC pour le primaire est en construction un deuxième de 4 WC pour le futur collège sera construit dans la foulée.
Les autorités locales semblent avoir pris en compte notre demande de limiter le nombre d'élèves par classe au collège. Nous attendons confirmation pour faire faire les devis des bâtiments du collège et des deux autres classes maternelles.
Nous attendons également le devis pour les travaux permettant l'ouverture au public de la salle informatique sans qu'il soit nécessaire de pénétrer dans l'enceinte de l'école.
Une partie du matériel pour la petite enfance a déjà été achetée, le reste le sera prochainement.

2) Formation Salarié.

Notre salariée, ayant été engagée sur la base d'un contrat avenir subventionné, doit recevoir une formation durant la période pendant laquelle nous recevons des aides. Cette formation de vendeur commencera à partir du 4 février. Elle aura lieu pendant une semaine chaque mois. Le coût de cette formation et des frais de déplacement devraient être pris en charge en grande partie par notre OPCA Uniformation. 
Les modifications importantes des formations professionnelles pour 2015 entraînent des retards conséquents dans la gestion des dossiers de toutes les OPCA. 
Notre demande de financement a été déposée en décembre 2014 mais le dossier est toujours en attente et la formation commence début février. La réponse de prise en charge officieuse – mais écrite par e-mail - de UNIFORMATION, ainsi quel'engagement du centre de formation AFPA d'accepter notre retrait en cas d'aide financière insuffisante nous a amené à encourager notre salariée à commencer cette formation qualifiante et qu'elle souhaitait entreprendre. Le coût pédagogique de la formation est de 4250 €, somme à laquelle doivent s'ajouter les repas et les frais de déplacement.

3) Accueil des enseignants de Dédougou.
APPEL accueillera deux enseignants de l'école de Dédougou en stage ainsi que leur inspecteur du 21 mars au 04 avril. Ils seront hébergés chez les bénévoles de l'association. Leurs billets d'avion seront pris en charge par APPEL en ce qui concerne les enseignants et par le Club tiers-monde du collège les avrils de St-Mihiel en ce qui concerne l'inspecteur.
Les stages se dérouleront à l'école de Sampigny et une autre école de Commercy ou de ses environs.

4) Date et ordre du jour AG 2014

Le conseil d'administration a fixé la date de l'assemblée générale au samedi 28 février à 16h30.

· Rapports financier et moral
· Campagne d'adhésion 2015
· Formation et avenir de la salariée de l'association
· Mise en place du continuum 
· Suivi et devenir des élèves au collège.
· Venue des instituteurs
· Question diverses
· Renouvellement des membres du C.A.
· Election des membres du bureau.


Réunion du conseil d'administration du 02 juillet 2015

Le conseil d'administration d'APPEL s'est réuni le 02 juillet 2015 à 20 h au siège de l'association, l'ordre du jour était le suivant : 

1 Le point sur les finances de l'association 
2 Le point sur les travaux en cours à Dédougou
3 Évaluation du coût par élève pour APPEL 
4 Réponse au courrier de la directrice régionale de la boucle du Mouhoun 
5 Décisions et réponses aux demandes des personnels de l'école via les services du ministère du travail. 
6 Divers. 

1) Le point sur les finances de l'association.

    Nous n'avons pas de problème de trésorerie actuellement cependant :

- En ce qui concerne les frais de fonctionnement qui incluent le salaire de notre salarié, nous maintenons l'équilibre financier grâce aux subventions, le résultat des ventes d'artisanat n'est pas à la hauteur du prévisionnel calculé lors de l'embauche de notre salarié actuel. Il apparaît aujourd'hui que nous ne pourrons pas pérenniser le poste et qu'il faudra recourir à un nouvel emploi aidé.
- En ce qui les parrainages, il n'y a aucun problème actuellement puisque depuis la fermeture de Zinder nous mettons de l'argent de côté. Cependant, dans le contexte actuel où nous n'arrivons pas à recruter de nouveaux parrains, le projet de continuum à Dédougou nécessite des calculs précis quant à nos possibilités de financement.

2) Le point sur les travaux en cours à Dédougou.

Deux blocs de 4 toilettes supplémentaires ont été construits. Ils vont permettre d'assurer une hygiène correcte pour tous les élèves du primaire, pour les enseignants et pour une partie du futur collège. Un dernier bloc sera nécessaire, il pourrait être construit dans le cadre d'un projet d'équipement des autres écoles de Dédougou en partenariat avec l'agence de l'eau Rhin-Meuse, le Conseil Régional et quelques communes sur la base de la loi Oudin Santini.

Les deux classes de maternelles supplémentaires sont en construction et devraient nous permettre d'accueillir 60 enfants supplémentaires dès la prochaine rentrée.

3) Évaluation du coût par élève pour APPEL. .
Actuellement le coût de la scolarisation d'un enfant à l'école est de 77 € par an. Ces 77 € se partage en une part fixe qui est indépendante du nombre d'enfants. Elle se monte à 31 € et une part qui varie en fonction du nombre d'enfants celle-ci est de 41 €. 


4) Réponse au courrier de la directrice régionale de la boucle du Mouhoun

La Directrice Régionale a souhaité que nous portions les effectifs des différentes classes du futur collège à 60 élèves dont 15 seraient recrutés en dehors des critères d'APPEL.
Après examen de nos capacités financières actuelles et le calcul des coûts de revient de la scolarisation des élèves au collège, il apparaît que nous ne pouvons pas prendre en charge plus de quarante cinq élèves par classe.
Cependant la mixité sociale est importante au niveau du collège et nous nous devons d'accompagner les efforts de l'état Burkinabé dans la scolarisation de ses enfants. 
Le conseil d'administration fait la proposition suivante : le recrutement pour le collège pourrait se faire sur la base de 60 élèves par classe de la manière suivante :
- recrutement automatique des élèves issus de l'école d'APPEL et qui ont obtenu la moyenne au certificat de fin d'études primaires.
- recrutement d'élèves supplémentaires selon les critères d'APPEL de manière à avoir 45 élèves. Ces élèves supplémentaires devront eux aussi avoir obtenu la moyenne au CEP.
- recrutement de 15 élèves supplémentaires sur concours. Ces élèves devront payer leur scolarité au collège d'APPEL. Ces frais s'élèveront à 60 000 CFA par an. Pour ce tarif, les élèves bénéficieront de la demi-pension, de l'enseignement et des fournitures scolaires.

Cette proposition est validée à l'unanimité.

5) Décisions et réponses aux demandes des personnels de l'école via les services du ministère du travail.

L'école d'APPEL a Dédougou a reçu la visite d'un inspecteur du travail qui a constaté le non respect par l'école d'un certain nombre de droits. Il a également fait des propositions pour améliorer les conditions de travail du personnel. Nous lui avons demandé de nous faire parvenir les textes de lois en vigueur. Le conseil d'administration a validé certaines de ces propositions en s'appuyant sur les textes de lois et en a rejeté d'autres en accompagnant ces décisions des remarques suivantes :
- la gestion des personnels qui sont employés dans notre école de Dédougou a été confiée depuis toujours à notre responsable local, seul à être au fait des lois en vigueur au Burkina Faso,
- l'association APPEL qui œuvre pour la scolarisation des enfants de Dédougou se doit d'être respectueuse des lois en vigueur au Burkina Faso et s'en fait une obligation,
- l'association ayant des moyens limités et devant les consacrer en priorité à l'éducation des enfants ne peut aller au delà du respect de ses obligations légales en ce qui concerne la rémunération de ses salariés. Les dits salariés doivent par ailleurs prendre conscience que travailler pour cette école c'est aussi participer au développement de l'éducation au Burkina Faso,

Compte tenu de ces remarques et des textes de loi qui lui ont été fournis le conseil d'administration propose :
- que les salaires de la cuisinière et ses aides soient maintenus durant les vacances avec effet rétroactif sur les deux dernières années, soit 2014 et 2013,
- que l'on paye des heures supplémentaires au gardien ou qu'on embauche un deuxième gardien pour le remplacer durant les absences qui lui sont dues,
- qu'une prime de caisse de 15000 Fcfa par an, soit 1250 Fcfa par mois doit être versée à la secrétaire.

Ces propositions sont validées à l'unanimité.

6) Divers.

- Le conseil d'administration valide à l'unanimité la construction d'un kiosque et d'étagères pour la bibliothèque, le tout pour une dépense d'environ 1500 €.
- les résultats du certificat de fin d'études primaires nous sont parvenus, 38 élèves sur 42 présentés sont admis. L'école d'APPEL obtient le deuxième meilleur résultat de Dédougou.


Réunion du conseil d'administration du 17 décembre 2015

Le conseil d'administration d'APPEL s'est réuni le 17 décembre 2015 à 20 h au siège de l'association, l'ordre du jour était le suivant : 

1 Licenciement économique de notre salariée 
2 Embauche d'un nouveau salarié
3 Embauche d'une personne en service civique pour la préparation du FASo 2016 
4 Fonctionnement de l'école de Dédougou 
5 Construction du collège. 
6 Date et ordre du jour de l'assemblée générale 2016. 

1) Licenciement économique de notre salariée.

    Dans le contexte économique actuel nous n'avons pas réussi à réaliser le plan de financement que nous avions mis en place, les ventes réalisées par notre salarié s'étant avérées très insuffisantes dès son embauche.
Il nous a donc fallu procéder à son licenciement pour motif économique. Bien que cette solution ne soit satisfaisante pour personne, les trois années passées au sein d'APPEL auront tout de même permis à Sarah de bénéficier d'une bonne formation informatique et de stages dans le cadre d'une formation professionnelle lui ayant permis d'obtenir en bac professionnel en vente.
La loi obligeant les licenciements économiques à être accompagnés d'une proposition de contrat de sécurisation professionnelle notre salariée à accepté cette proposition et à quitté l'association le 19 décembre.

2) Embauche d'un nouveau salarié.

Le principe est validé par le conseil d'administration, mais la loi interdit de réembaucher sur un même poste une personne différente que celle qui a été licenciée pendant six mois. Nous allons effectuer des démarches afin de voir s'il est possible d'obtenir une dérogation compte tenu de la situation particulière dans laquelle se trouve APPEL. Le conseil d'administration propose d'embaucher un salarié avec un contrat unique d'insertion plutôt qu'avec un contrat avenir., le premier permettant d'embaucher une personne davantage formée au poste que nous proposons.

3) Embauche d'une personne en service civique pour la préparation du FASo 2016.
Le développement du FASo et l'absence possible de salarié pendant une période de six mois, il est proposé au Conseil d'administration d'embaucher un jeune en contrat civique qui aura pour mission de coordonner l'organisation du FASo 2016 qui aura lieu le 5 juin.Ce « service civique » qui aura entre 18 et 25 ans sera recruté par la fédération des œuvres laïques, qui possède, l'agrément et sera mis à disposition d'APPEL.

Cette proposition est validée à l'unanimité.

 4) Fonctionnement de l'école de Dédougou.

Les deux nouvelles classes de préscolaire ont ouvert à la rentrée 2015 avec deux nouveaux enseignants mis à disposition par l'administration Burkinabé. C'est donc une cinquantaine d'enfants supplémentaires qui sont scolarisés dans notre école désormais. D'autre part de nouvelles conventions vont être signées avec l'état burkinabé et le ministère de l'éducation nationale.
Les ordinateurs reconditionnés à destination de l'administration burkinabé et du personnel de l'école sont bien arrivés et ont été remis à leur destinataire.

5) Construction du collège.

Dans le cadre du projet de continuum de la maternelle à la troisième un accord a été trouvé avec la directrice régionale. 
Des fonds vont être débloqués via la fondation de France pour la construction des bâtiments et l'équipement des salles. Le financement de ce projet est à hauteur de 103 000 euros. Les bâtiments comptent une salle expérimentale qui devrait être équipée avec du matériel récupéré dans des collèges de Lorraine. 
Les fonds qu'APPEL a mis de côté depuis la fin des activités à Zinder sont préservés et assureront une sécurité financière durant quelques années dans le cas où nous n'arriverions pas à remonter le nombre de nos parrainages.

6) Date et ordre du jour de l'assemblée générale.

La date de l'assemblée générale est fixée au samedi 26 mars.

· Rapports financier et moral
· Budget prévisionnel 2016 avec l'ouverture des classes de collège à la rentrée 2016.
· Embauche du nouveau salarié
· Mise en place du continuum à Dédougou
· Projet de construction de toilettes.
· FASO 2016
· Question diverses
· Renouvellement des membres du C.A.
· Élection des membres du bureau.

Assemblée générale du 26 mars 2016


 Réunion du conseil d'administration du 12 juillet 2016

Le conseil d'administration d'APPEL s'est réuni le 02 juillet 2015 à 20 h au siège de l'association, l'ordre du jour était le suivant : 


1 Le point sur les finances de l'association 
2 Le point sur les travaux en cours à Dédougou
3 Évaluation du coût par élève pour APPEL 
4 Réponse au courrier de la directrice régionale de la boucle du Mouhoun 
5 Décisions et réponses aux demandes des personnels de l'école via les services du ministère du travail. 
6 Divers. 

1) Le point sur les finances de l'association.

    Nous n'avons pas de problème de trésorerie actuellement cependant :

- En ce qui concerne les frais de fonctionnement qui incluent le salaire de notre salarié, nous maintenons l'équilibre financier grâce aux subventions, le résultat des ventes d'artisanat n'est pas à la hauteur du prévisionnel calculé lors de l'embauche de notre salarié actuel. Il apparaît aujourd'hui que nous ne pourrons pas pérenniser le poste et qu'il faudra recourir à un nouvel emploi aidé.
- En ce concerne les parrainages, il n'y a aucun problème actuellement puisque depuis la fermeture de Zinder nous mettons de l'argent de côté. Cependant, dans le contexte actuel où nous n'arrivons pas à recruter de nouveaux parrains, le projet de continuum à Dédougou nécessite des calculs précis quant à nos possibilités de financement.

2) Le point sur les travaux en cours à Dédougou.

Deux blocs de 4 toilettes supplémentaires ont été construits. Ils vont permettre d'assurer une hygiène correcte pour tous les élèves du primaire, pour les enseignants et pour une partie du futur collège. Un dernier bloc sera nécessaire, il pourrait être construit dans le cadre d'un projet d'équipement des autres écoles de Dédougou en partenariat avec l'agence de l'eau Rhin-Meuse, le Conseil Régional et quelques communes sur la base de la loi Oudin Santini.

Les deux classes de maternelles supplémentaires sont en construction et devraient nous permettre d'accueillir 60 enfants supplémentaires dès la prochaine rentrée.

3) Évaluation du coût par élève pour APPEL. .
Actuellement le coût de la scolarisation d'un enfant à l'école est de 77 € par an. Ces 77 € se partage en une part fixe qui est indépendante du nombre d'enfants. Elle se monte à 31 € et une part qui varie en fonction du nombre d'enfants celle-ci est de 41 €.    
4) Réponse au courrier de la directrice régionale de la boucle du Mouhoun

La Directrice Régionale a souhaité que nous portions les effectifs des différentes classes du futur collège à 60 élèves dont 15 seraient recrutés en dehors des critères d'APPEL.
Après examen de nos capacités financières actuelles et le calcul des coûts de revient de la scolarisation des élèves au collège, il apparaît que nous ne pouvons pas prendre en charge plus de quarante cinq élèves par classe.
Cependant la mixité sociale est importante au niveau du collège et nous nous devons d'accompagner les efforts de l'état Burkinabé dans la scolarisation de ses enfants. 
Le conseil d'administration fait la proposition suivante : le recrutement pour le collège pourrait se faire sur la base de 60 élèves par classe de la manière suivante :
- recrutement automatique des élèves issus de l'école d'APPEL et qui ont obtenu la moyenne au certificat de fin d'études primaires.
- recrutement d'élèves supplémentaires selon les critères d'APPEL de manière à avoir 45 élèves. Ces élèves supplémentaires devront eux aussi avoir obtenu la moyenne au CEP.
- recrutement de 15 élèves supplémentaires sur concours. Ces élèves devront payer leur scolarité au collège d'APPEL. Ces frais s'élèveront à 60 000 CFA par an. Pour ce tarif, les élèves bénéficieront de la demi-pension, de l'enseignement et des fournitures scolaires.

Cette proposition est validée à l'unanimité.

5) Décisions et réponses aux demandes des personnels de l'école via les services du ministère du travail.

L'école d'APPEL a Dédougou a reçu la visite d'un inspecteur du travail qui a constaté le non respect par l'école d'un certain nombre de droits. Il a également fait des propositions pour améliorer les conditions de travail du personnel. Nous lui avons demandé de nous faire parvenir les textes de lois en vigueur. Le conseil d'administration a validé certaines de ces propositions en s'appuyant sur les textes de lois et en a rejeté d'autres en accompagnant ces décisions des remarques suivantes :
- la gestion des personnels qui sont employés dans notre école de Dédougou a été confiée depuis toujours à notre responsable local, seul à être au fait des lois en vigueur au Burkina Faso,
- l'association APPEL qui œuvre pour la scolarisation des enfants de Dédougou se doit d'être respectueuse des lois en vigueur au Burkina Faso et s'en fait une obligation,
- l'association ayant des moyens limités et devant les consacrer en priorité à l'éducation des enfants ne peut aller au delà du respect de ses obligations légales en ce qui concerne la rémunération de ses salariés. Les dits salariés doivent par ailleurs prendre conscience que travailler pour cette école c'est aussi participer au développement de l'éducation au Burkina Faso,

Compte tenu de ces remarques et des textes de loi qui lui ont été fournis le conseil d'administration propose :
- que les salaires de la cuisinière et ses aides soient maintenus durant les vacances avec effet rétroactif sur les deux dernières années, soit 2014 et 2013,
- que l'on paye des heures supplémentaires au gardien ou qu'on embauche un deuxième gardien pour le remplacer durant les absences qui lui sont dues,
- qu'une prime de caisse de 15000 Fcfa par an, soit 1250 Fcfa par mois doit être versée à la secrétaire.

Ces propositions sont validées à l'unanimité.

6) Divers.

- Le conseil d'administration valide à l'unanimité la construction d'un kiosque et d'étagères pour la bibliothèque, le tout pour une dépense d'environ 1500 €.
- les résultats du certificat de fin d'études primaires nous sont parvenus, 38 élèves sur 42 présentés sont admis. L'école d'APPEL obtient le deuxième meilleur résultat de Dédougou.


 Réunion du conseil d'administration du 17 novembre 2016 

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 17 NOVEMBRE 2016

SOMMAIRE 

I. Bilan du voyage à DEDOUGOU        

II. Indemnité de caisse de Monique DAYO

III. Equipement du préscolaire et du collège

I Bilan du voyage à DEDOUGOU

Les travaux du collège étaient pratiquement terminés lors de la visite de Mireille et Jean-Yves à Dédougou. Des prises de vue, réalisées pour présenter le complexe scolaire, sont consultables sur le site d’APPEL ou sur Youtube à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=Kgwa8OaNQ94. Les classes de sixième et de cinquième accueillent depuis cette rentrée scolaire les premiers collégiens. Pour la première fois les résultats de l’examen d’entrée en 6ème ne sont pas bons. Seulement 14 élèves issus de notre école ont pu faire leur entrée dans notre collège, 46 autres ont donc été recrutés pour porter leur nombre à 60. Il proviennent pour beaucoup d’entre eux d’enfants issus de notre école mais n’ayant pu intégrer les collèges publics faute de moyen ainsi que les redoublants de cette année. En cinquième, l’effectif a été limité à 30. En ce qui concerne le primaire, les effectifs des classes de l’école sont en surnombre, entre 50 et 52 élèves par classe, alors que ces dernières ne devraient compter que 35 élèves maximum.
Le responsable d’APPEL à Dédougou assume la responsabilité de ce sureffectif tout en nous expliquant qu’il est difficile de refuser des élèves lorsque certain parents viennent supplier pour que l’école accepte leurs enfants. Les classes ne peuvent accueillir plus d’enfants que prévu pour des raisons budgétaires et pédagogiques. Les effectifs par classe seront donc revus à la baisse lors de la prochaine rentrée scolaire.
Le matériel informatique n’est pas encore installé dans les classes, un problème de branchement a été évoqué. Il est indispensable de trouver des solutions pour que ce matériel soit mis à disposition dans les plus brefs délais. La salle informatique est sous utilisée, l’accès internet de très mauvaise qualité est une des raisons évoquées. Il a été rappelé aux enseignants que les ordinateurs doivent être utilisés en premier lieu pour d’autres choses que l’Internet et que nous attendons une exploitation réelle de cet outil. Une réorganisation de la cantine, surtout pour le service du repas de midi est nécessaire. Les enfants circulent entre les différents éléments de la cuisine et l’organisation générale n’est pas satisfaisante. Avec l’accord des cuisinières, il a été prévu une ouverture pour que la distribution des repas se fasse plus sereinement derrière un Par ailleurs les nombreux stagiaires (4 par classe) se trouvant dans l’école ( Ils envisagent de devenir enseignants) pourraient participer à l’encadrement des élèves lors des repas.
L’ancienne monitrice du préscolaire a terminé sa formation, et souhaite devenir enseignante. Pour cela elle a réintégré l’école en tant que stagiaire au préscolaire. Si elle réussit le concours, il est proposé de transformer son poste en emploi d’assistante de vie scolaire auprès des maîtres du préscolaire. Cet emploi permettra, entre autre,   d’aider les jeunes enfants lors des repas de midi.   Cette proposition est validée à l’unanimité.

 II Indemnité de caisse de Monique DAYO
         Une indemnité de caisse de 15 euros par mois est proposée pour Madame DAYO, secrétaire de l’école. Cette  indemnité lui donne la responsabilité de la gestion financière de l’école sous le contrôle de Monsieur Joseph CLEMENT.

Cette proposition est validée à l’unanimité.

 III Equipement du préscolaire et du collège
 Il manque énormément de matériel dans les classes préscolaires, tant du point de vue pédagogique (pas de jeux, de crayons de couleur, de cahier, …), que du point de vue mobilier (pas assez de tables, de chaises…..).
    Ces classes fonctionnent, mais sans matériel. L’éveil des petits se fait avec les moyens du bord. Il faudra revoir ce problème dès que les travaux du collège seront terminés.
Les travaux envisagés sont tout d’abord la création d’une 2ème entrée pour éviter que les collégiens traversent toute l’école avant d’arriver dans leur établissement.
    Un mur d’enceinte est indispensable pour séparer les enfants du préscolaire et les enfants du primaire. Le mur prévu par l’école est trop haut. Nous proposons que ce mur serait à hauteur de 1,50 m hors sol. Il pourra également servir de mur pédagogique (dessins, peintures…….).
    Quatre postes de toilettes ont été demandés pour les touts petits. Après réflexion, il s’avère que 2 postes suffiront, les enfants sont accompagnés par une personne.
Le collège a besoin d’une adduction d’eau, d’un raccordement d’électricité.
Le professeur d’EPS a besoin de matériel (poids, décamètre, ballons, jeux de maillots, plots, matelas de
gym,…..)
    Il faudra également une photocopieuse et deux imprimantes.
    Une liste de livres a été établie pour l’achat de livres pédagogiques et de livres de lecture.
    Il ne sera retenu que l’achat de livres pour les classes de 6ème et 5ème pour le moment.
    Il faut voir si nous avons la possibilité de contacter un éditeur pour que le montant de cet investissement soit revu à la baisse.
    Une quinzaine de microscopes, donnés par le collège de St Mihiel, ainsi que des ordinateurs seront envoyés par container.

Après discussion, le CA décide d’accorder une enveloppe de 20 000 € maximum pour ces équipements. Il est toutefois nécessaire de trouver des subventions pour alléger le montant de ces dépenses.
Des collectes seront organisées et des demandes sur des sites participatifs seront mises en place.

Assemblée générale du 18 mars 2017


Réunion du conseil d'administration du 5 janvier 2017

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 5 janvier 2017


I. Ordre du jour et date de l'Assemblée Générale

II. Remplacement du responsable d'APPEL à DEDOUGOU

III. Escape Game

I Ordre du jour et date de l'Assemblée Générale

L'Assemblée Générale d'APPEL se tiendra le 18 mars 2017 à 16h30

Ordre du jour :

    - Rapport financier
    - Rapport moral
    - Fonctionnement du complexe scolaire
    - Perspectives de l'activité commerciale
    - Fonctionnement interne
    - Escape Game
    - FASO 2018 

II Remplacement du responsable d'APPEL à DEDOUGOU

   Suite au passage du président et de la secrétaire en octobre et du trésorier en novembre des problèmes ont été constatés dans la gestion de l’école à Dédougou.
  Notamment des emprunts personnels de la part de notre responsable local à Dédougou, des dépenses affectées au fonctionnement alors qu’elles devaient l’être à des investissements.
  Il s’avère également que sa présence à Dédougou est de plus en plus rare, ce qui ne lui permet pas de remplir ses responsabilités correctement.
  Suite à ce constat le conseil d’administration a demandé à notre responsable local de quitter ses fonctions et de s’engager à rembourser ses emprunts. 
  Sa lettre de démission et des chèques du montant des emprunts ont été remis à APPEL.
  La responsabilité du complexe scolaire d’APPEL à Dédougou a été proposée à M. Robert Bama avec qui APPEL travaille déjà sur le projet toilettes.
  M. Bama étant par ailleurs inspecteur de l’éducation nationale Burkinabé et résident à Dédougou, il lui sera plus facile de remplir sa mission et de mettre en œuvre les décisions d’APPEL.
  Par ailleurs il est décidé de recadrer les règles de gestion de la caisse à Dédougou. 

Ces décisions ont été validées à l’unanimité par le conseil d’administration.


 III Escape Game

La fréquentation de la boutique « Couleur Afrique » étant très faible, le Président propose de mettre en place un Escape Game dans des bureaux inoccupés au dessus du  magasin.
Cette nouvelle activité pourrait donner un nouvel essor à notre association.
Des travaux d’aménagement et de décoration seront effectués par les bénévoles de notre association pour un moindre coût.
La mise en place de ce projet pourrait être faite pour l'été 2017.
La gestion du jeu se fera par réservation soit sur internet ou par téléphone.


Réunion du conseil d'administration du 15 juin 2017

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 15 JUIN 2017

I. Investissements à DEDOUGOU

Envoi de matériel pédagogique
Validation des devis de construction

II. Bilan de l'activité commerciale avec le nouveau salarié 

III Ouverture Escape Game

IV. Recrutement d'un service civique pour la promotion et la gestion de l'escape game

V. Questions diverses

I Investissements à DEDOUGOU

Envoi de matériel pédagoqique

    Afin que les enseignants puissent travailler dans de meilleures conditions, du matériel pédagogique doit être envoyé à Dédougou notamment pour équiper le laboratoire, le centre de documentation et les classes de maternelles. Par ailleurs il faut également acheter les livres pour le niveau quatrième qui ouvrira à la rentrée.
    En ce qui concerne le matériel une partie est récupérée dans des établissements scolaires ou ailleurs, microscopes, loupes binoculaires, autre matériel de laboratoire, échantillon de roche, matériel pour l’éducation physique et sportive, ordinateurs pour équiper les salles du collège, la salle des professeurs et les enseignants du collège.
    Le reste sera acheté en France car beaucoup moins cher qu’au Burkina Faso. virement qui n’est pas arrivé à l’école de Dédougou et que nous avons   du envoyer une  2ème fois.

  
    Validation des devis de construction

         Des travaux d’amélioration du site avaient été envisagés lors de la visite des membres d’APPEL à l’école. Il s’agissait :
        . de la construction d’un mur pour séparer les tout petits de la maternelle des autres élèves.
        . de la réalisation d’un poste de toilettes à deux places spécifiques pour les touts petits,    
        . de la construction d’un portique pour une entrée côté collège et d’un autre pour renforcer l’entrée côté primaire.
        . de la mise en place d’un guichet et d’un abri pour la distribution des repas qui ne se font pas dans de bonnes conditions d’hygiène.
        . de l’adduction d’eau côté collège et du raccordement électrique.

        Le montant estimé des dépenses est le suivant :

Dépenses Montant en euros Totaux
Travaux
Portiques d’entrées 1800
Mur de séparation 4000
Toilettes 2 postes 2100
Guichet cantine 500
Adduction d’eau 200
Raccordement électricité 300
Total 8900
Matériel pédagogique
EPS 1000
SVT 4500
Transport 2000
Total 7500
Livres de 4ème 2600 2600
TOTAL GENERAL 19000

 Une demande de subvention sera adressée à l’agence des micros projets. Mais quelque soit la réponse, la réserve de trésorerie nous permet de faire face à ces dépenses.

Ces dépenses sont votées à l’unanimité par le conseil d’administration.

      II Bilan de l'activité commerciale avec le nouveau salarié

Les résultats des ventes du nouveau salarié ne sont pas satisfaisants et ne laisse présager aucune possibilité de pérennisation du poste. Notre nouveau salarié a exploré d’autres voix de ventes d’artisanat que celles que nous utilisions habituellement, mais elles n’ont pas donné de résultats probants. Les ventes d’artisanat par un salarié ne sont donc plus une source envisageable de financement de l’association. Les bénévoles de l’association pourraient reprendre certaines ventes en établissements scolaires. Avec les revenus de l’escape game et les quelques activités annexes de l’association on peut espérer financer le poste de secrétaire de l’association.                    

Le conseil d’administration décide de ne pas réembaucher de salarié pour les ventes d’artisanat à l’unanimité.

 III Ouverture de l'Escape Game
Les travaux de l’escape game touchent à leur fin. Ils seront terminés dans les délais prévus début juillet. L’escape est installée en haut du magasin de l’association en face de la réserve. L’objectif d’une ouverture début juillet paraît difficile à tenir en raison de l’absence de notre salarié, pour raison médicale, jusqu’au mois de septembre. L’ouverture de l’escape game sera probablement reportée au mois de septembre


IV Recrutement d'un service civique pour la promotion et la gestion de l'escape game

  Le recrutement d’une personne en service civique pour le lancement de l’escape game est envisagé. Elle aurait pour missions :

 .  la promotion du jeu à travers les médias et les autres modes de communication,

 .  la gestion des réservations

 .  l’accueil des joueurs et la gestion des parties.

  Le recrutement était prévu pour début juillet, mais il est difficile de trouver un service civique à cette époque de l’année en raison de la proximité des vacances. Le recrutement se fera donc probablement en septembre.

La proposition de recruter une personne en service civique est adoptée à l’unanimité.

V Informations diverses

Les résultats de nos élèves au certificat d’étude primaire pour la session 2017 sont très bons puisque 42 des 44 élèves en classe de CM2 ont été reçus. Nous renouons ainsi avec des performances très satisfaisantes après une moins bonne année en 2016.
La date du 7ème FASo a été fixée au 10 juin 2018.



Réunion du conseil d'administration du 9 novembre 2017

 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 9 NOVEMBRE 2017

I. Compte rendu du voyage à DEDOUGOU         

II. Projet Toilettes 

III Fin du contrat salarié

IV. Bilan Escape Game

I Compte rendu du voyage à DEDOUGOU

  Lors de leur visite à DEDOUGOU, Mireille et Jean Yves ont pu constater que les travaux prévus du collège et de l'école sont terminés (toilettes des petits, mur préscolaire, le guichet de la cantine, bidons d'eau dans les classes, remplacement des volets par des vitres dans la salle informatique, laboratoire, portique refait). Les travaux de la bibliothèque sont en cours.

  Il reste à faire, l'adduction d'eau du collège, la pose de câbles électriques, armoires à acheter pour un montant de 1500 €.
  Il est nécessaire de trouver des financements pour la suite des travaux.

    Frais de fonctionnement :

 Un budget provisoire a été établi pour les mois à venir. Certains postes budgétaires sont à supprimer par exemple les frais de fête de fin d'année         scolaire qui concernent l'association des parents d'élèves.
Le budget définitif sera établi par année calendaire (janvier à décembre) et voté ultérieurement par le Conseil d'Administration.

  Jusqu'à cette année, les enseignants d'APPEL pouvaient inscrire un de leurs enfants dans notre école. Compte tenu de la très forte demande d'inscription à l'école de famille très défavorisée, le conseil d'administration a pris la décision de n'inscrire aucun nouvel enfant d'enseignants à l'école ou au collège et ceci à partir de la rentrée scolaire 2018-2019.

Cette décision est votée à l'unanimité du conseil d'administration    

         Un projet d'aménagement du préau pour la cantine est proposé aux membres du Conseil d'Administration. En effet, certains jeunes enfants de l'école   emportaient leur repas à leur domicile à midi. Afin d'éduquer les écoliers et les collégiens à une alimentation plus saine, la création d'une cantine est envisagée. Actuellement, les enfants n'ont pas d'espace réservé aux repas et mangent dans la cour par terre, sous le préau, devant les salles de classe...
Les 2/3 du préau (très peu utilisé) pourraient être aménagés en réfectoire.
Ce dernier pourra également être utilisé pour diverses réunions et les enfants pourront également y réviser tranquillement.
Investissements à réaliser :

- clôtures côté collège, école et préau
- réfection du sol
- achat de 12 tables (espace préscolaire) et 28 tables (espace primaire)
- achat 24 bancs (préscolaire) et 56 bancs (primaire)
- installation prise et table pour vidéoprojecteur (espace réunion)
- néon pour l'éclairage
- aménagement pour l'espace étude.........

Une étude est menée ce jour afin de calculer le coût des travaux et trouver un financement extérieur.


II PROJET TOILETTES 

A ce jour, 7 fosses ont été creusées.
Un financement de 5880 € a été versé pour le début des travaux.

III FIN DES CONTRATS SALARIES
Le non renouvellement des aides de l'état ne permet pas de prolonger les contrats salariés. 

IV BILAN ESCAPE GAME

  Notre Escape Game a ouvert ses portes en septembre.
Un plan de communication se met en place par la distribution de flyers dans des endroits stratégiques et par l'inscription sur des sites dédiés.
Nous referons un point lors de notre prochaine réunion.

Assemblée générale du 31 mars 2018


 Réunion du conseil d'administration du 24 janvier 2018

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 24/01/2018

Une réunion du Conseil d'administration d'APPEL a eu lieu le 24 janvier 2018 . L'ordre du jour était le suivant :

1) Ordre du jour et date de l'Assemblée Générale

2) Validation du budget prévisionnel de notre complexe scolaire.


1) Ordre du jour et date de l'Assemblée Générale,

L'Assemblée Générale d'APPEL se tiendra le 31 mars 2018 à 16h30 au siège de l’association.

Ordre du jour :

- Rapport financier
- Rapport moral
- Dernières évolutions à l'école
- Projet toilettes à Dédougou
- Embauche éventuel d'un factotum à l'école
- Escape game
- Faso 2018

2) Validation du budget prévisionnel de notre complexe scolaire

Le budget prévisionnel pour l’année 2018 est en augmentation mais encore inférieur de 3000 € à nos capacités de financement actuelles (environ 38000 €), mais il devra être encore être augmenter l'an prochain pour couvrir les besoins liés à l’ouverture de la classe de troisième.
Par ailleurs l’association maintient pour l'instant cette capacité depuis deux ans mais avec difficultés.

Le budget prévisionnel de l’école est validé par le conseil d’administration.


Réunion du conseil d'administration du 20 décembre 2018

Une réunion du Conseil d'administration d'APPEL a eu lieu le20 décembre 2018 aui siège de l'association

L'ordre du jour était le suivant :

1) Bilan du voyage des administrateurs à Dédougou

2) Budget de l’école pour l’année 2019

3) Bilan du FASO

4) Assemblée générale

5) Divers

***************************

Bilan du voyage à DEDOUGOU

Mireille Chiara-Thedy, Janine Andres, Jean Yves Chiara se sont rendus à Dédougou pour une dizaine de jours, fin octobre début novembre 2018. Ce voyage a permis de faire le point sur les projets en cours et le fonctionnement du complexe scolaire. Les principales activités des trois administrateurs ont été les suivantes :

- Travail sur la comptabilité du complexe scolaire avec Monique DAYO (secrétaire de l’école)

- Travail avec la bibliothécaire pour préparer l’arrivée et le rangement des 1800 livres qui ont été expédiés avec d’autres matériels au mois de septembre.

- Travail avec le factotum (embauché en période d’essai), pour lui montrer les tâches qui lui sont dévolues et s’assurer de ses compétences.

- Le magasin situé à côté de la bibliothèque a été convertis en atelier et un établi a été installé pendant le séjour. Du matériel et des outils ont été achetés, en complément de ce qui a été envoyé avec les livres.

- la première impression concernant le factotum semble bonne, il travaillera directement sous la responsabilité de Robert BAMA, Directeur de l’Ecole

- Les administrateurs ont constaté que le laboratoire de l’école n’est toujours pas utilisé car non fonctionnel, il n’y a ni eau, ni électricité. Robert Bama a contacté l’entrepreneur afin qu’il vienne finir les travaux.

- Le professeur d’informatique envisage une réorganisation de la salle afin d’enseigner les bases de l’utilisation de ce nouvel outil. Cette réorganisation avait commencé lors du passage des administrateurs.


Le collège

- Il manque un professeur de maths et un professeur de physique chimie car non affectés par l’état. L’état du Burkina Faso manque de professeur dans ces disciplines en raison de la faible attractivité de la profession, par ailleurs les professeurs en poste dans d’autres établissements refusent de faire des heures supplémentaires car leur rémunération par l’état n’est jamais effective. Dans la mesure où c’est le complexe scolaire qui prend ces heures en charge, il a été possible de trouver des professeurs acceptant de prendre ces vacations. Le budget d’APPEL n’ayant pas prévu ces dépenses, elles ont été financées par l’association des parents d’élèves jusque fin décembre.

Les autorités ont été consultées lors du voyage des administrateurs et le directeur régional (équivalent du recteur en France) a assuré qu’il ferait le maximum pour doter notre collège de ces enseignants dès le mois de janvier.

- Le professeur de sport, vacataire lui aussi, payé par l’association ne sera pas augmenté en raison du budget que nous devons impérativement contenir dans les années qui viennent. Aussi reportera-t-il les heures de cours qu’il donnait aux de élèves de 6ème vers les élèves de 3ème (examen en fin d’année).

Le primaire

- Rien à signaler de particulier concernant le primaire sinon que les résultats au concours d’entrée en sixième n’ont pas été bon cette année. Ces résultats ou plusieurs causes selon les enseignants et le directeur ( gréve, niveau de la cohorte, maître du CM2...).

- Le maître ayant en charge les CM2 cette année a assuré que les résultats seraient bien meilleurs en 2018/2019.

Au préscolaire

Le matériel réalisé par Mireille Chiara et apporté pour les préscolaires a été très apprécié. Un nouvel enseignant qui semble très motivé a pris ses fonctions au Pré-scolaire. Il s’est dit très intéressé et à proposer de nous transmettre d’autres possibilités d’activités que nous pourrions réaliser et faire parvenir à l’école.

Le projet toilettes

Les administrateurs ont fait le tour des quinze écoles qui ont été dotées de toilettes. Ils ont constaté la bonne réalisation des blocs et pris des photos pour les compte rendus.

Budget de l’école pour l’année 2019

Le budget pour 2019 a été discuté avec le responsable et la secrétaire de l’école. Ce budget a été soumis au conseil d’administration, une copie accompagne ce compte rendu. Il est en augmentation d’environ 2000 € pour prendre en compte l’ouverture de la classe de troisième et l’embauche du factotum.

Le budget prévisionnel de l’école est adopté à l’unanimité.

Par ailleurs, suite au voyage des administrateurs il est demandé au C.A. de voter un avenant au budget pour financer les vacations pour les professeurs de maths et de physique-chimie jusqu’à la fin de l’année si l’état Burkinabé ne parvenait pas à fournir les enseignants.

Le Conseil d’administration s’engage à l’unanimité à voter l’avenant en cas de nécessité.

Bilan du FASO

Sur le plan financier , le FASo 2018 est satisfaisant, environ 5000 € d’excédents ont été dégagés malgré des subventions en baisse de 3000 € et une fréquentation du public très moyenne.

Cependant au vu du nombre décroissant et insuffisants de bénévoles pour le travail considérable à réaliser et d’une mini-tempête qui a dévasté le site la veille du festival, provoquant des dégâts matériels, mais qui auraient pu s’accompagner de victimes si elle avait eu lieu le jour du festival, les bénévoles ont pris la décision de ne pas renouveler cette manifestation dans deux ans. Un événement, sous une autre forme, impliquant aussi des bénévoles ne faisant pas partie de l’association est à l’étude et pourrait voir le jour en 2021.

Assemblée générale

L’Assemblée Générale se tiendra le samedi 23 mars 2019 à 16h30, au siège de l’Association.

L’ordre du jour sera le suivant :

- Rapport financier
- Rapport moral
- Dernières évolutions dans le complexe scolaire
- Développement de l’escape game

- Bilan du FASo 2018, perspectives d’avenir

Divers

Le club ZONTA, qui se mobilise contre la violence à l’encontre des femmes et des filles, a parrainé quatre élèves de notre école.

Un partenariat avec le Collège Georges de la Tour de LAXOU a été mis en place.

Des courses seront organisées le 8 mars au bénéfice de notre Association, un stand sera tenu avec la présence de bénévoles.

Un loto au profit de l’association est prévu à Sampigny le 2 mars.

Un stand de l’Association sera présent au Festival des migrations, des cultures et de la citoyenneté au Luxembourg les 1 -2 et 3 mars 2019.

.

.

.

.

Le parrainage, un acte humaniste et solidaire


Parrainer un enfant par A.P.P.E.L est un acte qui peut prendre des aspects très variables en fonction de la relation que vous désirez entretenir avec votre filleul.

Quelle que soit votre volonté d'investissement dans votre relation avec votre filleul vous recevrez toujours des informations le concernant.
Deux photos une fois par an, les résultats scolaires de votre filleul trois fois par an s'il est en primaire ou au collège, un dessin par trimestre.
Dès que vous parrainez un enfant vous recevez des informations sur lui.
Une fiche de parrainage papier avec des codes d'accès à la fiche de parrainage en ligne, deux photos.
POUR PARRAINER , imprimer le bulletin et renvoyer le à A.P.P.E.L. *

* avec votre règlement si vous optez pour un parrainage annuel
* avec l'autorisation de prélèvement que vous aurez également imprimée et un R.I.B si vous optez pour un parrainage mensuel.

 



  • ALLER VOIR SON FILLEUL...

    Et Pourquoi pas ! Si vous avez un jour envie de voir votre filleul, le complexe scolaire d'APPEL, de découvrir ou de redécouvrir le Burkina Faso vous pourrez aller à Dédougou. Plusieurs compagnies aériennes désservent la capitale Ouagadougou une fois par semaine. Les 250 kilomètres qui séparent Ouagadougou de Dédougou sont désormais bitumés et s'effectuent en quatre heures en véhicule de tourisme, c'est un peu plus long en bus ! Une fois sur place il y a plusieurs hôtels de bonne qualité.

  • ENVOYER UN COLIS A SON FILLEUL...

    C'est possible ! Nous conseillons de limiter vos envois à des livres ou des vêtements tels que tee-shirts ou sous-vêtements, à la période de Noël, mais chacun est libre d'envoyer ce qui lui plaît à son filleul. Attention aux frais de port très élevés...

    Vous pouvez également profiter des voyages de membres de l'association pour faire transiter vos cadeaux par eux.

  • ECRIRE A SON FILLEUL...

    Il vous répondra toujours. Si vous êtes resté anonyme sa réponse transitera par A.P.P.E.L. Si vous vous êtes fait connaître, vous recevrez sa réponse chez vous. Si vous n'écrivez pas, vous aurez au moins trois dessins dans l'année via votre fiche de parrainage en ligne.

    Les enfants répondent à vos lettres à l'aide de la secrétaire d'APPEL à Dédougou.

    S'il sont trop petits pour écrire, c'est la secrétaire qui le fait en s'appuyant sur les réponses de l'enfant. S'il sont plus grands c'est eux qui écrivent à l'aide de la secrétaire.

  • SE FAIRE CONNAITRE DE SON FILLEUL... 

    Même si vous ne désirez pas avoir de correspondance avec votre filleul, vous pouvez cependant vous faire connaître de lui sans aucune obligation de réponse de votre part à ses lettres et ses dessins.

  • RESTER ANONYME...

    Si vous ne désirez aucun lien entre votre filleul et vous, vous pouvez rester anonyme. Vous recevrez les informations concernant votre filleul comme tous les autres parrains de l'association. Ni votre nom ni votre adresse ne seront communiqués à nos partenaires africains. Cette option ne vous empêche pas, par ailleurs, de correspondre avec votre filleul par l'intermédiaire d'A.P.P.E.L.

  • LA FICHE DE PARRAINAGE EN LIGNE...

    La fiche de parrainage en ligne est l’intermédiaire entre vous, A.P.P.E.L et votre filleul. Elle contient, les renseignements concernant votre filleul, vos options de parrainage, et votre domiciliation. 

    Elle vous permet d’accéder à votre reçu fiscal, aux photos de votre filleul, ses résultats scolaires, les dessins qu'il réalise pour vous.

    Accèder à un exemple de fiche de parrainage.

Les nouveaux portails
(2018)

Suite à l'ouverture du collège un second portail a été créé. Le premier en mauvais état à été refait.

Les toilettes maternels
(2017)

Des toilettes ont été installées spécialement pour les petits, fin d'améliorer les conditions d'hygiène et l'éducation à la santé.

Découvrez le complexe scolaire d'APPEL

à partir de videos tournées sur place

Le CDI
(2017)

Le CDI a été conçu pour recevoir des livres de bibliothèque et des manuels scolaire. L'équipement en livre est prévu pour 2018. Des travaux de vitrages doivent encore être effectués.

Utilisation des locaux
(2017)

Les locaux de l'école sont fréquemment utilisés par l'administration en raison de leur bon état.

La classe de 3ème
(2018)

La classe de troisième a ouvert à la rentrée 2018, elle accueille les 45 élèves qui tenteront d'obtenir le BEPC et de réussir le concours d'entrée au lycée.

La cantine
(2017)

L'organisation de la cantine a été améliorée, mais cela n'est pas encore satisfaisant...

Le responsable
(2017)

Robert Bama, le responsable du complexe scolaire explique aux élèves qu'ils doivent profiter de la chance qu'ils ont d'étudier à l'école d'APPEL.

Le laboratoire
(2017)

Le laboratoire est prévu pour accueillir 45 élèves pour les travaux pratiques en SVT et physique-chimie. Lors de la prise de vue les branchements électriques et de l'eau n'étaient pas encore terminés.

Le préscolaire
(2017)

Depuis 2017 les petits bénéficient d'un espace clos qui les séparent des autres élèves afin d'éviter toutes bousculades .

Présentation générale
(2016)

Un aperçu de l'ensemble du site en 2016, le collège n'est pas totalement ouvert.

Dernière mise à jour du site le : 10/09/2019 - Actualités

Les résultats aux examens et concours de fin d'année des élèves de notre complexe scolaires sont à présent connus :

Selon les enseignants, les examens étaient particulièrement difficiles cette année aussi sont-ils plutôt satisfaits des résultats en primaire avec 30 élèves qui réussissent l'examen de fin d'étude primaire sur 55 élèves qui fréquentaient la classe de CM2;

Les résultats sont moins bons pour notre première promotion présentée au brevet. Avec 12 admis sur 39 candidats soit 30% de reçus seulement nos résultats sont inférieur de 10 % à la moyenne nationale.

APPEL dont la secrétaire est trésorière de la C.A.A.A.N (Coordination des Associations et Acteurs Africains de Nancy) a participé à la 10ème édition "Nancy fête" l'Afrique le samedi 1er juin.

Cette manifestation qui se déroule dans le parc de la Pépinière à Nancy reçoit de nombreux visiteurs. APPEL y tenait un stand pour faire connaître l'association et vendre de l'artisanat.

L'assemblée générale a eu lieu le 23 mars 2019 : voir le compte rendu

Une course au bénéfice d'APPEL a été organisé par le collège Georges de La Tour de Laxou. Ce premier événement a débouché sur un partenariat entre l'établissement et l'association.

198

Nombre d'enfants parrainés dans le complexe scolaire.

553

Nombre d'enfants scolarisés dans le complexe scolaire.

988

Nombre d'enfants passés par le complexe scolaire.

37850

Budget du complexe scolaire en € par an.

Le festival

APPEL met son matériel à disposition des tiers ou des structures diverses.

L'association possède différents matériels qu'elle utilise pour ses manifestations.
Ces matériels peuvent être prêtés à un tiers moyennant une caution et des frais de mise à disposition.
Les membres de l'association sont prioritaires pour le prêt de ces matériels.
Ces matériels peuvent être utilisés pour des mariages, réunion,  cérémonies et manifestations diverses.
Télécharger les conditions d'emprunt
Cliquer sur les images pour davantage de détails sur les matériels en prêt.
Pour effectuer une réservation du matériel, contacter l'association.

Nos coordonnées

Téléphones

- siège : 03.29.90.72.08.

- magasin 03.29.90.76.70.

Adresses électroniques

- général : appel@ecole-appel.fr

- secrétariat : secret@ecole-appel.fr

- escape game : caverne@ecole-appel.fr

Adresses postales

- siège : 2 rue petite de l'orme 55300 SAMPIGNY

- magasin : 39 rue Raymond Poincaré 55300 SAMPIGNY

- escape game : 37 rue Raymond Poincaré 55300 SAMPIGNY